En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 408.17 PTS
-0.16 %
5 409.50
-0.13 %
SBF 120 PTS
4 329.87
-0.12 %
DAX PTS
12 689.25
+0.02 %
Dowjones PTS
25 064.50
-0.53 %
7 352.36
+0.00 %
1.165
+0.02 %

Pakistan: Abbasi, homme d'affaires et politique proche de Sharif

| AFP | 342 | Aucun vote sur cette news
Shahid Khaqan Abbasi désigné comme Premier ministre par intérim du Pakistan, le 30 juillet 2010 à Islamabad
Shahid Khaqan Abbasi désigné comme Premier ministre par intérim du Pakistan, le 30 juillet 2010 à Islamabad ( AAMIR QURESHI / AFP/Archives )

Shahid Khaqan Abbasi a été désigné samedi comme Premier ministre par intérim du Pakistan par le chef du gouvernement déchu Nawaz Sharif, dont il est un partisan de longue date.

Sa prochaine confirmation par le Parlement à la tête du gouvernement par intérim ne fait guère de doute, le parti de M. Sharif, le PLM-N, y étant majoritaire.

On ignore toutefois si M. Abbasi va rester à la tête du pays jusqu'aux prochaines élections législatives, prévues en juin 2018.

M. Abbasi occupait depuis 2013 le poste de ministre du Pétrole et des ressources naturelles du gouvernement de M. Sharif. Il avait précédemment tenu le portefeuille de ministre du Commerce et des productions de défense.

Né en 1958 à Karachi mais député de la ville balnéaire de Murree, proche de la capitale Islamabad, il a mené parallèlement à la politique une carrière d'homme d'affaires.

Ingénieur en électricité, diplômé de l’université George Washington à Washington DC, il a travaillé aux Etats-Unis et en Arabie saoudite avant de se tourner en 1988 vers la politique après la mort de son père, qui fut également ministre.

Il a parallèlement été président de la compagnie aérienne publique Pakistan International Airlines (PIA) entre 1997 et 1999, jusqu’à la chute d’un précédent gouvernement de M. Sharif par un coup d’Etat militaire mené par le général Musharraf. Arrêté, il est resté emprisonné jusqu’en 2001.

Homme d’affaires à succès, il a créé en 2003 la compagnie aérienne privée Air Blue, principale concurrente de PIA au Pakistan.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/07/2018

Covivio (Foncière des régions) gagne 0,23% à 88,30 euros au lendemain de ses résultats du premier semestre. Sur cette période, l’EPRA Earnings a progressé de 5% à 192 millions d’euros,…

Publié le 20/07/2018

Dans des volumes étoffés, Ateme s'effondre de 10,5% à 15 euros...

Publié le 20/07/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 20/07/2018

Gecina a relevé son objectif de résultat récurrent net par action pour 2018, à +8% contre +3% à +6% attendu jusqu’alors. La foncière peut se le permettre en raison des tendances favorables…

Publié le 20/07/2018

Jefferies a confirmé sa recommandation Conserver et son objectif de cours de 120 euros sur Rémy Cointreau. Le broker a salué un robuste début d'année, avec une croissance organique de 5,9% au…