En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 361.42 PTS
+0.23 %
5 356.0
+0.15 %
SBF 120 PTS
4 305.07
+0.20 %
DAX PTS
12 136.79
+0.33 %
Dowjones PTS
26 155.17
+0.36 %
7 507.96
+0.98 %
1.169
+0.05 %

Affaire Benalla: la commission d'enquête sénatoriale a écrit à l'avocat de Benalla

| AFP | 148 | 1 par 1 internautes
Le président Emmanuel Macron (d) et l'ex-secrétaire général adjoint de l'Elysée Alexandre Benalla, le 14 juillet 2018 à Paris
Le président Emmanuel Macron (d) et l'ex-secrétaire général adjoint de l'Elysée Alexandre Benalla, le 14 juillet 2018 à Paris ( PHILIPPE WOJAZER / POOL/AFP/Archives )

Le président LR de la commission d'enquête sénatoriale sur l'affaire Benalla, Philippe Bas, a reconnu lundi avoir écrit à l'avocat d'Alexandre Benalla sans toutefois confirmer la convocation de ce dernier pour être auditionné.

"Nous déciderons du moment où nous pourrons rendre publique une éventuelle convocation, que je ne confirme pas", a déclaré sur Cnews le sénateur LR, tout en admettant avoir "effectivement écrit à l'avocat", en réponse à l'affirmation de Jean-Pierre Elkabbach selon laquelle une convocation pour le 18 septembre avait déjà été envoyée à l'avocat de Benalla.

"Nous n'excluons pas que M. Benalla soit auditionné par notre commission, à partir du moment où lui-même nous a fait savoir par voie de presse qu'il avait des choses à nous dire et qu'il avait envie d'être entendu", a rappelé le président de la commission d'enquête sénatoriale qui reprendra mercredi ses auditions, avec notamment celle du chef de cabinet d'Emmanuel Macron, François-Xavier Lauch.

"Ce serait une audition tout particulière puisque nous ne pourrions naturellement pas lui poser de questions qui sont des questions qui touchent à la manifestation du 1er mai puisque là c'est le rôle de la justice de savoir s'il y a eu un délit de sa part", a souligné M. Bas, en rappelant qu'une procédure judiciaire est actuellement en cours.

"Cette fameuse affaire Benalla, au sens le plus courant du terme, c'est l'affaire de la justice, ce qui nous intéresse, c'est le fonctionnement de l'Etat", a insisté le sénateur LR, assurant que ce n'est pas "une commission anti-Macron".

"Je ne sais pas encore si nous irons jusqu'en février ou pas, ça dépendra des informations que nous aurons recueillies et nous rendrons notre rapport quand nous serons prêts", a précisé M. Bas.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 18/09/2018

Le député Cédric Villani visite le nouveau laboratoire de recherche en intelligence artificielle de Google à Paris, le 18 septembre 2018 ( Thomas SAMSON / AFP )Google a inauguré mardi à…

Publié le 18/09/2018

Emmanuel Macron présente la réforme du système de santé le 18 septembre 2018 ( Etienne LAURENT / POOL/AFP )Emmanuel Macron a présenté mardi une réforme censée renforcer l'offre de soins…

Publié le 18/09/2018

Un homme fume de la marijuana devant la Cour constitutionnelle de Johannesburg qui en a autorisé le 18 septembre 2018 la consommation à titre privé. ( WIKUS DE WET / AFP )La justice…

Publié le 18/09/2018

Un brassard de police à Saint-Denis, le 29 juin 2018 ( Bertrand GUAY / AFP/Archives )A Saint-Denis, théâtre d'une nouvelle fusillade entre jeunes qui a fait un mort et un blessé, les élus…

Publié le 18/09/2018

Philippe Bas, le 24 juillet 2018 devant le Sénat à Paris ( JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives )Opiniâtreté, précision et un soupçon de facétie: Philippe Bas, grand commis de l'État venu sur…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/09/2018

Justifié ?

Publié le 18/09/2018

Redressement engagé

Publié le 18/09/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 18/09/2018

Près de 70 appareils attendraient encore de recevoir leurs moteurs autour des usines de production...

Publié le 18/09/2018

Nouvelle séance de forte hausse pour le distributeur...