En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 623.26 PTS
+1.01 %
5 621.00
+0.99 %
SBF 120 PTS
4 434.45
+1.00 %
DAX PTS
12 500.34
+1.72 %
Dowjones PTS
27 171.90
+0.07 %
7 905.12
+0.00 %
1.117
-0.32 %

Marchés : le CAC 40 prend 1% sur la semaine

| Boursier | 317 | 3 par 1 internautes

En dépit d'une dernière séance dans le rouge, le CAC40 s'adjuge 0,99% sur la semaine, à 5...

Marchés : le CAC 40 prend 1% sur la semaine
Credits Reuters

En dépit d'une dernière séance dans le rouge, le CAC40 s'adjuge 0,99% sur la semaine, à 5.594 points ce vendredi soir. Une performance qui porte la hausse de l'indice parisien à 18,2% depuis le premier janvier. Le CAC40 est désormais proche de ses plus hauts niveaux depuis 12 ans alors que la cote américaine continue à aligner les plus hauts historiques.

Les indices ont été soutenus par la trêve conclue entre Washington et Pékin afin de faciliter leurs négociations commerciales. Les opérateurs ont également bien accueilli la probable nomination de Christine Lagarde à la tête de la Banque centrale européenne dans la mesure où la patronne du FMI devrait marcher sur les traces de "Super Mario", en maintenant une politique monétaire accommodante.

L'actualité économique des derniers jours a également été marquée par la nouvelle détente des taux obligataires souverains, un nombre de plus en plus conséquent de titres s'échangeant avec des taux négatifs. L'exemple le plus marquant est le passage sous le taux de dépôt de la BCE du rendement du Bund allemand. Pas de quoi apaiser les craintes des investisseurs qui craignent l'éclatement d'une bulle sur le marché obligataire. En attendant (le pire ?), la micro devrait commencer à reprendre le dessus dans les prochaines semaines avec la saison des trimestrielles de part et d'autre de l'Atlantique.

Les valeurs

* Latécoère bondit de 32,8% alors que le groupe a reçu une offre d'achat de Searchlight Capital Partners au prix de 3,85 euros par action. Le fonds d'investissement dit "pleinement soutenir" la direction actuelle de l'équipementier ainsi que sa stratégie. Latécoère a pris acte de l'OPA et annoncé qu'il en étudierait les termes.

* DBV Technologies flambe de 31,1%, au plus haut depuis décembre dernier. Le marché s'attend à ce que la biotech soumette à la FDA une nouvelle demande de licence biologique pour son médicament contre l'allergie aux arachides, Viaskin, au cours du 3e trimestre. "Le marché anticipe désormais l'annonce de cette étape importante entre aujourd'hui et la fin septembre", explique Jamila El Bougrini, analyste chez Gilbert Dupont. Un calendrier qui correspond aux dernières indications fournies par la société.

* Trigano s'envole de 24,4%, sur un plus haut de 7 mois. Les investisseurs ont salué le point trimestriel de la société, qui a dévoilé un chiffre d'affaires de 721,6 ME en progression de 3,2%. "La bonne orientation du marché du camping-car en Europe et la fin prévisible du déstockage des réseaux "devraient permettre à Trigano de poursuivre la croissance de son activité en 2019/2020 malgré les incertitudes sur le niveau de la consommation en Grande-Bretagne", a précisé la firme.

* Coface gagne 6,7%, notamment soutenu par une note de Kepler Cheuvreux qui a revalorisé le dossier de 7,5 à 8,7 euros tout en confirmant son conseil 'neutre'. Sur les six analystes suivant la valeur répertoriés par Bloomberg, trois sont à l''achat' et trois à 'conserver'. L'objectif moyen à douze mois est fixé à 9,52 euros.

* Elis avance de 5,8%, dopé par une note de la Deutsche Bank. Le courtier allemand a rehaussé de 'conserver' à 'acheter' sa recommandation sur le 'blanchisseur' tout en relevant sa cible de 16 à 19 euros. La DB évoque un environnement plus favorable et la fin des préoccupations liées à l'intégration de Berendsen. "Nous croyons que la courte thèse baissière est terminée et que la prochaine série de résultats sera, à notre avis, le dernier obstacle à une réévaluation de l'action Elis plus proche des niveaux pré-Berendsen".

