En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 367.62 PTS
-0.15 %
5 367.0
-0.07 %
SBF 120 PTS
4 237.09
-0.23 %
DAX PTS
12 096.40
-0.60 %
Dowjones PTS
26 089.61
-0.07 %
7 479.11
-0.42 %
1.121
-0.00 %

Armes, stupéfiants et faux papiers: un forum du dark web démantelé

| AFP | 587 | 5 par 2 internautes
Trois personnes ont été placées en garde à vue dans la nuit de mercredi à jeudi dans le cadre du démantèlement d'une importante plateforme illégale du dark web qui vendait des drogues, des armes et des faux papiers
Trois personnes ont été placées en garde à vue dans la nuit de mercredi à jeudi dans le cadre du démantèlement d'une importante plateforme illégale du dark web qui vendait des drogues, des armes et des faux papiers ( LOIC VENANCE / AFP/Archives )

Trois personnes ont été placées en garde à vue dans la nuit de mercredi à jeudi dans le cadre du démantèlement d'une importante plateforme illégale du dark web qui vendait des drogues, des armes et des faux papiers, a-t-on appris auprès du parquet de Paris.

Ce coup de filet, le deuxième depuis un an, a visé le "French Deep Web-Market", considéré par la cyberdouane comme "l’une des principales plateformes du dark web francophone" et qui comptait début juin "environ 5.800 utilisateurs, dont plus de 700 vendeurs", selon Le Figaro qui a dévoilé cette opération nationale.

Les suspects ont été arrêtés dans le cadre d'une "enquête confiée à la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ)" pour "complicité de trafic de stupéfiants, d'infractions à la législation sur les armes, d'escroqueries, de faux, usages et fournitures de faux documents administratifs", a indiqué le parquet dans un bref communiqué.

Les investigations ont aussi été ouvertes pour "association de malfaiteurs", "mise à disposition d'équipements spécialement conçus pour commettre des atteintes à des systèmes de traitement automatisé de données (STAD)" et "entente formée en vue de commettre des atteintes à des STAD".

"Le parquet ne fera aucun autre commentaire à ce stade des investigations", a-t-il conclu.

En matière de criminalité organisée, les gardes à vue peuvent durer jusqu'à 96 heures.

Selon le Figaro, cette opération est la suite d'une surveillance entamée début 2018 par la cyberdouane, un des services d'enquêtes de la Direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières (DNRED).

Le coup de filet a suivi plusieurs "coups d'achat de stupéfiants" et "s’est déroulée simultanément (...) à Nice, Metz, Bordeaux, Lisieux ou encore Rennes".

"Quelques milliers d’euros répartis en diverses cryptomonnaies - dont du bitcoin, litecoin et de l’ether - ont été récupérés par les autorités, ainsi que des cartes de paiement prépayées", écrit le quotidien.

Il s'agit du deuxième coup de filet d'ampleur en France sur le "dark web" - partie cachée d'internet dont le contenu n'est pas indexé par les moteurs de recherche classiques - après celui qui avait conduit au démantèlement, en juin 2018, du forum "Black Hand" (la main noire).

Ce dernier proposait à la vente depuis plus de deux ans de nombreux produits et services illicites (drogues, armes, faux papiers, données bancaires volées...). Quatre personnes avaient été interpellées, près de 4.000 euros en liquide et environ 25.000 euros dans diverses monnaies virtuelles avaient été saisis.

L'administratice de cette plate-forme illégale, connue sous les pseudonymes Anouchka ou Hadès, était une mère de famille de deux enfants, âgée de 28 ans à l'époque, sans casier judiciaire et sans emploi, selon une source des douanes.

Deux modérateurs-vendeurs avaient également été arrêtés et mis en examen, ainsi qu'un "simple vendeur", parmi "des dizaines" sur le forum qui comptait 3.000 membres, selon cette source

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 30 juin 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/06/2019

Retour d'Assemblée générale...

Publié le 14/06/2019

Les mandats d'administrateur et de Président du Conseil d'administration exercés par Bruno Fyot ont pris fin à l'issue de l'Assemblée générale...

Publié le 14/06/2019

Manutan annoncé avoir financé cette acquisition essentiellement sur ses fonds propres

Publié le 14/06/2019

Par l'acquisition d'actions auprès d'ABN AMRO et Société Générale

Publié le 14/06/2019

Manutan a annoncé l'acquisition de 100 % des titres de la société Kruizinga, acteur majeur de la distribution en ligne d'équipements de stockage et de transport au Benelux. Basée à Wapenveld (au…