5 520.49 PTS
+0.47 %
5 518.0
+0.42 %
SBF 120 PTS
4 413.33
+0.42 %
DAX PTS
13 408.56
+0.96 %
Dowjones PTS
26 017.81
-0.37 %
6 811.38
+0.00 %
Nikkei PTS
23 808.06
+0.19 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Canada: une université escroquée de 12 millions de dollars par phishing

| AFP | 170 | Aucun vote sur cette news
Des pirates informatiques se faisant passer pour un important fournisseur de l'université ont envoyé des courriels à trois employés du service de facturation leur demandant de modifier des informations bancaires en ligne en cliquant sur un lien
Des pirates informatiques se faisant passer pour un important fournisseur de l'université ont envoyé des courriels à trois employés du service de facturation leur demandant de modifier des informations bancaires en ligne en cliquant sur un lien ( GEOFF ROBINS / AFP/Archives )

L'université canadienne MacEwan à Edmonton (ouest) a été escroquée de près de 12 millions de dollars canadiens (8 millions d'euros) après avoir effectué des virements à partir de liens dans des courriels frauduleux, a-t-on appris vendredi.

Des pirates informatiques se faisant passer pour un important fournisseur de l'université ont envoyé des courriels à trois employés du service de facturation leur demandant de modifier des informations bancaires en ligne en cliquant sur un lien, a expliqué David Beharry, porte-parole de l'université.

Au total, l'université a fait trois virements distincts de respectivement 1,9 million, 22.000 et enfin 9,9 millions de dollars au mois d'août, résultat d'une "erreur humaine" des employés qui pensaient envoyer l'argent au bon fournisseur dont les pirates avaient usurpé l'identité, selon l'établissement.

Inquiet de ne pas être payé, le fournisseur a relancé l'université qui s'est alors aperçue de la fraude et a alerté les autorités bancaires "pour localiser et récupérer les fonds", a expliqué M. Beharry.

L'université, en collaboration avec les autorités, est parvenue à "geler 11,4 millions de dollars" dans trois comptes bancaires distincts à Montréal et Hong Kong, mais "400.000 dollars restent introuvables".

"Les potentielles conséquences financières sur l'université ne seront pas connues avant que l'enquête ne soit terminée", a déclaré le porte-parole.

La direction de l'université doit poursuivre en justice les propriétaires des comptes frauduleux pour espérer récupérer l'argent.

L'établissement affirme avoir mis en place une campagne de communication interne pour avertir des risques des pratiques d'hameçonnage (ou phishing) et va multiplier le nombre de personnes habilitées pour l'approbation d'un paiement électronique des factures.

L'escroquerie constitue l'un des plus gros montants extorqués au Canada via des techniques d'hameçonnage, selon les médias locaux.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/01/2018

Prismaflex International a dévoilé le 9 janvier son projet de fusion de Prismaflex USA avec l'américain Anthem Displays. Si cette annonce n'a pas particulièrement fait réagir les investisseurs,…

Publié le 19/01/2018

Le déploiement est un succès en Côte d'Ivoire...

Publié le 19/01/2018

Midcap Partners relève le curseur

CONTENUS SPONSORISÉS