5 438.55 PTS
+0.48 %
5 378.50
+0.43 %
SBF 120 PTS
4 343.57
+0.29 %
DAX PTS
12 572.39
+0.25 %
Dowjones PTS
24 448.69
-0.06 %
6 648.80
-0.28 %
Nikkei PTS
22 088.04
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Affaire Ferrand: les Mutuelles de Bretagne se défendent

| AFP | 691 | 3 par 1 internautes
Le ministre français de la Cohésion des Territoires Richard Ferrand en campagne à Telgruc-sur-Mer, en France, le 2 juin 2017
Le ministre français de la Cohésion des Territoires Richard Ferrand en campagne à Telgruc-sur-Mer, en France, le 2 juin 2017 ( FRED TANNEAU, FRED TANNEAU / AFP )

Les subventions reçues par les Mutuelles de Bretagne "sont parfaitement encadrées", a assuré jeudi l'organisme, en réponse à BFMTV qui affirme qu'elles ont reçu des fonds publics pour aider à leur installation dans des locaux achetés par la compagne de Richard Ferrand.

Les Mutuelles de Bretagne, dirigées à l'époque par l'actuel ministre de la Cohésion des territoires, "gèrent des services d'accès aux soins, d'aides à domicile et des établissements de santé" et "c'est dans ce cadre qu'elles sollicitent et perçoivent des subventions que leur accordent les collectivités territoriales, la Caisse d'Allocations Familiales et l'Agence Régionale de Santé", précisent-elles dans un communiqué.

"Sans ces subventions, certaines de ces activités ne pourraient être conduites ou maintenues, comme c'est le cas des soins infirmiers ou de l'aide au maintien à domicile", assurent les Mutuelles, qui ajoutent que "toutes les subventions accordées et leur utilisation sont parfaitement encadrées".

Selon BFMTV, "le Conseil municipal de Brest et le Conseil général du Finistère ont versé" 55.000 euros aux Mutuelles de Bretagne "pour financer - au moins en partie - l'installation des Mutuelles dans les locaux appartenant à la compagne du ministre de la Cohésion des territoires et abritant un centre de soins pour personnes âgées à Brest".

Richard Ferrand est en difficulté depuis que le Canard enchaîné a révélé que les Mutuelles de Bretagne avaient décidé en 2011, quand il était encore directeur, de louer des locaux commerciaux appartenant à sa compagne pour ouvrir un centre de soins.

L'association anticorruption Anticor a adressé une plainte contre X au parquet de Brest pour abus de confiance. Ce dernier a ouvert une enquête préliminaire. M. Ferrand, candidat à sa succession aux législatives dans le Finistère, a exclu de démissionner.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/04/2018

En 2017, le groupe Kerlink a réalisé un chiffre d'affaires de près de 25 ME, et affiche une croissance annuelle moyenne de plus de 62%...

Publié le 23/04/2018

Retour d'assemblée générale...

Publié le 23/04/2018

Premier trimestre 2018...

Publié le 23/04/2018

PM Crypto d'Ekinops permet une mise en conformité RGPD simple et rapide...

Publié le 23/04/2018

Un ancien de chez Grant Thornton pour succéder à Laurent Gonthiez...