5 281.29 PTS
+0.27 %
5 274.00
+0.32 %
SBF 120 PTS
4 220.10
-0.24 %
DAX PTS
12 518.81
-0.17 %
Dowjones PTS
22 349.59
+0.21 %
5 932.32
+0.47 %
Nikkei PTS
19 909.50
+0.52 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Affaire Mercier: les enquêteurs ont perquisitionné au Sénat mercredi

| AFP | 269 | 1 par 1 internautes
L'ex-garde des Sceaux Michel Mercier, le 29 mars 2012 à Paris
L'ex-garde des Sceaux Michel Mercier, le 29 mars 2012 à Paris ( KENZO TRIBOUILLARD / AFP/Archives )

Une perquisition a été menée mercredi au Sénat dans le cadre de l'enquête visant Michel Mercier pour des soupçons d'emplois fictifs, a-t-on appris vendredi auprès du Sénat et de source judiciaire, alors que les enquêteurs s'en étaient vu refuser l'accès le 4 août.

Une perquisition a bien eu lieu mercredi, a-t-on indiqué au cabinet du président du Sénat Gérard Larcher, confirmant une information du Parisien, dans le cadre de cette affaire qui a conduit l'ex-garde des Sceaux à renoncer à intégrer le Conseil constitutionnel.

La perquisition a été menée par des policiers de l'Office anticorruption de la police judiciaire (Oclciff) et des magistrats du parquet national financier (PNF), selon la source judiciaire.

L'entrée du palais du Luxembourg leur avait été une première fois barrée le 4 août. Pour le président du Sénat, la demande du parquet n'avait pas été faite en bonne et due forme.

"Cette fois, la demande a été formulée correctement", a-t-on dit au sein de son cabinet.

Outre le bureau de Michel Mercier, les enquêteurs se sont intéressés aux documents de l'Association pour la gestion des assistants de sénateurs.

Au moment de son refus, le président du Sénat avait transmis, avait indiqué son entourage, les documents que le PNF lui demandait dans le cadre de son enquête préliminaire pour "détournements de fonds publics".

Cette procédure avait été lancée deux jours plus tôt par le PNF sur la base d'informations du Canard enchaîné accusant le sénateur du Rhône, tout juste nommé au Conseil constitutionnel par M. Larcher, d'avoir recouru à des emplois fictifs au profit de ses filles.

Le 8 août, Michel Mercier, 70 ans, a finalement renoncé à intégrer le Conseil en raison de cette enquête. Le lendemain, ses filles et lui ont été entendues en audition libre dans les locaux de l'Oclciff à Nanterre (Hauts-de-Seine).

Le cas de Delphine Mercier intéresse principalement les enquêteurs: elle fut l'assistante parlementaire de son père au Sénat à mi-temps, d'août 2012 à avril 2014, alors qu'elle résidait à Londres.

Quant à Véronique Mercier, dont la carrière a suivi de près celle de son père de 2003 à 2012, "les enquêteurs n'ont aucun doute qu'elle a effectué un vrai travail", selon une source de l'entourage.

Deux autres cas ont été évoqués lors de l'audition de Michel Mercier, selon son avocat. Celui de son fils, employé au conseil départemental du Rhône - présidé par son père de 1990 à 2013 - et celui de son épouse, devenue sa collaboratrice locale à partir de 1995, au cours des différents mandats d'élus de son mari.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/09/2017

Lors de l’Assemblée Générale Mixte des actionnaires d'Ubisoft, ces derniers ont approuvé toutes les résolutions à l'ordre du jour. Ils ont notamment approuvé le renouvellement des mandats…

Publié le 22/09/2017

La société Edify a conclu la totalité du capital de Thermo Technologies, holding de contrôle de Thermocompact, conformément à sa stratégie d'investissement dans des entreprises de taille…

Publié le 22/09/2017

Trigano a acquis 85% du capital de la société Protej d.o.o, propriétaire du Groupe Adria. Les 15% restants sont conservés par l'équipe de management d'Adria et pourront être acquis par Trigano…

Publié le 22/09/2017

      Information Réglementée                                                              …

Publié le 22/09/2017

Alstom a confirmé l'existence de discussions avec Siemens relatives à un possible rapprochement entre Alstom et la division Mobility de Siemens. "Aucune décision finale n'a été prise, les…

CONTENUS SPONSORISÉS