En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 479.10 PTS
-
5 467.50
-
SBF 120 PTS
4 386.46
-
DAX PTS
12 374.66
+0.19 %
Dowjones PTS
26 492.21
-0.26 %
7 563.19
+0.19 %
1.176
-0.05 %

Baroin: Macron donne "les pleins pouvoirs à la haute administration"

| AFP | 578 | Aucun vote sur cette news
François Baroin, le 3 juillet 2018 à Paris
François Baroin, le 3 juillet 2018 à Paris ( JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives )

Le président de l'Association des maires de France François Baroin (LR) estime dans une interview au JDD dimanche qu'Emmanuel Macron a donné "les pleins pouvoirs à la haute administration", ce qui conduit à des "décisions budgétaires (...) exclusivement comptables".

Concernant la mise en place de l'impôt à la source, l'ex-sénateur juge que c'est une "réforme très difficile à mettre en oeuvre et pénalisante pour les entreprises", et il se prononce plutôt pour la "mensualisation généralisée". Les hésitations de l'exécutif à ce sujet "donne(nt) un sentiment d'impréparation très préoccupant", remarque-t-il.

Pour l'ancien ministre du Budget, ce que fait Emmanuel Macron, "c'est donner les pleins pouvoirs à la haute administration, notamment des finances, sans filtre politique. Les dernières décisions budgétaires sont exclusivement comptables, sans cohérence politique", affirme-t-il.

M. Baroin fustige la baisse des APL, l'augmentation de la CSG, la désindexation des pensions de retraite ("un coup de massue"), et bientôt peut-être la retenue de l'impôt à la source, qui "ne tiennent pas compte du modèle économique français" où "plus de 55% du PIB reposent sur la consommation".

"Il faut être clair: la hausse de la CSG et la forte baisse du pouvoir d'achat qui en découle ne sont pas des mesures de droite", souligne M. Baroin, alors qu'on lui fait remarquer que Matignon et Bercy sont entre les mains de ministres issus de la droite.

M. Baroin regrette par ailleurs qu'il n'y ait "aucune réforme structurelle de l'Etat". "Quant à la taxe d'habitation, elle n'a pas été supprimée. Elle a été nationalisée: c'est le contribuable national qui paie, avec à la clé 10 milliards de déficit supplémentaire. C'était un leurre électoral", assène-t-il.

Concernant les débats internes à la droite sur l'Europe, M. Baroin juge "possible" de les dépasser "à condition que de part et d'autre on n'agite pas des chiffons rouges".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

NOUVEAUTÉ - Bourse Direct lance ses Webinaires

Trader sur Indices, Matières Premières, Devises...
Lundi 2 octobre de 12h00 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Jeudi 11 octobre de 12h30 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/09/2018

Le résultat net, qui intègre désormais un IS à taux plein en raison de la fin en 2017 des déficits reportables, atteint 0,94 ME en croissance de +310,3%...

Publié le 25/09/2018

Pour l'exercice 2018, le Groupe DOM Security maintient sa prévision de chiffre d'affaires de 180 ME hors croissance externe...

Publié le 25/09/2018

Le groupe reste optimiste pour la poursuite de son exercice...

Publié le 25/09/2018

Au 30 juin 2018, les capitaux propres s'élèvent à 11,71 ME...

Publié le 25/09/2018

Le résultat net des entreprises consolidées s'élève à 10,9 ME sur le 1er semestre...