En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 754.08 PTS
-0.95 %
4 757.5
-0.73 %
SBF 120 PTS
3 776.40
-0.94 %
DAX PTS
10 740.89
-0.29 %
Dowjones PTS
23 800.42
+0.88 %
6 496.51
+0.75 %
1.136
+0.11 %

Deux Iraniens inculpés aux Etats-Unis pour des attaques informatiques

| AFP | 168 | Aucun vote sur cette news
Le numéro deux du département de la Justice américain Rod Rosenstein lors d'une conférence de presse à Washington DC, le 28 novembre 2018
Le numéro deux du département de la Justice américain Rod Rosenstein lors d'une conférence de presse à Washington DC, le 28 novembre 2018 ( MANDEL NGAN / AFP )

Deux Iraniens ont été inculpés aux Etats-Unis pour avoir attaqué depuis l'Iran les systèmes informatiques de villes et d'institutions américaines et canadiennes afin de collecter des rançons d'un montant de plus de six millions de dollars, a indiqué mercredi le ministère américain de la Justice

Les deux Iraniens, identifiés comme Mohammad Mehdi Shah Mansouri, 27 ans, et Faramarz Shahi Savandi, 34 ans, ont attaqué plus de 200 institutions grâce à un "maliciel" (malware, ou programme malfaisant) connu sous le nom de SamSam Ransomware et réclamaient des rançons en bitcoins pour les en débarrasser, selon le ministère.

Les pirates informatiques sont accusés d'avoir voulu paralyser plusieurs institutions entre janvier 2016 et septembre 2018, notamment les villes d'Atlanta et de Newark, le port de San Diego, le département des Transports du Colorado, six hôpitaux ou institutions médicales aux Etats-Unis et l'université canadienne de Calgary.

"Les accusés savaient que bloquer leurs ordinateurs feraient beaucoup de mal à des victimes innocentes", a souligné le numéro deux du ministère fédéral de la Justice, Rod Rosenstein, cité dans un communiqué.

Les Etats-Unis demandent dorénavant l'extradition des deux Iraniens, inculpés à Newark de six chefs d'accusation, y compris complot pour fraude bancaire, complot pour fraude liée à des ordinateurs, et dommages intentionnels causés à des ordinateurs protégés.

Le Trésor américain a également identifié deux autres individus basés en Iran, Ali Khorashadizadeh et Mohammad Ghorbaniyan, comme ayant aidé MM. Mansouri et Savandi à convertir leurs bitcoins en rials iraniens afin de pouvoir les déposer dans des banques iraniennes.

Le Trésor a du même coup publié pour la première fois leurs adresses de cryptomonnaie - utilisées selon lui pour plus de 7.000 transactions depuis 2013 - afin d'aider d'autres entités à "identifier les transactions et les fonds qui doivent être bloqués pour investigation".

Tous les biens que ces deux hommes détiendraient aux Etats-Unis sont désormais gelés.

cat/leo

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/12/2018

Dans le cadre de son programme de rachat d'actions, CIS s’est porté récemment acquéreur d’un bloc de 50 000 titres représentant 0,62 % de son capital. Par ce rachat, le spécialiste de la…

Publié le 18/12/2018

Anevia, éditeur de logiciels pour la distribution de la télévision et de la vidéo annonce le lancement d'une augmentation de capital de l’ordre de 1,2 million d’euros par émission d’actions…

Publié le 18/12/2018

Pernod Ricard, déjà implanté dans 13 pays d'Afrique, et Jumia, principal acteur du e-commerce sur ce continent, ont renforcé leur partenariat. Dans ce cadre, le groupe français investira au…

Publié le 18/12/2018

Le groupe Casino annonce la clôture de l’opération relative à l’accord signé avec Tikehau Capital et Bpifrance le 12 octobre dernier, aux termes duquel les investisseurs entrent au capital de…

Publié le 18/12/2018

Vinci se rétracte. Après avoir décidé de faire payer, a posteriori, les tickets des automobilistes profitant des péages gratuits établis par les "gilets jaunes", le groupe de BTP y renonce.…