5 260.08 PTS
+0.07 %
5 254.0
+0.03 %
SBF 120 PTS
4 216.50
+0.07 %
DAX PTS
12 385.78
+0.00 %
Dowjones PTS
25 219.38
+0.08 %
6 770.66
+0.00 %
Nikkei PTS
21 925.10
-1.01 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Avant Brigitte Macron, Sarkozy rend visite au bébé panda du zoo de Beauval

| AFP | 255 | Aucun vote sur cette news
L'ancien président de la République Nicolas Sarkozy (c), le directeur du zoo de Beauval Rodolphe Delord (d) et sa directrice de la communication Delphine Delord (g), le 22 novembre 2017 à Saint-Aignan-sur-Cher
L'ancien président de la République Nicolas Sarkozy (c), le directeur du zoo de Beauval Rodolphe Delord (d) et sa directrice de la communication Delphine Delord (g), le 22 novembre 2017 à Saint-Aignan-sur-Cher ( GUILLAUME SOUVANT / AFP )

L'ancien président de la République Nicolas Sarkozy, à l'origine de la venue en France des parents du bébé panda du zoo de Beauval à Saint-Aignan (Loir-et-Cher), a rendu visite mercredi à Mini Yuan Zi, moins de deux semaines avant sa marraine, Brigitte Macron.

M. Sarkozy avait obtenu l'arrivée des parents de Mini Yuan Zi, nommé provisoirement ainsi en référence à Yuan Zi, son père biologique, à l'occasion d'une visite en Chine sous son quinquennat.

"Il ne s'agit pas pour moi de mettre en avant ce que j'ai fait ou pas. Il s'agit de rendre hommage à une famille (Delord, propriétaire du zoo, NDLR) assez exceptionnelle et un territoire qui leur a fait confiance. Je viens simplement parce que je suis un sentimental, par amitié", a confié l'ancien chef de l'État.

"On reviendra avec Carla et Giulia (sa fille, NDLR) dans un cadre très privé", a-t-il ajouté.

Arrivé au zoo de Beauval en début d'après-midi, M. Sarkozy, qui a déjeuné avec des élus locaux, est allé voir hippopotames et lions avant de rencontrer à l'abri des regards Mini Yuan Zi, premier panda né en France, le 4 août dernier.

Protocole diplomatique oblige, la marraine de l'animal, la première dame Brigitte Macron, aura l'honneur de la première photo officielle lors de sa visite, programmée le 4 décembre.

En dehors de Chine, seuls 22 parcs zoologiques dans le monde possèdent des pandas.

Le bébé panda
Le bébé panda "Mini Yuan Zi" sur un écran du zoo de Beauval, le 22 novembre 2017 ( GUILLAUME SOUVANT / AFP )

La naissance d'un bébé panda est un événement autant diplomatique que médiatique et scientifique. Le prêt de panda à un pays étranger n'est accordé par Pékin qu'à la demande en tête à tête du chef de l'État du pays hôte au président chinois. La Chine récupérera le bébé panda de Beauval d'ici à trois ans, lorsqu'il sera sevré.

Les pandas géants sont sur la liste rouge mondiale des espèces vulnérables établie par l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) du fait notamment du réchauffement climatique qui menace leur habitat et leur nourriture.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/02/2018

TF1 grimpe de 1,8% à 11,9 euros en matinée à Paris, soutenu par une note d'analyste...

Publié le 20/02/2018

Le groupe avait gelé les positions avec le rachat de Pioneer...

Publié le 20/02/2018

Edenred (+6,34% à 27,36 euros) écrase la concurrence au sein du marché SRD et atteint un nouveau sommet après avoir dévoilé des performances opérationnelles très solides. Sur le seul…

Publié le 20/02/2018

L'ouverture en trou de cotation baissier du 6 février a entraîné la rupture de la zone de support des 44.8 euros. Le titre est sous pression depuis, contenu par ses moyennes mobiles à 20 et 50…

Publié le 20/02/2018

Le titre a gagné 15% cette année...

CONTENUS SPONSORISÉS