En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 742.38 PTS
-
4 774.5
-
SBF 120 PTS
3 769.59
+0.00 %
DAX PTS
10 622.07
-
Dowjones PTS
24 423.26
+0.14 %
6 682.74
+0.00 %
1.136
+0.11 %

Facebook accusé de discrimination dans la diffusion d'offres d'emploi

| AFP | 236 | Aucun vote sur cette news
Facebook est accusé aux Etats-Unis de discrimination dans la diffusion des offres d'emploi
Facebook est accusé aux Etats-Unis de discrimination dans la diffusion des offres d'emploi ( Lionel BONAVENTURE / AFP/Archives )

Facebook est accusé aux Etats-Unis de discrimination, en raison de son système de publicité qui permet de diffuser des offres d'emploi ciblées selon le genre ou l'âge, a-t-on appris mercredi.

Une plainte a notamment été déposée mardi par la puissante Union américaine pour les libertés civiles (ACLU), au nom de trois femmes en recherche d'emploi et d'un groupe de "milliers" d'utilisateurs représentés par des syndicats.

Selon eux, certaines offres d'emploi de la plateforme de Facebook sont diffusées uniquement auprès de jeunes hommes, ce qui prive les femmes de la possibilité de postuler à des emplois de conductrice de poids lourd par exemple, ou de mécanicienne, mais exclut également des hommes plus âgés.

Dix sociétés qui utilisent la plateforme sont également visées par la plainte qui accuse donc Facebook de laisser les employeurs faire des publicités basées sur le genre et l'âge, ce qui est illégal aux Etats-Unis.

"Je ne devrais pas être privée de l'opportunité de voir une offre d'emploi juste parce que je suis une femme", a déploré Bobbi Spees, l'une des trois femmes citées dans la plainte.

Le porte-parole de Facebook Joe Osborne a assuré dans un communiqué à CNNMoney que la société ne tolérait aucune discrimination.

"C'est strictement interdit par nos politiques et l'an dernier nous avons renforcé nos systèmes pour les protéger de mauvais usages", a-t-il ajouté.

L'ACLU a concédé que les plateformes en ligne comme Facebook ne sont en général pas responsables du contenu publié par des tiers.

"Mais, dans ce cas, Facebook fait davantage que simplement publier du contenu créé par d'autres. Il a construit l'architecture de ce cadre marketing discriminant, l'a mis en place, a encouragé les employeurs à l'utiliser et fourni le service de publicité", estime l'association.

Le ministère américain du Logement a accusé en août Facebook d'enfreindre la loi en laissant des agences immobilières ou des propriétaires utiliser son système de publicité ciblée de manière à exclure certains acheteurs ou locataires potentiels.

Le plus gros réseau social au monde avait alors supprimé 5.000 options de son programme de publicité ciblée, afin d'empêcher la discrimination raciale ou religieuse.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 11/12/2018

  COMMUNIQUÉ DE PRESSE · COMMUNIQUÉ DE PRESSE · COMMUNIQUÉ DE PRESSE NÉOVACS ET CENTURION PHARMA POURSUIVENT LEUR COOPÉRATION EN LUPUS SUITE AUX RÉSULTATS DE…

Publié le 11/12/2018

Stentys, groupe français spécialisé dans les technologies médicales pour la cardiologie interventionnelle, annonce son agenda indicatif de...