En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 602.23 PTS
-0.94 %
5 607.00
-0.84 %
SBF 120 PTS
4 421.72
-0.89 %
DAX PTS
12 380.31
-0.71 %
Dowjones PTS
27 076.82
-0.52 %
7 852.41
-0.51 %
1.100
+0.05 %

Avigdor Lieberman, le "tsar" de la nuit devenu rival de "Bibi" Netanyahu

| AFP | 200 | 1 par 1 internautes
Avigdor Lieberman, chef du parti nationaliste et laïc Israel Beiteinou, au parlement israélien, le 29 mai 2019 à Jérusalem
Avigdor Lieberman, chef du parti nationaliste et laïc Israel Beiteinou, au parlement israélien, le 29 mai 2019 à Jérusalem ( MENAHEM KAHANA / AFP/Archives )

Avigdor Lieberman, ancien videur de boîte de nuit à la carrière politique émaillée de déclarations fracassantes, est passé d'allié stratégique du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à l'un de ses plus virulents opposants.

Né dans la république soviétique de Moldavie, M. Lieberman, 61 ans, a émigré en 1978 en Israël, où il a effectué son service militaire et travaillé un temps comme videur de boîte de nuit.

Les médias l'ont affublé des surnoms de "tsar", de "Raspoutine" et de "KGB", en allusion à son comportement autoritaire et à ses origines, dont son verbe lent en hébreu conserve un lourd accent.

Diplômé en sciences sociales, il a rejoint le Likoud, le grand parti de droite, dont il a gravi les échelons jusqu'à devenir directeur de cabinet de Benjamin Netanyahu lors de son premier mandat (1996-1999). Mentor de "Bibi", il est pour beaucoup dans son ascension.

L'ancien ministre et chef du parti Israël Beiteinou, Avigdor Lieberman (G), visite la colonie juive de Maalé Adoumim en Cisjordanie occupée le 8 septembre 2019, dans la cadre de la campagne pour les législatives prévues en Israël le 17 septembre 2019
L'ancien ministre et chef du parti Israël Beiteinou, Avigdor Lieberman (G), visite la colonie juive de Maalé Adoumim en Cisjordanie occupée le 8 septembre 2019, dans la cadre de la campagne pour les législatives prévues en Israël le 17 septembre 2019 ( Menahem KAHANA / AFP )

Mais, en 1999, il a créé son propre parti de droite, Israël Beiteinou, capitalisant sur le vote du million d'Israéliens émigrés comme lui de l'ex-URSS, une base électorale qu'il a élargie.

Depuis 2001, il a détenu divers portefeuilles, dont celui des Affaires étrangères de M. Netanyahu (2009-2012 et 2013-2015).

Déclarations controversées

En tant que chef de la diplomatie israélienne, il était devenu la bête boire de l'Union européenne, qu'il accusait d'adopter des politiques trop favorables aux Palestiniens et hostiles aux juifs.

En novembre dernier, il a démissionné de son poste de ministre de la Défense dans le gouvernement de Benjamin Netanyahu, pour protester contre un accord de cessez-le-feu avec les groupes palestiniens de Gaza, dénonçant une "capitulation devant le terrorisme".

Sa démission avait contribué à l'éclatement de la coalition gouvernementale.

Aux élections qui ont suivi, en avril, son parti a remporté cinq des 120 sièges au Parlement. Mais Avigdor Lieberman a exigé une loi obligeant les jeunes ultra-orthodoxes à effectuer leur service militaire en échange de sa participation à une coalition.

Faute d'accord, le Parlement a été dissous et de nouvelles élections ont été convoquées pour le 17 septembre.

Aujourd'hui, les sondages créditent son parti d'une dizaine de sièges, ce qui, dans un paysage politique israélien fragmenté, pourrait rendre son soutien essentiel à toute coalition gouvernementale.

M. Lieberman est connu pour ses déclarations fracassantes, affirmant par exemple que le président palestinien Mahmoud Abbas est un "terroriste diplomate" (2014), que les Arabes israéliens déloyaux envers Israël "méritent de se faire décapiter à la hache" (2015) et que Benjamin Netanyahu est "un menteur, un tricheur et une crapule" (2016).

L'ancien ministre et chef du parti Israël Beiteinou, Avigdor Lieberman (D), visite la colonie juive de Maalé Adoumim en Cisjordanie occupée le 8 septembre 2019, dans la cadre de la campagne pour les législatives prévues en Israël le 17 septembre 2019
L'ancien ministre et chef du parti Israël Beiteinou, Avigdor Lieberman (D), visite la colonie juive de Maalé Adoumim en Cisjordanie occupée le 8 septembre 2019, dans la cadre de la campagne pour les législatives prévues en Israël le 17 septembre 2019 ( Menahem KAHANA / AFP )

Sa campagne pour les élections du 17 septembre est centrée sur les "dangers" pour Israël de devenir un "Etat de la Halakha (la loi religieuse juive)", dirigé par le judaïsme religieux, avec une coalition dans laquelle les partis ultra-orthodoxes joindraient leurs forces à celles des factions religieuses, qualifiées par Avigdor Lieberman de "messianiques".

M. Lieberman, marié et père de trois enfants, n'est pas un partisan du "Grand Israël", défendu par le lobby des colons, mais vit à Nokdim, une colonie juive près de Bethléem, en Cisjordanie occupée. Il juge irréaliste la paix avec les Palestiniens, mais se dit prêt à essayer.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 23 septembre 2019

CODE OFFRE : RENTREE19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/09/2019

Les opérations de rachat par le prestataire de services d'investissement dans le cadre de cette convention cesseront au plus tard le 14 octobre...

Publié le 16/09/2019

Paul Hermelin a proposé au Conseil d'adopter à l'issue de la prochaine Assemblée Générale une gouvernance dissociant les fonctions de Président et de Directeur général...

Publié le 16/09/2019

Ces Green Bonds sont d'un montant de 500 ME portant intérêt au taux de 1,125% échéance 2031...

Publié le 16/09/2019

Au 30 juin, la trésorerie disponible de Theraclion s'élève à 3,1 ME...

Publié le 16/09/2019

Rendez-vous le 19 septembre...