En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 316.01 PTS
-1.05 %
5 308.00
-1.07 %
SBF 120 PTS
4 269.71
-0.93 %
DAX PTS
12 511.91
-1.44 %
Dowjones PTS
24 461.70
-0.80 %
7 217.49
-0.87 %
Nikkei PTS
22 693.04
-

Bay (FN) salue le "pragmatisme" du chef de l'extrême droite italienne

| AFP | 159 | Aucun vote sur cette news
Nicolas Bay en octobre 2017, membre du bureau exécutif du FN
Nicolas Bay en octobre 2017, membre du bureau exécutif du FN ( GUILLAUME SOUVANT / AFP/Archives )

L'eurodéputé FN et co-président du groupe ENL au Parlement européen Nicolas Bay a salué jeudi le "pragmatisme" du chef de la Ligue italienne (extrême droite) Matteo Salvini, qui va former un gouvernement avec la formation populiste M5S en dépit de leurs "divergences".

"Saluons tout d'abord le sens de la responsabilité et de l'intérêt général de Matteo Salvini qui a choisi une solution pragmatique, tout en tenant ferme sur les positions qu'il entend voir défendues par ce gouvernement", a écrit dans un communiqué M. Bay, membre du bureau exécutif du FN.

L'eurodéputé se félicite que les deux formations se soient "entendues tant sur la base programmatique de ce nouveau gouvernement que sur la désignation du chef de celui-ci, qui sera Giuseppe Conte", même si "des divergences existent bien entre la Lega et le M5S".

Pour autant, le co-président du groupe Europe des nations et des libertés (ENL), où siègent la Ligue et le FPÖ autrichien, rappelle que le Mouvement Cinq Etoiles (M5S) fait partie, au parlement européen, du groupe Europe de la liberté et de la démocratie directe (ELDD), auquel appartiennent les députés britanniques de l'Ukip, défenseurs du Brexit.

"Ce gouvernement sera donc naturellement enclin à faire primer les intérêts des Italiens d'abord, dans un esprit d'indépendance à l'égard des injonctions des commissaires de Bruxelles", conclut l'eurodéputé.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/06/2018

Les coûts de développement devraient avoisiner les 12,6 ME...

Publié le 21/06/2018

Précisions...

Publié le 21/06/2018

Retour d'Assemblée générale Gévelot...

Publié le 21/06/2018

L'innovation, dans l'ADN d'Essilor depuis son origine, est partie intégrante de la mission du Groupe, "améliorer la vision pour améliorer la vie"...

Publié le 21/06/2018

Retour d'Assemblée générale Riber...