En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 906.25 PTS
-0.06 %
4 901.0
-0.01 %
SBF 120 PTS
3 901.71
+0.00 %
DAX PTS
10 939.94
+0.10 %
Dowjones PTS
24 527.27
+0.64 %
6 763.96
+0.00 %
1.138
+0.06 %

USA: trois hommes plaident coupable pour une vaste cyberattaque fin 2016

| AFP | 343 | 4 par 1 internautes
Three men have pleaded guilty to US charges stemming from the Mirai botnet attacks that shut down parts of the internet last year
Three men have pleaded guilty to US charges stemming from the Mirai botnet attacks that shut down parts of the internet last year ( DAMIEN MEYER / AFP/Archives )

La justice américaine a inculpé mercredi trois hommes pour un vaste piratage informatique qui avait paralysé internet dans plusieurs pays fin 2016.

Le ministère de la Justice a en particulier annoncé le plaider coupable de Paras Jha, un ancien étudiant en sciences informatiques de l'université Rutgers âgé de 21 ans, qui a reconnu avoir codé le logiciel malveillant incriminé. Josiah White et Dalton Norman, respectivement âgés de 20 et 21 ans, ont également plaidé coupable d'avoir aidé ce premier dans son forfait.

L'attaque informatique avait paralysé de nombreux sites internet aux Etats-Unis et ailleurs dans le monde en plusieurs vagues le 21 octobre, privant des millions de personnes d'accès notamment à Twitter ou Amazon et soulevant une vive inquiétude des autorités.

Paras Jha a admis, selon des documents judiciaires rendus publics mercredi, avoir codé le "botnet" Mirai. Ce réseau de robots lui a permis de prendre le contrôle de 100.000 objets connectés à partir desquels son logiciel malveillant a lancé ses attaques par déni de service, consistant à inonder un serveur de requêtes pour le submerger.

Il a également reconnu avoir "installé" et "pris le contrôle de serveurs pour contrôler les ordinateurs infectés". M. Jha avait ensuite publié le code source de son logiciel malveillant sur un forum criminel pour permettre à d'autres personnes de s'en servir.

Selon le ministère, la combine a permis aux trois jeunes hommes de générer l'équivalent de 180.000 dollars en bitcoins.

Ils risquent tous les trois des peines de prison et des amendes pour les chefs d'inculpations, notamment de fraude.

Paras Jha a, selon des responsables américains, séparément plaidé coupable pour une série d'attaques informatiques perpétrée de 2014 à 2016 pour mettre hors service les ordinateurs de son ancienne université.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2018

La compagnie aérienne caribéenne Bahamasair a signé un contrat de maintenance globale (GMA) de trois ans avec ATR, une coentreprise à parts égales entre Airbus et Leonardo. Le GMA couvre…

Publié le 13/12/2018

Plastic Omnium s’offre un bol d’air frais aujourd’hui en Bourse, à la faveur d’un gain de 4,59% à 20,15 euros. A l’occasion de sa journée Investisseurs, l’équipementier automobile…

Publié le 13/12/2018

Metro perd 8,60% à 12,25 euros après avoir dévoilé un résultat opérationnel annuel plus faible que prévu. Sur l’exercice 2017/2018, clos fin septembre, le distributeur allemand a affiché un…

Publié le 13/12/2018

Par courrier reçu le 13 décembre 2018 par l'AMF, la société Invesco Ltd...

Publié le 13/12/2018

Oceasoft perd 4,26% à 0,9 euros après avoir reçu récemment de l'administration fiscale un avis de vérification de comptabilité portant notamment sur les déclarations relatives au crédit…