Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 739.73 PTS
-
6 699.0
-5.19 %
SBF 120 PTS
5 251.30
-
DAX PTS
15 257.04
-4.15 %
Dow Jones PTS
34 899.34
-2.53 %
16 025.58
-2.09 %
1.128
-0.36 %

Diffamation: Le Monde définitivement relaxé 21 ans après un article sur l'affaire Borrel

| AFP | 298 | 1 par 1 internautes
L'ancien directeur et un journaliste du Monde, poursuivis en diffamation par deux magistrats pour un article sur l'affaire Borrel, définitivement relaxés après le rejet de plusieurs pourvois en cassation.
L'ancien directeur et un journaliste du Monde, poursuivis en diffamation par deux magistrats pour un article sur l'affaire Borrel, définitivement relaxés après le rejet de plusieurs pourvois en cassation. ( MATTHIEU ALEXANDRE / AFP/Archives )

C'est une affaire qui a emprunté maints détours pendant plus de deux décennies: l'ancien directeur et un journaliste du Monde, poursuivis en diffamation par deux magistrats pour un article sur l'affaire Borrel, sont définitivement relaxés après le rejet mardi de plusieurs pourvois en cassation.

Les juges d'instruction Roger Le Loire et Marie-Paule Moracchini avaient attaqué le journal pour un article du 7 septembre 2000, qui questionnait leur "impartialité" dans l'information judiciaire concernant le juge Bernard Borrel, mort à Djibouti en 1995 dans des conditions mystérieuses.

L'article relayait les propos de l'un des avocats de sa veuve, Elisabeth Borrel, critiquant la manière dont les deux magistrats avaient transmis une pièce de l'instruction un mois après en avoir été dessaisis. Les deux magistrats étaient en outre accusés de "connivence" avec le procureur de la République de Djibouti.

Le directeur du Monde à l'époque, Jean-Marie Colombani, ainsi que l'auteur de l'article Franck Johannès et l'avocat cité, Olivier Morice, avaient été condamnés en 2002 à des peines d'amende par le tribunal de Nanterre.

Les condamnations avaient été confirmées en appel après deux passages par la Cour de cassation.

Me Morice avait alors saisi la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH): cette dernière a estimé en 2015 que la France avait violé sa liberté d'expression. L'avocat avait saisi la Cour de révision et de réexamen et la Cour de cassation avait annulé, en 2016, sa condamnation.

A son tour, MM. Colombani et Johannès avaient saisi la Cour de révision qui a ordonné un nouveau procès, aboutissant à un arrêt constatant la prescription et la relaxe au bénéfice de la bonne foi en septembre 2020.

Les magistrats ainsi que le parquet général avaient formé de nouveaux pourvois en cassation, rejetés mardi.

Une instruction est toujours en cours dans l'affaire Borrel. Sa veuve défend depuis le début la thèse selon laquelle son mari a été victime d'un assassinat politique, alors que la justice a longtemps privilégié celle d'un suicide avant de réorienter l'enquête vers la piste criminelle à partir de 2002.

En juin 2017, un collège d'experts a confirmé "l'origine criminelle" de cette mort.

 ■

Copyright © 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2021

CODE OFFRE : FLASH21

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : FLASH21 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/11/2021

La Caisse Régionale de Crédit Agricole Loire Haute Loire communique son calendrier de publication des résultats pour l'année 2021...

Publié le 26/11/2021

Eurofins Technologies continue d'innover et de développer une large gamme de solutions de diagnostic concernant le COVID-19, notamment en réponse à la...

Publié le 26/11/2021

A la clôture de Wall Street, Moderna a flambé de 20,5%, Pfizer a gagné 6,1% et BioNTech a bondi de 14%.

Publié le 26/11/2021

Le groupe accroît ses capacités de production, d'innovation et de stockage au sein de ses sites d'Aubagne, Cergy et Lourdes afin de répondre à la...

Publié le 26/11/2021

Le Groupe DÉKUPLE, expert du data marketing cross-canal, annonce son chiffre d'affaires des 9 premiers mois de l'exercice 2021...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne