5 319.17 PTS
-0.32 %
5 307.50
-0.41 %
SBF 120 PTS
4 234.88
-0.39 %
DAX PTS
12 993.73
-0.41 %
Dowjones PTS
23 358.24
-0.43 %
6 314.51
-0.39 %
Nikkei PTS
22 396.80
+0.20 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Allemagne: les dossiers conflictuels sur la table des négociations

| AFP | 105 | Aucun vote sur cette news
La chancelière allemande Angela Merkel, le 13 octobre 2017 à Stade
La chancelière allemande Angela Merkel, le 13 octobre 2017 à Stade ( Carmen Jaspersen / dpa/AFP/Archives )

De l'immigration à l'environnement en passant par l'Union européenne et la Russie, les sujets de friction ne manquent pas entre les partenaires possibles du gouvernement que va tenter de former Angela Merkel en Allemagne à partir de mercredi.

- Immigration

Les conservateurs de la chancelière prônent une politique d'immigration plus restrictive. Après une longue querelle sur le sujet, chrétiens-démocrates (CDU) et Bavarois de la CSU sont finalement tombés d'accord pour limiter sous conditions le nombre de demandeurs d'asile à 200.000 par an. Mais les Verts et le FDP se montrent réservés sur cet objectif.

La question du regroupement familial devrait également occuper de longues séances de négociations. Les conservateurs ne veulent pas qu'une partie des réfugiés soient autorisés à faire venir leur famille. Les Verts, au contraire, y sont favorables afin de faciliter l'intégration.

Réfugiés
Réfugiés ( Thorsten EBERDING / AFP )

Les Libéraux veulent en outre limiter les droits de séjour des réfugiés ayant fui leur pays en guerre.

Autre source de division: la question des demandeurs d'asile marocains, algériens et tunisiens. Les Verts s'opposent au classement des trois pays du Maghreb comme "pays sûrs", comme le veulent la CDU et la CSU.

- Environnement

La politique environnementale et énergétique est un enjeu considérable pour les Verts qui doivent à tout prix obtenir des avancées. Ils réclament la fermeture immédiate des 20 centrales à charbon les plus polluantes et la celle définitive de toutes les centrales à charbon d'ici 2030.

Les conservateurs et Libéraux estiment impossibles de renoncer complètement aux énergies fossiles et mettent en garde contre les conséquences négatives pour les entreprises du secteur.

L'avenir du diesel dans un pays secoué par un vaste scandale de moteurs truqués occupera aussi les discussions, alors que le FDP a mis en garde contre "une chasse aux sorcières" contre le diesel.

Angela Merkel s'est abstenue jusqu'ici de mesures radicales contre les constructeurs automobiles, piliers de l'économie allemande.

- Union européenne

Tous s'accordent sur la nécessité de réformer l'Union européenne mais s'opposent sur les moyens, en particulier sur les propositions énoncées par Emmanuel Macron sur la zone euro.

Si le parti écologiste s'est montré favorable aux idées françaises, le FDP a émis de vives critiques, tout comme une partie des conservateurs de la CDU et de son aile bavaroise.

La chancelière a parlé de lignes rouges sur la mutualisation des dettes. Le président français plaide pour un budget commun de la zone euro, ce que rejettent les conservateurs et le FDP qui redoutent par-dessus tout une mutualisation des dettes.

- Russie

Les Libéraux prônent comme les Bavarois de la CSU une levée des sanctions économiques imposées à la Russie, ce qui leur vaut d'être accusés d'être pro-Kremlin.

Christian Lindner s'est distingué durant la campagne en jugeant que l'annexion de la Crimée devait être considérée comme du "provisoire durable".

Angela Merkel et les Verts sont fermement opposés à tout allègement des sanctions.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/11/2017

Affine a acquis auprès de la société belge Banimmo (dont elle détient 49,5 %), le marché Vaugirard, situé à Paris 15ème face à la gare Montparnasse. Cette galerie commerciale, ouverte sur le…

Publié le 17/11/2017

Gaussin Manugistique, spécialisée dans l'audit des process de manutention, a annoncé la réception usine par son distributeur Blyyd de 2 véhicules ATM (Automotive Trailer Mover) Full Elec. Les ATM…

Publié le 17/11/2017

Résultats trimestriels...

Publié le 17/11/2017

Article L. 233-8-II du Code de commerce et article 223-16 du Règlement général de l'AMF Dénomination sociale de l'émetteur :             Atos SE Name and…

Publié le 17/11/2017

Conformément à la réglementation relative aux rachats d'actions, Atos SE déclare ci-après les opérations d'achats d'actions propres pour un montant de 13,8 millions…

CONTENUS SPONSORISÉS