En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 378.85 PTS
-0.07 %
5 390.50
+0.34 %
SBF 120 PTS
4 257.86
-0.08 %
DAX PTS
11 549.96
-0.46 %
Dowjones PTS
25 962.51
+0.84 %
7 493.27
+1.52 %
1.138
-0.40 %

Huawei: Meng Wanzhou poursuit en justice les autorités canadiennes

| AFP | 332 | Aucun vote sur cette news
Le logo de Huawei au Mobile World Congrès (MWC) de Barcelone, le 25 février 2019
Le logo de Huawei au Mobile World Congrès (MWC) de Barcelone, le 25 février 2019 ( GABRIEL BOUYS / AFP/Archives )

La directrice financière du géant chinois des telecoms Huawei, Meng Wanzhou, a entamé une procédure judiciaire contre les autorités canadiennes qu'elle accuse d'avoir violé ses droits constitutionnels lors de son arrestation à Vancouver début décembre, a-t-on appris dimanche auprès de ses avocats.

Ses avocats ont déposé vendredi une procédure au civil devant la cour suprême de Colombie-Britannique à Vancouver visant des membres du gouvernement canadien, des services des Douanes et de la police fédérale, afin d'obtenir des dommages et intérêts, selon la plainte obtenue dimanche par l'AFP.

Mme Meng dénonce des "violations graves de ses droits constitutionnels" lors de son arrestation et de son interrogatoire à l'occasion d'une escale à l'aéroport de Vancouver le 1er décembre dernier. Cette arrestation, à la demande des Etats-Unis qui réclament son extradition, a déclenché une crise diplomatique sans précédent entre Ottawa et Pékin.

Croquis d'audience de Meng Wanzhou, directrice financière de Huawei, avec son avocat, le 10 décembre 2018 à Vancouver, au Canada
Croquis d'audience de Meng Wanzhou, directrice financière de Huawei, avec son avocat, le 10 décembre 2018 à Vancouver, au Canada ( Jane Wolsak / Jane Wolsak/AFP/Archives )

Ses avocats contestent notamment les conditions dans lesquelles Mme Meng aurait été interrogée pendant trois heures par les douaniers, officiellement dans le cadre d'une inspection de routine, avant de se voir signifier son arrestation officielle. Pendant ces trois heures, les douaniers auraient fouillé ses téléphones et ordinateurs ainsi que ses bagages, en violation de ses droits selon ses avocats.

Ces poursuites ont été engagées par les avocats vendredi, le jour même où la justice canadienne a officiellement lancé le processus d'extradition vers les Etats-Unis de Meng Wanzhou.

Le ministère américain de la Justice accuse Huawei et sa directrice financière d'avoir contourné les sanctions américaines contre l'Iran, mais aussi d'avoir, via deux filiales, volé des secrets industriels du groupe de télécoms américain T-Mobile.

Chronologie des exclusions du géant des telecoms chinois Huawei du déploiement d'importants marchés de réseaux
Chronologie des exclusions du géant des telecoms chinois Huawei du déploiement d'importants marchés de réseaux ( John SAEKI / AFP/Archives )

Fille du fondateur de Huawei, Mme Meng a été remise en liberté conditionnelle à la mi-décembre à Vancouver, où elle possède deux résidences, moyennant le dépôt d'une caution de 10 millions de dollars canadiens (6,6 millions euros), le port d'un bracelet électronique et la remise de ses passeports.

Elle doit comparaître mercredi prochain devant un juge de Vancouver "pour confirmer qu'un arrêté introductif d'instance a été délivré et prévoir une date pour l'audience en matière d'extradition", a expliqué la justice canadienne.

La procédure d'extradition peut durer des mois, voire des années, en raison des nombreuses possibilités d'appel.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 avril 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/03/2019

        Paris, le 21 mars 2019 BOURSE DIRECT HORIZON : OSCAR DU MEILLEUR « NOUVEAU CONTRAT D'ASSURANCE VIE »          Le nouveau contrat d'assurance…

Publié le 21/03/2019

La dilution potentielle, dans l'hypothèse d'une conversion de l'intégralité de ces obligations est de 9%...

Publié le 21/03/2019

La firme à la pomme a repris jeudi à Microsoft la place de première capitalisation boursière mondiale. Prochaine étape en vue : le seuil symbolique des 1.000 Mds$ de capitalisation.

Publié le 21/03/2019

Ce nouveau bail prendra effet le 1er décembre 2019 à Issy-les Moulineaux...

Publié le 21/03/2019

Serenea est une solution d'Ehpad digital et connecté, développé par la société, fournissant un outil de suivi et de pilotage opérationnel en temps réel...