5 349.30 PTS
-0.15 %
5 355.0
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 267.01
-0.16 %
DAX PTS
13 103.56
+0.27 %
Dowjones PTS
24 651.74
+0.58 %
6 466.32
+1.20 %
Nikkei PTS
22 553.22
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Assemblée: Faure (PS) pointe des renoncements de la majorité

| AFP | 156 | Aucun vote sur cette news
Le chef de file des députés PS à l'Assemblée nationale, Olivier Faure, lors d'une session parlementaire à Paris le 28 juin 2017
Le chef de file des députés PS à l'Assemblée nationale, Olivier Faure, lors d'une session parlementaire à Paris le 28 juin 2017 ( Thomas SAMSON / AFP/Archives )

Olivier Faure, chef de file des députés PS à l'Assemblée, a écarté lundi les procès en amateurisme faits aux députés La République En Marche, déplorant en revanche une majorité "au cordeau", qui n'ose pas "sortir des consignes données".

"J'ai entendu beaucoup de gens reprocher l’amateurisme des députés de La République en Marche, moi ce n'est pas ce que je veux leur reprocher", a d'abord déclaré l'élu de Seine-et-Marne sur Europe 1. "Personne ne connaît le règlement dans son intégralité, ils apprendront", a-t-il assuré.

"La vraie difficulté c'est qu'on avait le sentiment que cette majorité-là pouvait (être) une majorité différente. En réalité c'est une majorité qui est au cordeau", a-t-il déploré, dénonçant certaines décisions de la majorité sur la loi dite de confiance dans la vie politique.

"Ils avaient promis le casier judiciaire vierge, ils ne l'ont finalement pas fait. Ils avaient promis d'interdire les activités de conseil pour éviter les conflits d'intérêt (...) là encore cette majorité s'est reniée", a-t-il énuméré.

La loi sur la moralisation de la vie politique prévoit l'introduction d'une "peine complémentaire obligatoire d'inéligibilité" en cas de manquement à la probité, mais est revenu sur l'obligation d'un casier judiciaire vierge pour les élus, qui comportait un "risque d'inconstitutionnalité", selon le gouvernement.

L’Assemblée a également rejeté l'interdiction de toute activité de conseil pour les parlementaires. Si ceux-ci ne pourront pas acquérir une société de conseil, ni commencer une fonction de conseil en cours de mandat, ils pourront poursuivre une telle activité si elle a débuté plus d'un an avant leur entrée en fonction.

Un signe pour le député PS, que la majorité "ne s'autorise pas la possibilité de tenir ses propres engagements, ce qui est une vraie difficulté, et un vrai regret".

"On nous a dit +vous allez avoir des députés nouveaux, qui représentent mieux la société française+". On a au contraire des gens encore plus cornaqués qu'ils ne l'étaient précédemment et qui n'osent pas sortir des consignes qui sont données", a-t-il déploré.

"Dans les couloirs on les entend dire des choses très différentes et puis arrivés dans l'hémicycle ils sont comme un seul homme à vouloir respecter les consignes", a-t-il regretté.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

La procédure de désintéressement s'est close le 14 décembre

Publié le 15/12/2017

Avec la nomination de Marie-Christine Levet le Conseil d'administration de SoLocal Group "marque la volonté d'accélérer le développement de SoLocal Group sur le digital"...

Publié le 15/12/2017

La société française de reciblage publicitaire Criteo a plongé de 27% en trois séances sur le Nasdaq. La société est plombé par la nouvelle politique anti-cookies d'Apple.

Publié le 15/12/2017

Le Conseil d'administration de Fnac Darty est présidé par Jacques Veyrat...

CONTENUS SPONSORISÉS