En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 387.38 PTS
+1.34 %
5 365.50
+0.98 %
SBF 120 PTS
4 318.04
+1.13 %
DAX PTS
12 579.72
+0.54 %
Dowjones PTS
24 580.89
+0.49 %
7 197.51
-0.28 %
Nikkei PTS
22 516.83
-0.78 %

Baisse des dépenses publiques: Darmanin ne se voit pas comme un "bûcheron"

| AFP | 433 | Aucun vote sur cette news
Le ministre des Comptes public Gérald Darmanin quitte l'Élisée, le 19 juillet 2017
Le ministre des Comptes public Gérald Darmanin quitte l'Élisée, le 19 juillet 2017 ( Martin BUREAU / AFP/Archives )

Le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin a assuré lundi ne pas se voir comme un "bûcheron", malgré la baisse drastique et inédite des dépenses publiques prévue dans le cadre du budget 2018, qui sera présenté fin septembre au parlement.

"Je ne me sens pas le bûcheron qui taille", a déclaré M. Darmanin sur Europe 1, disant vouloir "faire ce que depuis 30 ans les gouvernements n'ont pas réussi à faire, c'est-à-dire à la fois protéger les plus faibles et être responsable budgétairement".

"Quand on n'est pas responsable budgétairement, ça ne peut pas durer longtemps", a ajouté le ministre, rejetant les accusations selon lesquelles la politique du gouvernement serait défavorable aux populations les moins aisées.

"Le budget que nous allons présenter, c'est un budget de transformation pour le pays, et en même temps, un budget qui va protéger les classes populaires. Nous allons augmenter le pouvoir d'achat de ceux qui travaillent", a-t-il détaillé.

"Nous allons supprimer des impôts, comme la taxe d'habitation, nous allons protéger les plus faibles, avec l'augmentation de l'allocation adulte handicapé, avec l'augmentation du minimum vieillesse", a-t-il poursuivi.

Le gouvernement a annoncé début juillet une baisse drastique de la dépense publique en 2018, de l'ordre de 20 milliards d'euros, pour financer ses promesses de baisses d'impôts tout en ramenant le déficit public à 2,7% du produit intérieur brut (PIB).

Cela se fera notamment par une "réforme profonde de la politique du logement" et un "réforme profonde de la politique du travail", a expliqué M. Darmanin, critiqué ces dernières semaines après l'annonce d'une baisse de 5 euros des aides au logement par mois et par foyer à partir d'octobre.

"Aujourd'hui, il y a des économies d'échelle à faire, mieux travailler avec les collectivités locales, mieux organiser les services de l'Etat", a-t-il ajouté.

Outre les 20 milliards d'euros d'économie, le gouvernement a annoncé pour 2018 près de 11 milliards d'euros de baisses d'impôts. Selon l'Observatoire français de la conjoncture économique (OFCE), ce sont néanmoins les 10% des contribuables les plus aisés qui gagneront le plus à cette refonte de la fiscalité, captant 46% des gains des mesures prévues par le gouvernement.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/06/2018

L'Assemblée générale fut également l'occasion de détailler les conditions de réalisation du résultat de l'exercice 2017...

Publié le 22/06/2018

Bluelinea a réalisé une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un montant de 1,5 million d'euros. Cette augmentation de capital…

Publié le 22/06/2018

Biocorp annonce le lancement d'une augmentation de capital par émission d'actions nouvelles, avec suppression du droit préférentiel de souscription. Le montant cible de l'opération est de 4,5…

Publié le 22/06/2018

Bluelinea annonce la réalisation d'une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un...

Publié le 22/06/2018

Nouvelle histoire en cinq épisodes.