5 535.26 PTS
+0.00 %
5 533.0
-0.01 %
SBF 120 PTS
4 427.90
+0.00 %
DAX PTS
13 559.60
-
Dowjones PTS
26 210.81
-0.01 %
6 963.46
+0.00 %
Nikkei PTS
23 940.78
-0.76 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Agression de policiers à Champigny: des effectifs "pas toujours au rendez-vous" selon Carrez

| AFP | 269 | Aucun vote sur cette news
Le député (Les Républicains) du Val-de-Marne Gilles Carrez à Paris le 19 janvier 2017
Le député (Les Républicains) du Val-de-Marne Gilles Carrez à Paris le 19 janvier 2017 ( BERTRAND GUAY / AFP/Archives )

Le député (Les Républicains) du Val-de-Marne Gilles Carrez a déploré mardi que les effectifs policiers ne soient "pas toujours au rendez-vous", après l'agression dimanche soir de deux agents à Champigny-sur-Marne qui aurait cependant pu se produire "dans n'importe quelle commune".

"Un de nos problèmes à Champigny, c'est que les effectifs ne sont pas toujours au rendez-vous", a-t-il indiqué sur BFMTV. "Il y a besoin d'effectifs supplémentaires et il y a besoin d'une fermeté absolue, notamment dans le suivi par la justice de tous ces faits de délinquance", a-t-il poursuivi.

Dans la nuit de dimanche à lundi, deux policiers ont été roués de coups lors d'une intervention en marge d'une fête à Champigny-sur-Marne. Des vidéos de la rixe circulent depuis sur les réseaux sociaux.

"C'est une soirée privée dans une zone industrielle, ça aurait pu se passer dans n'importe quelle commune", a déclaré M. Carrez, qui a aussi rappelé que "le quartier sensible du Bois-l'Abbé, où est installé le commissariat, a été tout à fait calme".

Interrogé sur la remise en place des peines planchers, supprimées sous le quinquennat de François Hollande, le député s'est dit "favorable". "Si l'on prend l'exemple du Bois-l'Abbé (...) ce sont toujours les mêmes jeunes, une vingtaine, une trentaine au maximum, qui multiplient les petits délits, les provocations et donc les peines planchers sont une bonne réponse à ce type de délinquance", a-t-il expliqué.

Emmanuel Macron a annoncé le 18 octobre la création d'une "police de sécurité du quotidien", semblable à la "police de proximité" mise en place par Lionel Jospin et supprimée par Nicolas Sarkozy. Les premières expérimentations débuteront dans "la première quinzaine de février", selon le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb.

"A Champigny, le commissariat central est installé au coeur du quartier sensible (...) et donc les jeunes on les connaît. Il y a des rapports vraiment quotidiens entre ces quartiers, les populations de ces quartiers difficiles et la police. On a, de fait, une police de proximité", a fait valoir le député de la cinquième circonscription du Val-de-Marne.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/01/2018

Malgré les nouveaux sommets atteints la veille à Wall Street après le vote d’un compromis budgétaire temporaire, le marché parisien a calé.

Publié le 24/01/2018

Sodexo entame aujourd'hui une nouvelle ère puisque, à l'issue de l'AG d'hier, Denis Machuel a succédé à Michel Landel comme directeur général. Par ailleurs, les actionnaires de Sodexo ont…

Publié le 24/01/2018

Eurofins Scientific a annoncé l'acquisition de Craft Technologies, un acteur du secteur des analyses agroalimentaires. Le groupe est basé en Caroline du Nord, Etats-Unis.source : AOF

Publié le 24/01/2018

Total a signé un accord avec Samson en vue du rachat de Samson Offshore Anchor, LLC, qui détient une participation de 12,5% dans quatre blocs couvrant la découverte d’Anchor, l’une des…

CONTENUS SPONSORISÉS