5 349.30 PTS
-0.15 %
5 355.0
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 267.01
-0.16 %
DAX PTS
13 103.56
+0.27 %
Dowjones PTS
24 651.74
+0.58 %
6 466.32
+1.20 %
Nikkei PTS
22 553.22
-0.62 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Assemblée: "Du rodage" et "une forme de bizutage"

| AFP | 171 | Aucun vote sur cette news
Le président de l'Assemblée nationale, François de Rugy, le 12 juillet 2017 à Paris
Le président de l'Assemblée nationale, François de Rugy, le 12 juillet 2017 à Paris ( ALAIN JOCARD / AFP/Archives )

Le président de l'Assemblée nationale François de Rugy (REM) a estimé mercredi qu'il y avait des nouveaux députés "qui sont encore un petit peu en rodage", mais aussi il a souligné "un bizutage" de la part des anciens élus, après des séances agitées lundi et mardi.

"C’est un peu normal que, dans une période d’installation, (...) il y (ait) du rodage", a affirmé François de Rugy sur LCI, alors que les débats sur les textes de "confiance", ont donné lieu à de vives tensions sur le temps de parole et les conditions de vote, avec deux vice-présidentes REM novices.

"Il y a aussi, disons-le, une forme de bizutage, c'est-à-dire qu'il y a de nouveaux députés, des nouvelles députées qui sont encore un petit peu en rodage, et puis il y a peut-être des anciens et des anciennes députées qui profitent un peu de la situation pour faire un bizutage, notamment de celles et ceux qui me secondent à la présidence des séances", a poursuivi François de Rugy, qui a repris le "perchoir" dans l'après-midi mardi pour tenter de ramener la sérénité.

Le président de l'Assemblée a cependant réfuté les critiques sur le temps de parole accordé à l'opposition. "Nous avons des débats qui permettent à l'opposition de s'exprimer sans doute bien plus encore que la majorité", a-t-il assuré.

Interrogé sur l'abandon par les députés de l'obligation d'un casier judiciaire vierge pour les élus, François de Rugy a affirmé que "ce qui a été promis pendant la campagne par Emmanuel Macron est mis en oeuvre", soulignant qu'"il y aura une peine d'inéligibilité".

L'Assemblée a donné son feu vert à l'introduction d'une "peine complémentaire obligatoire d'inéligibilité" en cas de manquement à la probité, tout en revenant sur l'obligation d'un casier judiciaire vierge qui comportait un "risque d'inconstitutionnalité", selon le gouvernement.

"Le dispositif qui a été voté est un dispositif solide", a assuré le président de l'Assemblée.

Les engagements "sont tenus", a-t-il ajouté, "mais faire la loi, c'est pas des slogans, faire la loi, c'est pas des tweets en 140 signes, faire la loi, c'est pas faire des sketches. Non, c'est sérieux, ça nécessite souvent de la dentelle, de la rédaction et c'est ce qui a été fait sur ce sujet".

François de Rugy a également dit avoir "bon espoir que le Sénat et l'Assemblée nationale puissent se mettre d'accord pour que cette loi (de moralisation de la vie politique, ndlr) soit adoptée rapidement, c'est-à-dire dès la fin de cette session extraordinaire", programmée le 3 août.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

Le conseil d'administration de SoLocal Group a pris acte de la démission de Monica Menghini et a décidé, sur proposition du comité des nominations, de coopter Marie-Christine Levet en qualité…

Publié le 15/12/2017

En prévision de son départ de Wendel le 31 décembre prochain, Frédéric Lemoine a présenté sa démission du conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 31 décembre 2017. En…

Publié le 15/12/2017

André François-Poncet remplace Frédéric Lemoine au Conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 1er janvier 2018   Neuilly-sur-Seine, le 15 décembre…

Publié le 15/12/2017

L'objectif d'Immobilière Dassault est de lancer un projet de restructuration de ce bâtiment

Publié le 15/12/2017

Immobilière Dassault a finalisé l'achat d'un immeuble situé au 16 rue de la Paix, Paris 2ème, dont elle avait annoncé avoir signé une promesse le 23 octobre dernier. Il est rappelé que cet…

CONTENUS SPONSORISÉS