5 399.09 PTS
-
5 408.00
+0.16 %
SBF 120 PTS
4 303.54
-
DAX PTS
13 153.70
-
Dowjones PTS
24 329.16
+0.49 %
6 344.57
+0.45 %
Nikkei PTS
22 855.70
+0.20 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

A Marseille, contre "l'eau tiède", Wauquiez vante une politique "sabre au clair"

| AFP | 169 | Aucun vote sur cette news
Laurent Wauquiez, candidat à la présidence du parti Les Républicains (LR), le 27 novembre 2017 à Marseille
Laurent Wauquiez, candidat à la présidence du parti Les Républicains (LR), le 27 novembre 2017 à Marseille ( ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP )

Laurent Wauquiez a vanté lundi à Marseille la politique qu'il mènerait "sabre au clair", en déroulant un discours sur l'identité, l'autorité et la dénonciation de "l'assistanat" et en fustigeant les ralliements à la majorité présidentielle.

"Je suis de droite, je suis fier d'être de droite et je n'ai pas l'intention de m'en excuser", a déclaré le favori dans la course à la présidence de LR devant plusieurs centaines de militants de l'influente fédération des Bouches-du-Rhône.

Avant son discours, les poids-lourd locaux des Républicains, la présidente du département Martine Vassal, le maire de Marseille Jean-Claude Gaudin et le président de la région PACA Renaud Muselier avaient adoubé Laurent Wauquiez, souhaitant sa victoire dès le premier tour du scrutin interne au parti, le 10 décembre.

"Le temps n'est plus aux petits égos, le temps n'est plus aux chapelles, le temps est à rebâtir" a ajouté M. Wauquiez, qui s'est vu reprocher lundi par le député Franck Riester, cofondateur d'agir, un nouveau parti de droite initié par des pro-macrons, une "alliance d'idées" avec le Front national.

Réaffirmant son opposition à toute "alliance avec des élus issus du FN", le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes a cependant revendiqué de "parler à ces gens que nous avons déçus et qui sont allés voter" pour l'extrême-droite.

"La majorité silencieuse, c'est celle qui ne supporte plus de voir l'identité de la France remise en cause", a déclaré M. Wauquiez, fustigeant "l'assistanat" et la "sinistre culture de la repentance".

Il a été applaudi en décochant de nombreux coups à Emmanuel Macron et à "ceux qui se sont vendus pour un petit poste ministériel ou pour une petite place à l'Assemblée nationale."

"Les Lemaire, les Darmanin, les Solère, c'est dehors et bon débarras !", a-t-il lancé, disant aimer "la politique où l'on débat, où il y a du caractère, (...) la politique qui se menait à l'époque où il y avait Charles Pasqua, Philippe Seguin et Alain Madelin".

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 08/12/2017

Le gouvernement aurait sélectionné la banque américaine Bank of America-Merrill Lynch pour préparer une cession de titres Aéroports de Paris, selon le site internet du 'Figaro'.

Publié le 08/12/2017

Ces nouvelles cessions s'ajoutent aux 949 ME (601 ME pdg) de ventes déjà sécurisées depuis le début de l'année...

Publié le 08/12/2017

Un communiqué du 13 octobre avait annoncé le dépôt d'une plainte par Colas Rail...

Publié le 08/12/2017

La journée a permis également de mettre en avant l'intense activité des équipes d'Eurazeo ces derniers mois en matière d'investissement et de recherche de croissance...

Publié le 08/12/2017

Genfit réalise un apport complémentaire de 250 kE au contrat de liquidité...

CONTENUS SPONSORISÉS