En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 919.02 PTS
+0.59 %
5 934.5
+0.86 %
SBF 120 PTS
4 655.99
+0.57 %
DAX PTS
13 282.72
+0.46 %
Dow Jones PTS
28 135.38
+0.01 %
8 487.71
+0.25 %
1.112
0. %

Les polices européennes portent un "coup sévère" à la propagande de l'EI

| AFP | 758 | 4.67 par 3 internautes
Une cyberattaque d'ampleur mondiale contre la propagande en ligne des militants du groupe Etat islamique (EI) a été menée ces derniers jours dans le cadre d'une enquête de la justice belge
Une cyberattaque d'ampleur mondiale contre la propagande en ligne des militants du groupe Etat islamique (EI) a été menée ces derniers jours dans le cadre d'une enquête de la justice belge ( PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives )

Une vaste opération des polices européennes menée ces derniers jours a porté un "coup sévère" à la propagande en ligne du groupe jihadiste Etat islamique (EI), paralysant la diffusion de milliers de contenus, a annoncé lundi l'agence européenne de police Europol.

L'opération, menée dans le cadre d'une enquête de la justice belge et coordonnée par Europol avec le support d'Eurojust, a conduit à l'identification et à la suppression de "26.000 éléments liés à du contenu soutenant l'EI", a indiqué l'agence européenne lors d'une conférence de presse à son siège, situé à La Haye (Pays-Bas).

Parmi ces contenus figuraient notamment "des vidéos de propagande et des comptes de réseaux sociaux glorifiant ou soutenant le terrorisme et l'extrémisme violent", a fait savoir Europol.

"Nous avons fait d'énormes efforts pour supprimer tout ce qui concerne" la propagande en ligne de l'EI, y compris Amaq, l'agence de propagande du groupe, a déclaré Eric Van Der Sypt, porte-parole du parquet fédéral belge.

"Est-ce un succès à 100% ? Nous ne le savons pas", a-t-il admis, parlant toutefois d'un "coup sévère" porté au groupe, qui "ne s'y attendait pas".

Un "effort considérable" de la part de l'EI sera nécessaire s'il tente de revenir au même niveau en ce qui concerne sa présence en ligne, a affirmé M. Van Der Sypt.

L'opération, qui s'est déroulée entre le 21 et le 24 novembre, a également permis l'arrestation par la police espagnole aux îles Canaries d'un homme soupçonné de faire partie des "principaux diffuseurs" de la propagande en ligne de l'EI.

"Ces activités de propagande peuvent être directement liées à la radicalisation de citoyens européens", a expliqué M. Van Der Sypt.

Le parquet fédéral belge avait déjà été impliqué dans une cyberattaque sur Amaq en avril 2018, mais l'agence et les sites et comptes annexés avaient été réactivés peu de temps après.

Europol s'était alors félicité d'avoir piloté une offensive policière internationale "sans précédent" visant à paralyser les principaux organes de propagande en ligne de l'EI.

L'enquête, toujours en cours en Belgique, qui avait été frappée le 22 mars 2016 par un double attentat kamikaze revendiqué par l'EI (32 morts à Bruxelles), est menée par la police judiciaire fédérale de Flandre orientale sous l'autorité d'un juge d'instruction spécialisé en cybercriminalité.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
3 avis
Note moyenne : 4.67
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2019

L'opération se conclut à 590 ME pour 50% de participation...

Publié le 13/12/2019

La société anglaise Clugston, associée au Groupe CNIM en tant que génie civiliste pour plusieurs contrats de réalisation d'usines de valorisation de...

Publié le 13/12/2019

Wendel et d'autres actionnaires existants d'Allied Universal ont finalisé la cession d'une part majoritaire de leur participation dans la société à...

Publié le 13/12/2019

Au premier semestre, clos fin septembre, EuropCorp a essuyé une perte nette, part du groupe, de 22,7 millions d’euros contre une perte de 88,9 millions d’euros, un an plus tôt. Le premier…

Publié le 13/12/2019

En novembre 2019, le trafic de Paris Aéroport ressort en hausse de 0,9 % par rapport au mois de novembre 2018 avec 7,9 millions de passagers accueillis, dont 5,7 millions à Paris-Charles de Gaulle…