En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 417.07 PTS
-
5 418.00
-
SBF 120 PTS
4 335.14
-
DAX PTS
12 686.29
-
Dowjones PTS
25 064.50
-0.53 %
7 352.36
-0.51 %
1.165
+0.05 %

Armées : budget et industrie, priorités de Parly

| AFP | 222 | Aucun vote sur cette news
La ministre française de la Défense Florence Parly à Paris, le 27 septembre 2017
La ministre française de la Défense Florence Parly à Paris, le 27 septembre 2017 ( CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP )

La ministre des Armées Florence Parly a déclaré jeudi qu'elle avait été nommée à ce poste pour ses compétences budgétaires et que les dossiers économiques et industriels seraient sa "priorité" à la défense.

Lorsque le président Emmanuel Macron l'a sollicitée en juin, "je lui ai demandé s'il pensait que j'étais capable de remplir cette mission", a raconté Florence Parly sur franceinfo.

Secrétaire d'Etat au Budget du socialiste Lionel Jospin (2000-2002) puis codirigeante de grands groupes (Air France, SNCF), elle n'avait alors aucune expérience en matière de défense.

"Je pense qu'il savait qu'il y avait aussi une dimension économique et budgétaire importante dans ce ministère", a souligné la ministre.

Ces questions ont constitué d'emblée son plat de résistance avec la démission fracassante en juillet du chef d'état-major des Armées, le général Pierre de Villiers, en désaccord avec le président sur les coupes budgétaires en 2017.

Florence Parly s'est ensuite attelée au budget 2018 et à la loi de programmation militaire qui doit définir la trajectoire budgétaire du ministère sur 2019-2025 et sera adoptée en 2018.

"Aujourd'hui, ma priorité c'est de donner aux armées les moyens de leurs interventions", a-t-elle assuré sur franceinfo, soulignant que le budget augmenterait de 1,8 milliard à 34,2 milliards d'euros en 2018.

Florence Parly a succédé à Sylvie Goulard, spécialiste des questions européennes, qui avait démissionné au bout d'un mois avec les autres ministres issus du MoDem sur une affaire d'assistants parlementaires.

vl/jg/kp

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/07/2018

Les actions nouvelles seront admises aux négociations sur le marché Euronext sur la même ligne de cotation que les actions SQLI existantes...

Publié le 19/07/2018

ALTUR Investissement publie son Actif Net Réévalué (ANR) au 30 juin...

Publié le 19/07/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 19/07/2018

"Avec cette opération, Spie conforte sa position parmi les groupes européens qui ont le plus fort pourcentage de salariés actionnaires"...

Publié le 19/07/2018

Neopost intègre le palmarès Truffle 100 directement à la 7e place...