En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 847.53 PTS
-
4 816.00
-
SBF 120 PTS
3 868.16
-
DAX PTS
11 090.11
-0.41 %
Dowjones PTS
24 404.48
-1.22 %
6 646.81
-2.03 %
1.136
+0.02 %

Affaire Khashoggi: les versions contradictoires de Ryad

| AFP | 289 | Aucun vote sur cette news
Les portes du consulat saoudien en Turquie, à Istanbul, le 7 octobre 2018
Les portes du consulat saoudien en Turquie, à Istanbul, le 7 octobre 2018 ( / AFP/Archives )

Les autorités saoudiennes ont soutenu des versions contradictoires sur le sort du journaliste et critique Jamal Khashoggi, affirmant d'abord qu'il était ressorti vivant du consulat saoudien à Istanbul, avant d'admettre qu'il y avait été tué.

Le chef de la diplomatie saoudien Adel al-Jubeir a affirmé cependant que c'était une "opération non-autorisée" par le pouvoir, et qu'il ignorait le "détail" des circonstances de sa mort, comme l'endroit où se trouve son corps.

- Khashoggi a "quitté" le consulat -

Le 4 octobre, Ryad déclare que le Saoudien Jamal Khashoggi a disparu après avoir quitté le consulat à Istanbul. Le journaliste avait été donné pour disparu après son entrée le 2 octobre dans le consulat.

Le consulat général d'Arabie saoudite "effectue les procédures de suivi et la coordination avec les autorités turques pour découvrir les circonstances de la disparition de Jamal Khashoggi après qu'il eut quitté le bâtiment du consulat", déclare un communiqué publié par l'agence officielle saoudienne SPA.

L'affaire Khashoggi
L'affaire Khashoggi ( John SAEKI / AFP )

Dans un entretien diffusé le 5 octobre par l'agence Bloomberg, le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane affirme que Jamal Khashoggi est effectivement "entré" au consulat mais qu'il en est sorti peu après.

- "Mensonges sans fondement" -

Après plusieurs jours de silence, le ministre saoudien de l'Intérieur dément le 13 octobre les allégations qui "circulent sur des ordres pour tuer le journaliste dissident Jamal Khashoggi", dénonçant dans une déclaration officielle des "mensonges sans fondement".

- "Une rixe" qui a "conduit à sa mort" -

Le 20 octobre, l'Arabie saoudite admet finalement que le journaliste a été tué à l'intérieur du consulat.

"Les discussions qui ont eu lieu entre lui et les personnes qui l'ont reçu au consulat ont débouché sur une bagarre et sur une rixe à coups de poing (...), ce qui a conduit à sa mort", indique le procureur général Saoud al-Mojeb.

- "Etranglement" -

Mais le directeur d'un centre de réflexion pro-saoudien, considéré comme proche de la direction du royaume, donne une autre version. "Khashoggi est mort d'un étranglement au cours d'une altercation physique, pas d'une rixe à coups de poings".

- "Meurtre", "erreur monumentale" -

Un officier de police turc marche dans le parking souterrain dans lequel la police a retrouvé une voiture abandonnée appartenant au consulat saoudien, le 22 octobre 2018 à Istanbul
Un officier de police turc marche dans le parking souterrain dans lequel la police a retrouvé une voiture abandonnée appartenant au consulat saoudien, le 22 octobre 2018 à Istanbul ( OZAN KOSE / AFP )

Le 21 octobre, Adel al-Jubeir indique que Khashoggi a été victime d'un "meurtre", évoquant une "opération non-autorisée" par le pouvoir et dont Mohammed ben Salmane n'était "pas informé".

"Nous sommes déterminés à punir ceux qui sont responsables de ce meurtre", dit-il.

"Les individus qui ont fait cela l'ont fait en dehors du champ de leurs responsabilités. Une erreur monumentale a été faite, qui a été aggravée par la tentative de la cacher", ajoute-t-il. "Nous ne savons pas comment, dans le détail" a été tué Khashoggi ni "où se trouve le corps".

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/01/2019

Retour d'Assemblée générale...

Publié le 22/01/2019

Paris, le 22 Janvier 2019, 19h00   Cession à Azerion des dernières activités historiques de régie en Belgique, au Portugal et d'une participation en…

Publié le 22/01/2019

WISeKey et le Blockchain Research Institute signent un accord pour créer des Centres d'excellence de la Blockchain interconnectés à travers le monde L'accord a…

Publié le 22/01/2019

Article L.233-8 II du Code de commerce et article 223-16 du Règlement général de l'Autorité des marchés financiers     Dénomination sociale de l'émetteur…

Publié le 22/01/2019

Paris, le 22 janvier 2019 - L'Assemblée générale mixte de Sodexo s'est tenue le 22 janvier 2019 à la Seine Musicale, à Boulogne-Billancourt, sous la présidence de Sophie…