En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 488.43 PTS
+0.22 %
5 478.50
+0.25 %
SBF 120 PTS
4 391.40
+0.16 %
DAX PTS
12 341.36
-0.08 %
Dowjones PTS
26 562.05
-0.68 %
7 548.75
+0.00 %
1.176
+0.08 %

Augmentation des rémunérations en cabinets ministériels: "Choquant", selon Dosière

| AFP | 405 | Aucun vote sur cette news
René Dosière, ancien député apparenté socialiste, le 22 mai 2017 à l'Assemblée nationale à Paris
René Dosière, ancien député apparenté socialiste, le 22 mai 2017 à l'Assemblée nationale à Paris ( Thomas Samson / AFP/Archives )

L'ancien député René Dosière, spécialiste du contrôle de l'argent public, a jugé "choquante" mardi l'augmentation de la rémunération des membres des cabinets ministériels du gouvernement d'Edouard Philippe, même si ces derniers sont beaucoup moins nombreux, une promesse de campagne d'Emmanuel Macron.

"La rémunération moyenne brute (primes comprises) des 232 membres des cabinets ministériels s'élève à 9.186 euros mensuels soit +20,5% par rapport au gouvernement Valls", a constaté l'ancien parlementaire socialiste, s'appuyant sur un document annexé au projet de budget pour 2018 et publié par Bercy.

Ce rapport intitulé "personnels affectés dans les cabinets ministériels" détaille la situation ministère par ministère, cabinet du Premier ministre compris, au 1er août 2017.

Il montre que les effectifs s'élèvent au total à "300 agents, soit une baisse de 47% par rapport aux effectifs recensés au 1er août 2016 (563 agents)". De fait, explique M. Dosière, "c'est la conséquence de la réduction du nombre de ministres (30 au lieu de 38) et de la limitation à 10 personnes de la taille du cabinet restreint".

Pour autant, si les membres des cabinets sont moins nombreux, les "personnels-support" ont opéré un repli moindre, -16%, avec 2.040 agents (chauffeurs, sécurité, secrétariat, etc.).

"S'agissant des rémunérations, on assiste à une progression toute aussi spectaculaire", relève M. Dosière, évoquant une rémunération moyenne brute (primes comprises) de "9.186 euros mensuels" pour les "232 membres des cabinets ministériels" - hors ministres délégués et secrétaires d'Etat. Soit, selon lui, une augmentation de "20,5% par rapport au gouvernement Valls".

"Dans 12 ministères, la rémunération est supérieure à cette moyenne: au total, plus de 80 membres de cabinet sont mieux payés que leur ministre", a également relevé M. Rosière, estimant que ce n'était "pas le fait du hasard" et que c'était "choquant".

Le président Emmanuel Macron avait limité par un décret du 18 mai à 10 le nombre de collaborateurs du cabinet d'un ministre.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

NOUVEAUTÉ - Bourse Direct lance ses Webinaires

Trader sur Indices et Matières 1ères avec les CFD
Lundi 2 octobre de 12h00 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Jeudi 11 octobre de 12h30 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/09/2018

La filiale Baikowski vise la bourse

Publié le 25/09/2018

Le CAC40 est toujours à la recherche d'un nouveau catalyseur à la hausse, capable de le hisser au-dessus des 5...

Publié le 25/09/2018

Dans des volumes soutenus, Recylex flambe de 13% à 7,7 euros après avoir obtenu l'accord de l'ensemble des partenaires financiers concernés pour...

Publié le 25/09/2018

Antalis plonge de 9% à 1,24 euro dans les premiers échanges, sanctionné après son avertissement sur résultats...

Publié le 25/09/2018

Recylex S.A. a annoncé avoir obtenu l’accord de l’ensemble des partenaires financiers concernés pour ajuster les modalités du dispositif de financement obtenu en décembre 20161 en raison de la…