En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 860.88 PTS
+0.22 %
5 861.0
+0.23 %
SBF 120 PTS
4 613.14
+0.17 %
DAX PTS
13 146.74
+0.58 %
Dow Jones PTS
27 849.95
-0.11 %
8 382.42
+0.34 %
1.109
-0.01 %

11 novembre: Macron rend hommage au "sacrifice suprême" des soldats morts en "Opex"

| AFP | 993 | 4.50 par 6 internautes
Le président Emmanuel Macron prononce un discours devant le Monument aux morts pour la France en opérations extérieures (OPEX), le 11 novembre 2019 à Paris
Le président Emmanuel Macron prononce un discours devant le Monument aux morts pour la France en opérations extérieures (OPEX), le 11 novembre 2019 à Paris ( LUDOVIC MARIN / AFP )

"Celui qui meurt pour la France ne meurt pas en vain": Emmanuel Macron a rendu hommage au "sacrifice suprême" des 549 militaires morts pour la France en opérations extérieures en inaugurant un monument en leur mémoire lundi à Paris, à l'occasion des commémorations du 11 novembre.

"Du Tchad au Mali, du Liban à l'Irak, des Balkans à la Syrie et au Burkina Faso, vous avez fait honneur à la France, partout, à chaque fois. Ce monument, ce mémorial est le vôtre", a déclaré le chef de l'Etat lors d'un discours au parc André-Citroën, dans le XVème arrondissement, où est installé ce monument pour les militaires morts pour la France en "Opex" depuis 1963, soit la fin de la guerre d'Algérie.

Haute sculpture de bronze, le monument représente six soldats - cinq hommes et une femme - la tête recouverte d'un képi, d'un béret ou d'une casquette. Le visage grave, ils portent un cercueil invisible, symbole du vide et de l'absence.

A côté, sur un mur, sont inscrits les noms de 549 militaires, dont deux femmes, tués par l'ennemi ou morts à la suite de blessures de guerre, de maladie ou d'accident sur les 17 théâtres d'opération étrangers depuis 1963, dont 141 au Liban, 129 au Tchad, 85 en Afghanistan et 78 en ex-Yougoslavie.

D'un ton grave et solennel, le président de la République a salué cette "cohorte héroïque", ces femmes et ces hommes qui "ont donné leur vie pour nous défendre et nous protéger" à travers "leur sacrifice suprême".

Le président Emmanuel Macron inaugure le Monument aux morts pour la France en opérations extérieures (OPEX), le 11 novembre 2019 à Paris
Le président Emmanuel Macron inaugure le Monument aux morts pour la France en opérations extérieures (OPEX), le 11 novembre 2019 à Paris ( JOHANNA GERON / POOL/AFP )

"En inaugurant ce monument, la France remplit une dette d'honneur", a-t-il souligné, rappelant que cinq militaires étaient morts pour la France cette année encore, dont le brigadier-chef Ronan Pointeau, tué le 2 novembre au Mali.

Sa mort, récente, est venue rappeler que "contrairement aux autres grands monuments nationaux", celui-ci "va malheureusement s'enrichir des noms des soldats qui continueront de mourir pour leur pays", ce qui en fait à la fois "sa force et sa singularité", a déclaré le général François Lecointre, chef d'Etat-major des Armées, qui a accompagné M. Macron pendant l'inauguration.

Emmanuel Macron avait relancé, le 13 juillet 2018, ce projet de mémorial qui avait pris du retard, provoquant le dépit des familles et de militaires.

"Part de tragique"

Emmanuel Macron devant le mur où sont inscrits les noms des 549 militaires tombés en opérations extérieures, le 11 novembre 2019 à Paris
Emmanuel Macron devant le mur où sont inscrits les noms des 549 militaires tombés en opérations extérieures, le 11 novembre 2019 à Paris ( JOHANNA GERON / POOL/AFP )

"J'achève un projet inspiré par le président Nicolas Sarkozy et poursuivi par le président François Hollande dans cette continuité républicaine qui fait la force de notre nation", a affirmé M. Macron, se disant conscient des "conséquences opérationnelles, humaines, familiales des décisions d'intervention et des ordres d'engagements" qu'il est amené à prendre "pour le bien de la nation."

"Le chef de l'État vit avec cette part de tragique (...) Mais il le faut (...) et parce qu'il le faut, nous continuerons, aujourd'hui comme hier, demain encore, toujours, à défendre nos valeurs et à combattre nos ennemis", a-t-il ajouté.

Quelque 600 proches des militaires morts ont participé à la cérémonie, tout comme des élèves du lycée Barral de Castres -- ville où était né le brigadier-chef Ronan Pointeau -- qui ont lu des lettres à leurs proches de combattants d'Opex.

Emmanuel Macron à Paris lors des cérémonies du 11 novembre 2019
Emmanuel Macron à Paris lors des cérémonies du 11 novembre 2019 ( ludovic MARIN / POOL/AFP )

"Cette inauguration fait chaud au coeur. Elle signifie pour les familles des combattants morts: on existe. On a attendu longtemps mais ça y est, la reconnaissance est enfin là", a réagi le général André Soubirou, ancien commandant du détachement française de la Forpronu à Sarajevo au milieu des années 1990 et président de l'association nationale des participants aux opérations extérieures (Anopex).

Dans la matinée, le chef de l'Etat a présidé la traditionnelle commémoration du 101e anniversaire de l'Armistice avec un dépôt de gerbe devant la statue de Georges Clemenceau, la remontée des Champs-Elysées avec la grande escorte de la Garde Républicaine et le ravivage de la flamme du Soldat inconnu. Il a ensuite déjeuné à l'Elysée avec des porte-drapeaux et les présidents d'associations d'anciens combattants.

Lundi soir, Emmanuel Macron accueille une partie des environ trente chefs d'Etat et de gouvernement participant au deuxième Forum de Paris sur la Paix. En amont de ce dîner, il s'entretient avec M. Antonio Guterres, secrétaire général des Nations Unies.

Emmanuel Macron sera très attendu au Forum de la Paix mardi et mercredi après ses propos controversés sur l'Otan en état de "mort cérébrale" en raison du manque de coordination entre les Etats-Unis et l'Europe et du comportement unilatéral de la Turquie, membre de l'Alliance atlantique, en Syrie.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
6 avis
Note moyenne : 4.50
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 11/12/2019

Sur le front commercial, la prudence demeure avant la date-butoir du 15 décembre...

Publié le 11/12/2019

Au titre du 1er semestre de son exercice 2019/20, Abéo affiche un chiffre d'affaires de 121,9 ME en croissance de 10,8% par rapport à la même période...

Publié le 11/12/2019

Le PDG de Robertet, Philippe Maubert, affirme ce mercredi dans un bref communiqué que l'indépendance de sa société "n'est pas négociable"...

Publié le 11/12/2019

Bertrand Restauration a annoncé ce mercredi avoir achevé son offre publique d'achat simplifiée sur les actions du Groupe Flo, initiée le 21 novembre dernier en collaboration avec Financière Flo,…

Publié le 11/12/2019

Des perturbations et des retards restent néanmoins possibles...