En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 840.68 PTS
-0.56 %
4 829.50
-0.72 %
SBF 120 PTS
3 859.13
-0.61 %
DAX PTS
11 066.52
-0.63 %
Dowjones PTS
24 706.35
+1.38 %
6 784.61
+0.00 %
1.135
-0.12 %

Assistant d'europarlementaire : J.-M. Le Pen conteste sa sanction devant le tribunal de l'UE

| AFP | 349 | Aucun vote sur cette news
Le président d'honneur du Front national, Jean-Marie Le Pen, répond aux questions de journalistes lors d'une conférence de presse à Marignane, près de Marseille, le 31 mai 2017
Le président d'honneur du Front national, Jean-Marie Le Pen, répond aux questions de journalistes lors d'une conférence de presse à Marignane, près de Marseille, le 31 mai 2017 ( Franck Pennant / AFP/Archives )

Le président d'honneur du Front national, Jean-Marie Le Pen, se rend jeudi devant le tribunal de l'Union européenne (TUE) à Luxembourg, où il entend contester la sanction financière dont il fait l'objet de la part du Parlement européen, sur fonds d'emploi fictif présumé.

Le Parlement réclame à l'eurodéputé 320.000 euros pour l'emploi comme assistant entre 2009 et 2014 de Jean-François Jalkh, un cadre du parti.

Ce dernier était notamment devenu en 2010 secrétaire général du FN par intérim, avec pour mission d'organiser le congrès de succession de Jean-Marie Le Pen.

Pour l'institution européenne, "M. Jalkh a cumulé l'exercice de deux fonctions, ce qui d'une part rend impossible l'accomplissement contractuel de ses fonctions d'assistant parlementaire, et d'autre part contrevient au contrat de travail conclu avec le député".

Le Parlement a déjà commencé à récupérer les sommes litigieuses, en ne versant à Jean-Marie Le Pen de la moitié de son indemnité d’élu (3.100 euros mensuels au lieu de 6.200), de la moitié de son indemnité de séjour et de la totalité de ses frais de secrétariat.

"Jean-Marie Le Pen se rendra devant le tribunal pour démontrer la réalité de cet emploi d'assistant parlementaire. Il est très offensif", a indiqué à l'AFP Lorrain de Saint Affrique, un proche du co-fondateur du Front national.

"S'estimant victime d'une persécution politique, M. Le Pen entend faire reconnaître sa totale bonne foi et démontrer que les soupçons d'emploi fictif qui le visent sont, en coulisses, l'oeuvre d'adversaires idéologiques décidés à faire taire un opposant par tous moyens", a encore indiqué l'eurodéputé dans un communiqué.

Jean-François Jaklh a depuis été lui-même élu député européen en 2014.

Il a également été l'éphémère président par intérim du Front national pendant trois jours, entre les deux tours de l'élection présidentielle 2007, avant qu'une polémique sur d'anciens propos considérés comme négationnistes ne le rattrapent.

Ironie de l'histoire, M. Jalkh présidait le bureau exécutif du Front national qui avait décidé d'exclure Jean-Marie Le Pen du parti, en août 2015.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/01/2019

Les marchés actions européens évoluent en baisse à l’approche de la mi-séance. Le contexte est toujours empli de craintes concernant le ralentissement de la croissance chinoise et l’état de…

Publié le 22/01/2019

Soitec bondit de 11,33% à 66,80 euros sur la place de Paris, dans le sillage d’une solide publication trimestrielle. Cela a conduit le spécialiste des matériaux semi-conducteurs a relevé ses…

Publié le 22/01/2019

Par courrier reçu le 21 janvier 2019 par l'AMF, la société new-yorkaise BlackRock Inc...

Publié le 22/01/2019

Safran a acquis une participation dans Oxis Energy au travers de sa filiale Safran Corporate Ventures dédiée aux investissements dans de jeunes sociétés technologiques. Oxis Energy est…

Publié le 22/01/2019

Le titre casse la résistance des 10.4 euros, qui contenait les cours depuis février 2018. Du côté des indicateurs techniques, les moyennes mobiles à 20 et 50 séances sont proches d'effectuer un…