5 317.37 PTS
+0.15 %
5 334.5
+0.52 %
SBF 120 PTS
4 256.95
+0.13 %
DAX PTS
12 483.79
+0.18 %
Dowjones PTS
25 309.99
+1.39 %
6 896.60
+1.99 %
Nikkei PTS
21 892.78
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Augmentation des rémunérations en cabinets ministériels: "Choquant", selon Dosière

| AFP | 305 | Aucun vote sur cette news
René Dosière, ancien député apparenté socialiste, le 22 mai 2017 à l'Assemblée nationale à Paris
René Dosière, ancien député apparenté socialiste, le 22 mai 2017 à l'Assemblée nationale à Paris ( Thomas Samson / AFP/Archives )

L'ancien député René Dosière, spécialiste du contrôle de l'argent public, a jugé "choquante" mardi l'augmentation de la rémunération des membres des cabinets ministériels du gouvernement d'Edouard Philippe, même si ces derniers sont beaucoup moins nombreux, une promesse de campagne d'Emmanuel Macron.

"La rémunération moyenne brute (primes comprises) des 232 membres des cabinets ministériels s'élève à 9.186 euros mensuels soit +20,5% par rapport au gouvernement Valls", a constaté l'ancien parlementaire socialiste, s'appuyant sur un document annexé au projet de budget pour 2018 et publié par Bercy.

Ce rapport intitulé "personnels affectés dans les cabinets ministériels" détaille la situation ministère par ministère, cabinet du Premier ministre compris, au 1er août 2017.

Il montre que les effectifs s'élèvent au total à "300 agents, soit une baisse de 47% par rapport aux effectifs recensés au 1er août 2016 (563 agents)". De fait, explique M. Dosière, "c'est la conséquence de la réduction du nombre de ministres (30 au lieu de 38) et de la limitation à 10 personnes de la taille du cabinet restreint".

Pour autant, si les membres des cabinets sont moins nombreux, les "personnels-support" ont opéré un repli moindre, -16%, avec 2.040 agents (chauffeurs, sécurité, secrétariat, etc.).

"S'agissant des rémunérations, on assiste à une progression toute aussi spectaculaire", relève M. Dosière, évoquant une rémunération moyenne brute (primes comprises) de "9.186 euros mensuels" pour les "232 membres des cabinets ministériels" - hors ministres délégués et secrétaires d'Etat. Soit, selon lui, une augmentation de "20,5% par rapport au gouvernement Valls".

"Dans 12 ministères, la rémunération est supérieure à cette moyenne: au total, plus de 80 membres de cabinet sont mieux payés que leur ministre", a également relevé M. Rosière, estimant que ce n'était "pas le fait du hasard" et que c'était "choquant".

Le président Emmanuel Macron avait limité par un décret du 18 mai à 10 le nombre de collaborateurs du cabinet d'un ministre.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/02/2018

Paris, France, le 23 février 2018 : EURO Ressources S.A. (« EURO » ou la « Société ») (Paris : EUR) a publié aujourd'hui ses résultats financiers audités,…

Publié le 23/02/2018

Cette transaction est soumise à l'approbation des autorités de la concurrence néerlandaises...

Publié le 23/02/2018

543.556 actions nouvelles émises dans le cadre de cette seconde tranche, au prix de 3,83 E par action...

Publié le 23/02/2018

La période de souscription est ouverte du lundi 26 février au vendredi 16 mars 2018 inclus....

Publié le 23/02/2018

Les cédants viennent d'engager des discussions avec FFC sur les conséquences de cette ordonnance...

CONTENUS SPONSORISÉS