En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 215.85 PTS
+0.38 %
5 210.00
+0.31 %
SBF 120 PTS
4 136.68
+0.39 %
DAX PTS
11 457.70
+0.30 %
Dowjones PTS
26 031.81
+0.70 %
7 090.63
+0.79 %
1.133
+0.00 %

Québec: toujours pas de cimetière musulman deux ans après la tuerie

| AFP | 227 | 5 par 1 internautes
Le site pour un cimetière musulman sera créé sur ce terrain au Québec, pris en photo le 23 janvier 2019
Le site pour un cimetière musulman sera créé sur ce terrain au Québec, pris en photo le 23 janvier 2019 ( Alice Chiche / AFP/Archives )

Deux ans après la tuerie de la mosquée de Québec qui avait coûté la vie à six personnes, la communauté musulmane de la région n'a toujours pas son propre cimetière.

Un terrain avait bien été trouvé dans la ville de Saint-Apollinaire, à une quarantaine de kilomètres de Québec, mais le projet avait été rejeté en juillet 2017 par la population suite à un référendum.

En août 2017, la ville de Québec vend finalement au Centre culturel islamique de Québec (CCIQ) un terrain, en contrebas d'un cimetière catholique existant, dans une zone industrielle à quelques kilomètres de la mosquée. Mais cette fois c'est un problème administratif qui retarde le projet.

"Dans ce secteur-là, la nappe phréatique est un peu trop haute", commente Frédéric Fournier, porte-parole du ministère de l’environnement québécois. Le CCIQ "se doit de nous proposer une solution pour rabaisser la nappe pour éviter que les cercueils ne soient en contact avec l’eau souterraine et éviter une contamination".

Les démarches devraient prendre encore "quelques mois", selon Boufeldja Benabdallah, président et co-fondateur du (CCIQ), qui ne se décourage pas.

Le cimetière va pouvoir accueillir quelques centaines de sépultures. "C'est un cimetière qui sera bon pour 50 ans", ajoute-t-il.

"Dans les dernières années, il y avait deux (options pour les défunts), soit on fait rapatrier le corps, c'est la majorité peut-être, ou bien les autres sont enterrés au cimetière musulman de Montréal", à près de 250 km de Québec, explique à l'AFP Mohamed Labidi, ancien président du CCIQ. Il souligne l'importance pour les membres de sa communauté d'être enterrés dans un cimetière entièrement musulman.

"C'est un besoin réel pour nous d'avoir un cimetière, c'est un facteur de stabilité pour la communauté musulmane", insiste-t-il.

Sur les six victimes de l'attaque de janvier 2017, "cinq personnes ont été rapatriées dans leur pays d’origine et un est enterré au cimetière musulman de Montréal", dit Boufeldja Benabdallah.

Les six étaient des Canadiens binationaux: deux Algériens, deux Guinéens, un Marocain et un Tunisien.

Deux cimetières musulmans existent au Québec, tous deux situés dans la région de Montréal, dans une province où la population musulmane est estimée à 243.000 personnes.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/02/2019

Mise à disposition du Document de Référence 2018 (Rapport financier 2018 inclus)       Bezons, 22 février 2019 - Atos, un leader international de la transformation numérique, a…

Publié le 22/02/2019

Balyo annonce que son Conseil d’Administration, réuni ce jour, a décidé de procéder à l’émission d’environ 11,75 millions de Bons de Souscription d’Actions (« BSA ») attribués…

Publié le 22/02/2019

Vallourec annonce la création d'un nouveau Comité spécialisé, chargé d'assister le Conseil de Surveillance dans le suivi des questions de responsabilité sociale, environnementale et sociétale…

Publié le 22/02/2019

Touax a enregistré en 2018 un chiffre d'affaires de 154,5 millions d'euros, en repli de près de 9%. A périmètre et devises constants, il recule de 6,6%. Le chiffre d’affaires locatif annuel…

Publié le 22/02/2019

Au cours de 2018, les produits des activités de Touax s'établissent à 154,5 ME et 158,4 ME à périmètre et devises constants contre 169,7 ME en 2017,...