En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 875.93 PTS
+1.70 %
4 872.00
+1.68 %
SBF 120 PTS
3 888.85
+1.75 %
DAX PTS
11 205.54
+2.63 %
Dowjones PTS
24 706.35
+1.38 %
6 784.61
+0.98 %
1.136
+0.00 %

Auvergne-Rhône-Alpes ambitionne de rejoindre les grands de l'aéronautique

| AFP | 500 | 5 par 1 internautes
Laurent Wauquiez, le 9 octobre 2018 à Paris
Laurent Wauquiez, le 9 octobre 2018 à Paris ( Philippe LOPEZ / AFP/Archives )

Auvergne-Rhône-Alpes se donne dix ans pour apparaître sur la carte de l'aéronautique européenne, en aidant le décollage de sa filière, essentiellement composée de petites et moyennes entreprises, a indiqué lundi son président Laurent Wauquiez.

"Je suis convaincu que notre région peut s'imposer au niveau européen pour peu que nous franchissions un cap", a indiqué M. Wauquiez (Les Républicains), intervenant lors des premières assises régionales de l'aéronautique.

Auvergne-Rhône-Alpes abrite actuellement 350 entreprises dans le secteur aéronautique et spatial, employant 30.000 personnes et réalisant 3,3 milliards d'euros de chiffre d'affaires.

Ces entreprises sont essentiellement présentes dans les matériaux innovants, dans l'électronique et les systèmes embarqués, ainsi que dans la maintenance.

Même si la région a toujours vécu dans ce domaine "dans l'ombre" de Toulouse et de Paris, "l'objectif pour nous est de figurer dans les dix ans qui viennent parmi les cinq plus grosses régions aéronautiques d'Europe", a ajouté M. Wauquiez.

La région a ainsi dégagé 137 millions d'euros sur l'actuelle mandature - "à 100% financés par les économies réalisées sur ses frais de fonctionnement" - pour aider ses entreprises aéronautiques à décoller.

En apportant des aides à la modernisation et à l'équipement, en les aidant à se projeter à l'international et en facilitant l'innovation. Et surtout en formant les jeunes aux métiers dont la filière a besoin: "c'est là que l'on va mettre le paquet".

Sur le modèle de l'Aérocampus d'Aquitaine, la région va ainsi créer un campus de l'aéronautique sur la base aérienne d'Ambérieu-en-Bugey (un investissement de 5 millions d'euros auxquels s'ajouteront 2,5 millions d'euros annuels de coûts de fonctionnement). La rentrée s'effectuera en juin, avec 300 élèves, avec l'objectif de porter les effectifs à 500 jeunes.

La région va aussi financer à hauteur de 10 millions d'euros un projet de plus de 25 millions d'euros porté par Dassault Aviation pour industrialiser la fabrication additive pour l'aéronautique.

Le projet Aeroprint, pour lequel la région était en concurrence avec l'Ile-de-France, sera piloté depuis le site d'Argonay (Haute-Savoie) de l'avionneur.

"C'est un fil rouge de notre action dans le domaine économique. Nous voulons absolument être leader en impression 3D", a expliqué M. Wauquiez. "C'est un tournant que nous n'avons pas le droit de louper".

Ce dernier a par ailleurs indiqué que la région était prête à financer des stages d'un an dans les PME de la région pour les étudiants des grandes écoles pour les convaincre que ces entreprises offrent aussi de très belles opportunités de carrière.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/01/2019

SOITECLe groupe dévoilera son chiffre d'affaires au troisième trimestre.source : AOF

Publié le 18/01/2019

A la suite du communiqué du 7 décembre 2018, MM. Philippe Houdouin, Silvère Baudouin, Christophe Sollet, Michel Picot, Éric Saiz, Dominique Roche, HIFIC ainsi que Financière Arbevel ont annoncé…

Publié le 18/01/2019

En 2018, Biosynex a réalisé un chiffre d'affaires de 31,2 millions d'euros, en hausse de 2,3%. La tendance est similaire à celle constatée au premier semestre avec notamment une forte dynamique de…

Publié le 18/01/2019

Iliad annonce la mise en oeuvre d'un partenariat stratégique avec la société Jaguar Network, fournisseur de service à destination des entreprises et des marchés publics, à travers une prise de…

Publié le 18/01/2019

                                Paris, le 18 janvier 2019    Alliance stratégique entre Iliad et Jaguar Network       Le Groupe Iliad annonce la mise en…