En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 096.85 PTS
+0.03 %
5 094.00
+0.00 %
SBF 120 PTS
4 080.38
+0.18 %
DAX PTS
11 623.53
+0.08 %
Dowjones PTS
25 250.55
-0.35 %
7 068.67
+0.00 %
1.157
-0.09 %

Affaire Benalla: Buzyn juge "normal" que Macron s'exprime devant les députés LREM

| AFP | 207 | Aucun vote sur cette news
La ministre de la Santé Agnès Buzyn à l'Assemblée nationale à Paris le 17 juillet 2018
La ministre de la Santé Agnès Buzyn à l'Assemblée nationale à Paris le 17 juillet 2018 ( FRANCOIS GUILLOT / AFP/Archives )

La ministre de la Santé Agnès Buzyn a défendu mercredi l'intervention d'Emmanuel Macron devant les députés LREM sur l'affaire Benalla, critiquée par les oppositions, et qualifié de "très rassurants" les propos du chef de l'Etat.

"On ne peut pas lui reprocher de s'être exprimé dans un cercle restreint des députés de la majorité, c’était un rendez-vous qui était prévu", a déclaré Mme Buzyn sur RTL.

"Il va aussi je pense s'exprimer quand il l'estimera nécessaire ou opportun devant les Français, mais là c'est un moment de convivialité", a-t-elle ajouté.

"Je pense que c'est sage de ne pas s'exprimer sur des enquêtes en cours (…) il faut le temps de l'enquête et moi je crois qu'il est bien que le chef de l'Etat laisse le temps aux enquêtes de se faire dans le calme", a-t-elle précisé un peu plus tard.

Dans l'affaire Benalla, "le seul responsable c'est moi", a affirmé mardi soir Emmanuel Macron devant des députés de la majorité, fustigeant "la République des fusibles" et disant avoir ressenti les "actes du 1er-Mai" de son collaborateur comme "une trahison".

La ministre, qui était dans un avion de retour d'un congrès à l'étranger au moment de l'intervention de M. Macron, a jugé les propos du président "très rassurants parce qu'il est complètement clair dans la façon dont il assume cette histoire de dérive individuelle".

Interpellé sur le ton ironique qu'a pu employer le président dans son discours, Mme Buzyn a indiqué que "le président a listé l'ensemble des fakenews qui ont entouré ce moment de communication de cette semaine complètement hystérique".

"Alexandre Benalla n'a jamais détenu de codes nucléaires, Alexandre Benalla n'a jamais occupé à un 300 m² à l'Alma, Alexandre Benalla n'a jamais gagné 10.000 euros, Alexandre Benalla lui non plus n'a jamais été mon amant. Alexandre Benalla, bagagiste d'un jour, n'a jamais occupé cette fonction dans la durée", a notamment déclaré M. Macron, dénonçant des "fadaises".

"On a prêté à ce Monsieur (Benalla) des avantages qui n'étaient pas réels", a développé la ministre. "Ca a accentué l'étonnement des Français".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Trader sur le CAC40 avec du levier
Lundi 5 novembre de 12h30 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/10/2018

D'un point de vue graphique, le titre repart à la hausse après avoir stoppé sa correction sur la zone de support majeure des 105 euros. Du côté des indicateurs techniques, le RSI journalier est…

Publié le 16/10/2018

Par courrier reçu le 15 octobre 2018 par l'AMF, la société Schroders Investment Management Limited (Londres, Royaume-Uni), agissant pour le compte de...

Publié le 16/10/2018

Trois fonds seraient en pole position pour fonder une coentreprise dans la fibre optique avec Altice selon Les Echos, à savoir l’américain KKR, l’australien Macquarie et le français Mirova.…

Publié le 16/10/2018

Anne Marion-Bouchacourt a été nommée Responsable Pays pour le groupe en Suisse et Directrice générale de SG Zurich, remplaçant Hugues de La Marnierre dans ces fonctions. Sa nomination est…

Publié le 16/10/2018

La compagnie américaine de location d'avions NetJets a annoncé hier la signature d’une option d’achat portant sur 150 avions d'affaires « Cessna Citation Hemisphere » auprès de l’américain…