En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 387.18 PTS
-0.41 %
5 389.00
-0.37 %
SBF 120 PTS
4 317.21
-0.38 %
DAX PTS
12 540.35
-0.16 %
Dowjones PTS
25 064.36
+0.18 %
7 357.90
+0.00 %
Nikkei PTS
22 697.36
+0.44 %

Bébés congelés et infanticides multiples: des précédents

| AFP | 358 | Aucun vote sur cette news
Des gendarmes à Louchats, le 20 mars 2015, où les corps congelés de cinq nouveaux nés ont été découverts chez un couple du village
Des gendarmes à Louchats, le 20 mars 2015, où les corps congelés de cinq nouveaux nés ont été découverts chez un couple du village ( MEHDI FEDOUACH / AFP/Archives )

La découverte en mars 2015 dans le congélateur de Ramona Canete, à Louchats (Gironde), des corps de nouveaux-nés a constitué une des plus graves affaires d'infanticides multiples en France.

Ramona Canete, jugée à partir de lundi devant la Cour d'assises de Gironde à Bordeaux, est accusée d'avoir tué ses bébés entre 2005 et 2015.

Parmi les affaires similaires des dernières années, la plus connue est l'affaire Courjault, et la plus grave, la découverte de huit corps de nourrissons en 2010 dans le Nord. En 2017, trois femmes ont été mises en examen pour avoir tué plusieurs de leurs nouveau-nés et caché leurs corps.

- L'affaire Courjault, la plus connue -

Le 23 juillet 2006, Jean-Louis Courjault, ingénieur expatrié en Corée du Sud, découvre les corps de deux nouveau-nés dans le congélateur familial. Sa femme Véronique avoue les avoir tués à la naissance en 2002 et 2003. Elle avoue aussi le meurtre d'un troisième nourrisson, en 1999 en France.

Condamnée en juin 2009 à Tours à huit ans d'emprisonnement, elle est libérée en mai 2010, retrouvant son mari et deux fils adolescents.

"J'ai eu conscience d'être enceinte, cette conscience, je l'ai perdue à un moment. Pour moi, je n'attendais pas de bébé", explique-t-elle à son procès.

"On est incontestablement dans un domaine de mal-être avec la maternité, et on le traite comme un assassinat", dit Jean-Louis Courjault dans un livre publié en 2010.

Selon des spécialistes, l'affaire Courjault, qui a eu un large écho médiatique, a contribué à sortir de l'ombre le phénomène du déni de grossesse.

- Huit corps découverts en 2010 -

En juillet 2010, huit cadavres de nouveau-nés sont trouvés dans un pavillon et un jardin du village de Villers-au-Tertre (Nord).

Dominique Cottrez, aide-soignante de 45 ans, reconnaît avoir tué les huit bébés. Elle est remise en liberté le 2 août 2012 après deux ans de détention provisoire, puis condamnée le 2 juillet 2015 à 9 ans d'emprisonnement par les assises du Nord.

Un verdict qualifié "d'apaisement" par son avocat Franck Berton, les jurés ayant reconnu chez elle une altération du discernement.

- Trois mises en examen en 2017 -

- Le 30 novembre 2017, une mère de famille de 53 ans, Sylvie H, est mise en examen à Mulhouse (Haut-Rhin), soupçonnée d'avoir, entre le début des années 1990 et 2005, tué cinq de ses nouveau-nés, sans que leur père se doute de rien.

Elle a été confondue par des analyses ADN au terme de quatorze ans d'enquête, après la découverte fortuite en octobre 2003 dans une forêt de Galfingue (Haut-Rhin) de quatre cadavres de nouveau-nés dans des sacs-poubelle.

- le 11 juillet 2017, trois bébés sont découverts congelés à Lorient, dans la chambre froide d'un bateau pour l'un et dans le congélateur du domicile de la mère pour les deux autres. Celle-ci, âgée de 50 ans, avoue les avoir étouffés à la naissance, en 1998, 1999 et 2003. Elle est mise en examen pour assassinats et placée en détention.

- Le 13 mars 2017, le père de deux enfants de 3 et 7 ans découvre trois corps de nourrissons cachés dans les combles de sa maison près de Pontarlier (Doubs). Son épouse, 30 ans, reconnaît le lendemain les avoir étouffés à leur naissance, l'un fin 2015 et deux autres en novembre 2016. Elle est mise en examen pour "homicides volontaires aggravés".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/07/2018

International Airlines Group commande deux A330-200 additionnels pour sa filiale long-courrier à bas coûts, Level...

Publié le 17/07/2018

Orange a reçu l'accord de l'Arcep, l'autorité de régulation des télécoms, pour se voir attribuer des fréquences dans la bande 3400-3800 MHz pour des expérimentations 5G. L'opérateur va ainsi…

Publié le 17/07/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 17/07/2018

Une acquisition qui permettra d'accroitre substantiellement l'implantation de Prodways en Amérique du Nord

Publié le 17/07/2018

Société Générale annonce aujourd'hui la nomination de Claire Calmejane