En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 806.20 PTS
+0.00 %
4 837.0
+0.81 %
SBF 120 PTS
3 820.27
-
DAX PTS
10 780.51
-
Dowjones PTS
24 370.24
-0.22 %
6 704.24
+0.00 %
1.132
+0.06 %

Cyberattaque mondiale Wannacry: Londres accuse la Corée du Nord

| AFP | 375 | Aucun vote sur cette news
Un message apparaît sur un écran d'ordinateur prévenant l'utilisateur d'une cyberattaque, le 27 juin 2017 à Geldrop, aux Pays-Bas
Un message apparaît sur un écran d'ordinateur prévenant l'utilisateur d'une cyberattaque, le 27 juin 2017 à Geldrop, aux Pays-Bas ( Rob Engelaar / ANP/AFP )

Le gouvernement britannique a accusé vendredi la Corée du Nord d'être à l'origine de la cyberattaque mondiale "Wannacry" en mai, qui avait notamment mis à mal le service public de santé britannique (NHS).

"Nous pensons que la Corée du Nord est l'Etat impliqué dans cette attaque mondiale", a déclaré le ministre britannique de la Sécurité, Ben Wallace, sur BBC Radio 4.

Selon lui, cette attaque aurait pu être motivée par la volonté de Pyongyang, isolé sur la scène internationale, d'accéder à des devises étrangères.

"La Corée du Nord est potentiellement liée à d'autres attaques visant à lever des devises étrangères", a dit M. Wallace.

Le 12 mai, une attaque informatique lancée via le logiciel malveillant surnommé "Wannacry" avait affecté des centaines de milliers d'ordinateurs dans le monde, paralysant notamment les services de santé britanniques et des usines du constructeur automobile français Renault. Ses auteurs réclamaient une rançon pour débloquer les appareils.

Pyongyang a été largement montré du doigt dans les cercles de sécurité informatique. L'éditeur américain d'antivirus Symantec avait notamment mis en cause le groupe de pirates informatiques Lazarus, soupçonné d'avoir partie liée avec la Corée du Nord.

Selon une enquête du National Audit Office (NAO), organe indépendant chargé du contrôle de l'utilisation des fonds publics, "Wannacry" est la plus importante attaque informatique ayant jamais affecté le NHS en Angleterre. Mais celui-ci aurait pu être épargné si des mesures avaient été mises en place pour assurer "une sécurité informatique de base".

Dans le document publié vendredi, le NAO a appelé le ministère de la Santé et le NHS à "mieux s'organiser" pour protéger les services de santé contre de futures attaques, potentiellement plus sophistiquées et dommageables.

Le virus avait touché au total un tiers des hôpitaux et cliniques d'Angleterre, ainsi que nombre des cabinets médicaux du pays, entraînant le report ou l'annulation de milliers de rendez-vous et d'interventions médicales.

Wannacry avait frappé des ordinateurs du monde entier, provoquant un week-end de panique. Les chemins de fer allemands, le gouvernement espagnol avaient également été affectés.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2018

La Bourse de Paris a effacé ses pertes de la veille grâce au sursaut des marchés américains la veille et, une fois encore, à une bonne nouvelle venue de Chine.

Publié le 12/12/2018

DBV Technologies a annoncé aujourd'hui qu'une présentation orale évaluant les différences du profil immunitaire de la peau d'individus sains selon les zones du corps avait été présenté par le…

Publié le 12/12/2018

Altamir a annoncé la cession du solde de sa participation dans Albioma au groupe Impala - groupe diversifié qui emploie plus de 6 000 personnes dans l’énergie, l’industrie, les marques et la…

Publié le 12/12/2018

Xilam Animation a réalisé une série impressionnante de pré-ventes mondiales pour la diffusion de sa nouvelle série d'animation, Mister Magoo (78 x...

Publié le 12/12/2018

Le fonds activiste Elliott a informé Pernod Ricard qu’ils détenait actuellement un « intérêt économique » dans la société supérieur à 2,5% et qu'il avait fait plusieurs propositions à…