En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 411.18 PTS
-0.33 %
5 409.00
-0.37 %
SBF 120 PTS
4 333.35
-0.31 %
DAX PTS
12 568.36
+0.22 %
Dowjones PTS
24 998.33
-0.08 %
7 369.39
-0.09 %
Nikkei PTS
22 597.35
+1.85 %

Macron "vigilant" face au risque de "radicalisation de la laïcité"

| AFP | 513 | Aucun vote sur cette news
Le président Emmanuel Macron sur le perron de l'Elysée, le 19 décembre 2017 à Paris
Le président Emmanuel Macron sur le perron de l'Elysée, le 19 décembre 2017 à Paris ( LUDOVIC MARIN / AFP )

Le président Emmanuel Macron a reçu jeudi à l'Elysée les représentants des cultes, devant lesquels il a affirmé que la "République est laïque" mais "non la société", et s'est dit "vigilant" face au risque d'une "radicalisation de la laïcité", ont indiqué à l'AFP deux d'entre eux.

Les responsables des six principales religions (catholique, protestante, orthodoxe, musulmane, juive et bouddhiste) ont été reçus pendant "près de deux heures", en présence des ministres de l'Intérieur Gérard Collomb et de l'Education Jean-Michel Blanquer, a précisé à l'AFP le président de la Fédération protestante de France (FPF), François Clavairoly.

"Il a dit: +C'est bien la République qui est laïque et non la société, les cultes peuvent s'exprimer dans l'espace public+", s'est réjoui ce pasteur réformé, qui assure la présidence tournante de la Conférence des responsables de culte en France (CRCF).

Selon le grand rabbin de France, Haïm Korsia, Emmanuel Macron "ne comprend pas certaines situations qui relèvent d'une obsession. Il a parlé de +radicalisation de la laïcité+. C'est une très belle formule, d'ailleurs".

"Il s'est interrogé de manière critique sur la radicalisation de la laïcité au détour d'une phrase, en se disant vigilant là-dessus", a abondé le pasteur Clavairoly.

Formation des aumôniers, enseignement laïque des faits religieux... La discussion a porté sur divers sujets. "Le seul moment où j'ai réussi à agacer le président, c'est sur l'accueil des migrants, en lui rappelant les valeurs d'humanisme qui sont celles de la France, et qu'il ne s'agissait pas de trahir ces valeurs sous prétexte de résoudre des problèmes que personne ne nie", a confié le président de la CRCF.

Emmanuel Macron a aussi tenu à rassurer ses interlocuteurs sur le maintien des émissions religieuses sur France Télévisions à l'heure des coupes budgétaires, selon le responsable protestant.

Une "instance informelle" de dialogue entre les cultes et l'Etat, imaginée par Gérard Collomb, devrait désormais se réunir, et ce sous la présidence du chef de l'Etat, a rapporté François Clavairoly. "C'est plutôt Emmanuel Macron qui a pris la main, et à juste titre je trouve: nos débats sont interministériels", a relevé le président de la FPF.

Le président de la République a enfin confirmé à ses invités qu'il s'exprimerait publiquement sur la laïcité prochainement, évoquant l'échéance du "début du premier trimestre 2018".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

LES SUMMER DAYS

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 16 juillet 2018

CODE OFFRE : SUMMER18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/07/2018

"Immersion en pleine nature"...

Publié le 16/07/2018

Activité toujours en berne

Publié le 16/07/2018

Belle histoire...

Publié le 16/07/2018

Blockchain Game Summit...

Publié le 16/07/2018

  Information relative au nombre d'actions et de droits de vote prévue par l'article 223-16 du règlement général de l'Autorité des marchés…