En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 387.38 PTS
+1.34 %
5 365.50
+0.98 %
SBF 120 PTS
4 318.04
+1.13 %
DAX PTS
12 579.72
+0.54 %
Dowjones PTS
24 580.89
+0.49 %
7 197.51
-0.28 %
Nikkei PTS
22 516.83
-0.78 %

Bayrou "persuadé" que Macron "fera" un projet social

| AFP | 599 | Aucun vote sur cette news
François Bayrou, président du MoDem, le 29 novembre 2017 à Paris
François Bayrou, président du MoDem, le 29 novembre 2017 à Paris ( BERTRAND GUAY / AFP/Archives )

François Bayrou, ex-garde des Sceaux d'Emmanuel Macron, s'est dit jeudi "persuadé" que le président de la République "fera" le "projet social" que le maire de Pau avait appelé de ses vœux fin septembre.

La France "a besoin d'un projet social et il revient au président de la République d'exprimer ce projet social et je suis persuadé qu'il le fera", a-t-il déclaré lors de l'émission "Questions d'info" LCP-franceinfo-Le Monde-AFP.

"Le projet social doit être pensé, exprimé, défendu parce que le contrat social antérieur, les règles sociales antérieures, ont montré leur échec", a ajouté le président du MoDem.

"Il y a, dans la société française, des millions de personnes qui ne se sentent pas encore partie prenante de l'élan que nous évoquons (...) Cette fracture, elle dure depuis longtemps. Chirac et Séguin parlaient de fracture sociale" dès 1995, a-t-il pointé en appelant à "fédérer" les Français.

M. Bayrou plaide depuis plusieurs mois pour un tel projet. Il avait même exhorté en septembre le président de la République à bien marcher sur ses "deux jambes", l'économique et le social.

Interrogé sur la politique économique du gouvernement, il a rappelé son opposition au remplacement de l'ISF par un simple impôt sur la fortune immobilière.

Le maire de Pau a tout de même jugé que "la première marche de cette politique sociale est réussie car c'est la politique éducative et je soutiens ce que" le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel "Blanquer fait".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/06/2018

L'Assemblée générale fut également l'occasion de détailler les conditions de réalisation du résultat de l'exercice 2017...

Publié le 22/06/2018

Bluelinea a réalisé une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un montant de 1,5 million d'euros. Cette augmentation de capital…

Publié le 22/06/2018

Biocorp annonce le lancement d'une augmentation de capital par émission d'actions nouvelles, avec suppression du droit préférentiel de souscription. Le montant cible de l'opération est de 4,5…

Publié le 22/06/2018

Bluelinea annonce la réalisation d'une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un...

Publié le 22/06/2018

Nouvelle histoire en cinq épisodes.