5 513.82 PTS
+0.08 %
5 480.0
-0.52 %
SBF 120 PTS
4 405.94
+0.16 %
DAX PTS
13 246.33
+0.35 %
Dowjones PTS
25 792.86
-0.04 %
6 737.14
-0.32 %
Nikkei PTS
23 951.81
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Armées : budget et industrie, priorités de Parly

| AFP | 148 | Aucun vote sur cette news
La ministre française de la Défense Florence Parly à Paris, le 27 septembre 2017
La ministre française de la Défense Florence Parly à Paris, le 27 septembre 2017 ( CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP )

La ministre des Armées Florence Parly a déclaré jeudi qu'elle avait été nommée à ce poste pour ses compétences budgétaires et que les dossiers économiques et industriels seraient sa "priorité" à la défense.

Lorsque le président Emmanuel Macron l'a sollicitée en juin, "je lui ai demandé s'il pensait que j'étais capable de remplir cette mission", a raconté Florence Parly sur franceinfo.

Secrétaire d'Etat au Budget du socialiste Lionel Jospin (2000-2002) puis codirigeante de grands groupes (Air France, SNCF), elle n'avait alors aucune expérience en matière de défense.

"Je pense qu'il savait qu'il y avait aussi une dimension économique et budgétaire importante dans ce ministère", a souligné la ministre.

Ces questions ont constitué d'emblée son plat de résistance avec la démission fracassante en juillet du chef d'état-major des Armées, le général Pierre de Villiers, en désaccord avec le président sur les coupes budgétaires en 2017.

Florence Parly s'est ensuite attelée au budget 2018 et à la loi de programmation militaire qui doit définir la trajectoire budgétaire du ministère sur 2019-2025 et sera adoptée en 2018.

"Aujourd'hui, ma priorité c'est de donner aux armées les moyens de leurs interventions", a-t-elle assuré sur franceinfo, soulignant que le budget augmenterait de 1,8 milliard à 34,2 milliards d'euros en 2018.

Florence Parly a succédé à Sylvie Goulard, spécialiste des questions européennes, qui avait démissionné au bout d'un mois avec les autres ministres issus du MoDem sur une affaire d'assistants parlementaires.

vl/jg/kp

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/01/2018

Il s'agit d'une émission obligataire à taux fixe de 500 ME à 7 ans assortie d'un coupon de 0,75%...

Publié le 16/01/2018

Selon le quotidien 'Les Echos', le groupe de BTP Eiffage a décroché le plus gros contrat du futur réseau de métros automatiques Grand Paris Express.

Publié le 16/01/2018

"Nos résultats semestriels s'inscrivent dans la trajectoire présentée lors de notre introduction en Bourse"...

Publié le 16/01/2018

Le Groupe M6 et le Groupe Canal+ passent un accord de partenariat global pour les contenus du groupe M6 destinés aux offres Canal...

Publié le 16/01/2018

Rendez-vous le 22 février...

CONTENUS SPONSORISÉS