* Air France KLM grimpe de 4,5%. Les représentants du SNPL d'Air France ont approuvé à une large majorité le principe d'un référendum sur un projet d'accord pour le développement de Transavia France. Kepler Cheuvreux a, par ailleurs, confirmé son conseil 'acheter' et son objectif de 14,3 euros.

* Iliad s'adjuge 2,8%. Kepler Cheuvreux a relevé sa recommandation sur la maison-mère de Free d'"alléger" à "conserver", tout en revalorisant le dossier à 105 euros, à comparer à un objectif de 100 euros jusqu'ici. Le consensus des analystes ne compte plus par conséquent qu'un seul avis négatif sur Iliad pour 11 conseils positifs et 12 recommandations neutres, selon les données compilées par Bloomberg. L'objectif moyen se situe à 142,21 euros.

* LDC remonte de 1,3% après une publication trimestrielle solide. Le volailler a également annoncé l'acquisition de la Société Kiplama, importateur et distributeur de spécialités françaises de volaille à destination du BENELUX.

* L'Oréal (+0,9%) va renforcer son activité parfums. Le numéro un mondial des cosmétiques annonce être entré en négociation exclusive avec le groupe Clarins en vue de l'acquisition des marques Mugler et Azzaro. Les termes financiers ne sont pas dévoilés. Clarins détient ces deux maisons iconiques à l'échelle mondiale.

A l'inverse, * Valeo trébuche de 6%. En amont de la publication des comptes du premier semestre de l'équipementier, dont l'échéance est prévue le mercredi 24 juillet 2019, deux analystes viennent de procéder à des ajustements de leurs estimations et à la mise à jour de leur modèle de valorisation. Verdict : MainFirst passe de "neutre" à "sous-performance" sur Valeo, en ramenant sa cible de 28 à 24 euros, tandis qu'Invest Securities coupe son objectif de 36 à 31 euros, tout en restant à l'achat.

* Mersen (-4,4%) serait dans le viseur de l'autorité indienne de la concurrence. Des représentants de la 'Competition Commission of India' auraient perquisitionné le site de la filiale indienne de Mersen à Bengalore ainsi que les bureaux d'Assam Carbon Products à Hyderabad et à Calcutta, croit savoir Reuters en citant deux sources proches du dossier.

* Schneider cède 2,6%, notamment pénalisé par la forte baisse des commandes allemandes à l'industrie en mai. D'autant que le ministère allemand de l'Economie a précisé qu'il n'y aurait probablement pas d'amélioration à court terme.

* Renault (-1,1%). Une perquisition a eu lieu dans la semaine au siège de Renault à Boulogne-Billancourt. D'après 'L'Express', cette perquisition a été menée notamment par des policiers de l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (Oclciff), le service chargé de l'enquête en France sur les soupçons de malversations financières pesant sur Carlos Ghosn. "Le groupe Renault confirme qu'une perquisition de la police est en cours au siège du groupe à Boulogne-Billancourt et qu'il collabore pleinement avec les autorités", a simplement indiqué le constructeur, ajoutant qu'il ne ferait "aucun autre commentaire".

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/07/2019

Les marchés actions sont bien orientés, soutenus par des espoirs de dégel des négociations commerciales sino-américaines. Donald Trump a rencontré hier plusieurs patrons des grandes firmes…

Publié le 23/07/2019

PSA Groupe publiera ses comptes semestriels demain et Renault vendredi

Publié le 23/07/2019

United Technologies n'a pas démérité au second trimestre...

Publié le 23/07/2019

En tête du CAC40, PSA Groupe grimpe de 3,4% à 22,7 euros en fin de matinée à Paris, dopé par la publication rassurante de Faurecia...

Publié le 23/07/2019

Après Plastic Omnium vendredi, c’est au tour de Faurecia de montrer sa résistance dans un marché automobile difficile à l’occasion de ses résultats du premier semestre 2019.…