Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 665.20 PTS
-0.7 %
6 651.0
-0.89 %
SBF 120 PTS
5 114.66
-0.71 %
DAX PTS
14 383.36
-1.09 %
Dow Jones PTS
33 849.46
-1.45 %
11 587.75
-1.43 %
1.034
+0.04 %

Assurance-chômage: "18 mois pour trouver un travail, c'est suffisant", estime Véran

| AFP | 265 | Aucun vote sur cette news
Le porte-parole du gouvernement Olivier Véran le 21 novembre 2022 à Paris
Le porte-parole du gouvernement Olivier Véran le 21 novembre 2022 à Paris ( JULIEN DE ROSA / AFP )

"Dans la période que nous connaissons, 18 mois pour trouver un travail, c'est suffisant", a estimé mardi le porte-parole du gouvernement Olivier Véran à propos du durcissement des conditions d'attribution de l'assurance-chômage annoncé lundi.

"Ce qu'on veut, c'est de dire aux gens : l'esprit de l'assurance chômage, c'est l'esprit du Conseil national de la Résistance", a développé M. Véran sur le plateau de CNews, convaincu que "la logique" de la réforme actuelle est "guidée" par celle de l'époque.

"L'État a dit +il y aura des périodes au cours desquelles les gens ne pourront pas trouver de travail parce que le marché du travail sera trop tendu, alors il faudra les assurer pour pas qu'ils perdent tous leurs revenus", a-t-il expliqué. "Il est normal que quand le risque est élevé, l'assurance soit forte et quand le risque est faible, l'assurance soit un peu moins forte", a-t-il argumenté.

Le gouvernement a annoncé lundi une baisse de 25% de la durée d'indemnisation pour tous les demandeurs d'emploi ouvrant des droits à partir du 1er février, une décision jugée "inacceptable" par tous les syndicats. Le taux de chômage est actuellement de 7,3%. La réforme prévoit que la durée d'indemnisation revienne au niveau d'aujourd'hui si le taux de chômage passe au-dessus de 9% ou progresse de 0,8 point sur un trimestre.

Interrogé sur le souhait du ministre du Travail Olivier Dussopt de "100.000 à 150.000 retours à l'emploi" supplémentaires en 2023 grâce à la réforme, le porte-parole du gouvernement a estimé que ce serait "un mécanisme assez direct en fait, vous allez voir qu'il y aura un impact assez massif sur le marché du travail parce que c'est un signal aussi qu'on envoie".

Cette réforme "trompe les Français sur l'état réel de la santé économique du pays: les usines ne sont pas revenues, l'agriculture française ne va pas mieux", a réagi de son côté sur France2 le député RN de la Somme Jean-Philippe Tanguy. Il a regretté qu'on fasse "croire aux Français que les chômeurs aujourd'hui sont responsables essentiellement de leur situation".

De l'autre côté de l'échiquier politique, le député LFI du Val d'Oise, Paul Vannier a dénoncé la "violence" et "l'humiliation sociale" que va représenter l'application de ces mesures. "Cette décision, elle va plonger des millions de personnes, des femmes, des hommes, leurs enfants, dans la pauvreté (...) et elle est profondément, de ce fait, injuste", a-t-il déclaré au micro de RFI.

"Ce récit, qui consiste à faire croire qu'il y aurait un stock d'emplois que personne ne veut remplir, c'est un mensonge et il est utilisé pour venir prendre des droits aux chômeurs", a encore regretté le député.

Pour sa part, Nicolas Dupont-Aignan (DLF) s'est inquiété sur Sud Radio des "conséquences dramatiques" pour les "plus de 55 ans", tout en reconnaissant que la réforme "en soi, peut s'expliquer parce qu'il y a parfois des abus".

 ■

Copyright © 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Bourse Direct vous souhaite la bienvenue
et vous offre vos frais de courtage*

Découvrir l'offre

Valable jusqu'au 30 novembre
*Voir conditions

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 28/11/2022

Les fonctionnaires retournent aux urnes du 1er au 8 décembre pour élire de nouvelles instances de dialogue social ( Lionel BONAVENTURE / AFP )Deux ans après le "Ségur de la santé" et ses…

Publié le 27/11/2022

Tous les ans, près de 400.000 personnes apprennent qu'elles ont un cancer ( Charly TRIBALLEAU / AFP/Archives )"Maladresses" des collègues, crainte d'être "un poids", fatigue... Travailler avec…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 28/11/2022

Inventiva, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement clinique de petites molécules administrées par voie orale pour le traitement de...

Publié le 28/11/2022

Air France dévoile les premières nouveautés de son programme été 2023 (avril - octobre 2023), notamment marqué par le renforcement de sa desserte de...

Publié le 28/11/2022

A l'occasion de la COP 27, Hydrogen Europe, l'association européenne fédérant les entreprises et les associations nationales de l'industrie de...

Publié le 28/11/2022

Le Conseil d'administration d'EDF qui s'est réuni ce jour a décidé de coopter Madame Anne-Marie Descôtes, Secrétaire générale du ministère de l'Europe...

Publié le 28/11/2022

BigBen Interactive annonce ce jour ses résultats consolidés pour le 1er semestre de l'exercice 2022-23 (du 1er avril au 30 septembre) tels qu'arrêtés...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne