En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 494.17 PTS
+0.78 %
5 475.50
+0.65 %
SBF 120 PTS
4 397.14
+0.71 %
DAX PTS
12 430.88
+0.85 %
Dowjones PTS
26 743.50
+0.32 %
7 531.07
-0.50 %
1.175
+0.00 %

Après Viry-Châtillon, des renforts policiers en Essonne mais un commissariat toujours attendu

| AFP | 306 | Aucun vote sur cette news
L'Essonne a reçu les renforts policiers promis après l'attaque d'octobre 2016 à Viry-Châtillon, mais un commissariat de plein exercice dans la commune limitrophe de Grigny se fait toujours attendre
L'Essonne a reçu les renforts policiers promis après l'attaque d'octobre 2016 à Viry-Châtillon, mais un commissariat de plein exercice dans la commune limitrophe de Grigny se fait toujours attendre ( ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP/Archives )

L'Essonne a reçu les renforts policiers promis après l'attaque d'octobre 2016 à Viry-Châtillon, mais un commissariat de plein exercice dans la commune limitrophe de Grigny se fait toujours attendre.

Entre mai 2016 et mai 2017, 111 gardiens de la paix supplémentaires ont été affectés dans le département, selon les chiffres fournis en juillet par la direction départementale de la sécurité publique.

L'objectif de 101 policiers en plus, annoncé par Bernard Cazeneuve alors ministre de l'Intérieur, juste après l'attaque, est donc dépassé. "On n'a jamais eu autant d'effectifs depuis six ans", a affirmé Luc-Didier Mazoyer, qui a quitté fin septembre ses fonctions de patron de la police dans le département.

Mais selon Claude Carillo, secrétaire départemental du syndicat Alliance, "le bénéfice d’effectifs n'est que de 30 policiers", le reste des renforts ayant été acté "avant Viry".

"On a eu les renforts annoncés, même si ce n'est toujours pas assez", tempère Olivier Michelet, du syndicat Unité-SGP Police de l'Essonne. Il estime qu'il manque encore "entre 100 et 150" gardiens de la paix et gradés.

Côté matériel, 25 fourgons et une trentaine de nouveaux véhicules sont arrivés dans les commissariats du département. Les crédits exceptionnels débloqués par le gouvernement (112.000 euros en 2016 puis 142.000 euros en 2017) ont financé l'achat de nouvelles armes (pistolets à impulsion électrique, fusils d'assaut, notamment) et de nouveaux matériels (sacs, lampes-torche, gilets tactiques, radios).

Mais, annoncé par la préfecture, le projet de création d'un commissariat de plein exercice à Grigny, d'où sont originaires la majorité des suspects, semble au point mort. "C'est silence radio", lâche le maire PCF Philippe Rio, agacé. "C'est toujours en projet", commente la préfecture, sans plus de détails.

Actuellement, l'antenne de police présente à Grigny n'accueille que des services administratifs. Le commissariat compétent sur la zone est celui de Juvisy-sur-Orge, à 5 km de là.

La mairie de Grigny, qui avait voté par ailleurs le déploiement d'une police municipale, avec une enveloppe de l'Etat de 800.000 euros, prévient qu'elle "ne mettra en œuvre cet engagement" que si le commissariat voit le jour.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2018

Paris, le 21 septembre 2018                                                                    Communiqué de mise à…

Publié le 21/09/2018

Vicat a annoncé la nomination d'Hugues Chomel comme Directeur financier du groupe, en remplacement de Jean-Pierre Souchet, Directeur général adjoint, qui devient conseiller du Président Directeur…

Publié le 21/09/2018

L'Assemblée Générale de Laurent-Perrier réunie le 21 septembre 2018 a décidé de nommer Philippe-Loïc Jacob en qualité de censeur...

Publié le 21/09/2018

Gascogne a révélé ses résultats au titre de son premier semestre 2018. Ainsi, le spécialiste du papier et de l’emballage a publié un résultat net consolidé de 5 millions d’euros, un…

Publié le 21/09/2018

Amoeba vient de publier des résultats semestriels 2018 impactés par le repositionnement de la société. Ainsi, le groupe a dévoilé une perte nette de 4,497 millions d’euros sur la période,…