En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 690.78 PTS
+0.56 %
5 654.50
+0.07 %
SBF 120 PTS
4 485.48
+0.47 %
DAX PTS
12 468.01
+0.08 %
Dowjones PTS
26 935.07
-0.59 %
7 823.55
-0.99 %
1.102
-0.19 %

Féminicides: à Cagnes-sur-Mer, le choc après le meurtre de Salomé

| AFP | 299 | Aucun vote sur cette news
Photo prise le 2 septembre 2019 montrant quelques fleurs, des bougies et un panneau indiquant le chiffre 100 sur le lieu où a été trouvé le corps d'une femme, victime de féminicide à Cagnes-sur-Mer (Alpes-maritimes)
Photo prise le 2 septembre 2019 montrant quelques fleurs, des bougies et un panneau indiquant le chiffre 100 sur le lieu où a été trouvé le corps d'une femme, victime de féminicide à Cagnes-sur-Mer (Alpes-maritimes) ( Valery HACHE / AFP )

Un mémorial dressé à la hâte dans une impasse, quelques fleurs et des bougies: à Cagnes-sur-Mer, les habitants étaient mardi sous le choc du meurtre ce week-end de Salomé, 100e victime de féminicide recensée en France depuis début 2019, selon un décompte d'associations.

Alors même que le gouvernement a lancé mardi son "Grenelle des violences conjugales" à Matignon, dans cette cité de la Côte d'Azur, des habitants, des femmes essentiellement, ont rendu hommage à cette jeune femme de 21 ans sur les lieux de la découverte de son corps. Son compagnon, âgé de 26 ans, a été mis en examen et placé en détention provisoire mardi soir.

"Elle était sous des détritus, c’est symbolique, ça me choque", souffle Annette, une Cagnoise de 67 ans venue déposer un bouquet près de la barrière, où le cadavre a été découvert samedi, roué de coups et méconnaissable, enroulé dans un tapis. Les lieux ont depuis été nettoyés.

Sur place, certains comme Karine, 51 ans, disent avoir assisté à une dispute du couple, en pleine rue, samedi vers 01H00 du matin. "On rentrait à pied après avoir dîné chez des amis, et là je les ai vus, ils étaient en train de se disputer, elle une brune, lui type étranger, elle lui disait qu’il était un incapable, qu’il lui disait toujours la même chose, elle lui reprochait de ne trouver aucun argument pour se défendre", témoigne-t-elle: "La dispute était violente mais physiquement, ce ne l’était pas à ce moment-là".

Kamil, qui habite dans ce quartier de petites maisons proprettes et de résidences bien tenues, assure avoir tout vu du meurtre, depuis chez lui : "Avant de me coucher j’ai entendu des cris de mort, elle criait à la mort, la dame. Du coup je suis sorti de chez moi et j’ai vu qu’il était en train de l’étrangler à même le sol".

"Elle disait +Au secours, au secours+, et au moment où j’allais intervenir ma mère m’a dit de pas y aller. J’ai reculé, en plus il me menaçait, et ma mère a aussitôt appelé la police. Et pendant ce temps-là, on était en train de regarder le massacre depuis le balcon. J’ai essayé de le provoquer en l’insultant pour qu’il la lâche mais sans succès", poursuit le jeune homme.

"Mourir sous les coups"

Selon les associations de défense des victimes, ce féminicide est le 100e en France depuis le début de l'année. En référence à ce chiffre, Malory est venue déposer sur le mémorial improvisé une plaque noire barrée du nombre "100". "Moi, j’ai failli mourir sous les coups de mon compagnon il y a quelques années, donc forcément c’est quelque chose à laquelle je fais attention", explique cette femme de 32 ans.

Outre les investigations menées sur le meurtre, l'inspection générale de la police nationale a été saisie "afin d'établir avec précision les conditions d'intervention des effectifs de police". Des riverains avaient alerté dans la nuit de vendredi à samedi la police, un équipage s'était rendu sur les lieux, mais n'y avait "trouvé aucun élément relatif" à l'agression mortelle, selon le parquet de Grasse.

C'est grâce aux images des caméras de vidéosurveillance de la ville que le suspect, au casier judiciaire vierge, a finalement pu être interpellé dimanche. En garde à vue, il a dit être en couple avec la victime depuis neuf mois. Et s'il a reconnu une dispute "à propos d'un message sur les réseaux sociaux qu'il soupçonnait qu'elle ait effacé", il a contesté être l'auteur de l'agression mortelle, avait déclaré le parquet de Grasse, qui n'a pas précisé ensuite s'il a modifié sa version des faits dans les heures suivantes de sa garde à vue.

Mardi soir, il a été mis en examen et placé en détention provisoire, après l'ouverture d'une information judiciaire pour "meurtre par concubin".

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 23 septembre 2019

CODE OFFRE : RENTREE19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/09/2019

Ipsen présentera de nouvelles données dans le cadre de la 13e conférence annuelle de l'International Liver Cancer Association (ILCA 2019)...

Publié le 20/09/2019

Advicenne, une société pharmaceutique spécialisée dans le développement et la commercialisation de traitements innovants pour maladies orphelines,...

Publié le 20/09/2019

Au 1er semestre 2019, Alpha MOS a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 2...

Publié le 20/09/2019

Les Nouveaux Constructeurs communique aujourd'hui ses résultats du 1er semestre 2019...

Publié le 20/09/2019

Advicenne a annoncé l'acceptation de huit posters portant sur son produit phare pour la présentation lors des conférences internationales de référence dans le domaine de la néphrologie au cours…