5 319.17 PTS
-0.32 %
5 307.50
-0.41 %
SBF 120 PTS
4 234.88
-0.39 %
DAX PTS
12 993.73
-0.41 %
Dowjones PTS
23 358.24
-0.43 %
6 314.51
-0.39 %
Nikkei PTS
22 396.80
+0.20 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Marchés / bilan hebdomadaire : une semaine pour rien ?

| Boursier | 247 | Aucun vote sur cette news

L'indice CAC40 affiche une performance hebdomadaire quasiment stable

Marchés / bilan hebdomadaire : une semaine pour rien ?
Credits Reuters

Le CAC40 n'a pratiquement pas évolué cette semaine, affichant une performance stable sur cinq séances. Les places boursières ont hésité, sur fond de décrue accélérée des cours du brut. Le CAC40 termine ainsi la semaine sous la barre des 5.300 pts. Il grappille à peine 0,1% sur cinq jours et clôture ce soir à 5.266 pts (-0,30%).

Expansion dans la zone euro

L'indicateur PMI flash composite de juin pour la zone euro est ressorti à 55,7 points, contre 56,8 points en mai. Si les services déçoivent, l'industrie dépasse les attentes. Si le taux d'expansion fléchit, "l'activité économique de la zone euro continue de croître à un rythme soutenu en juin, la région enregistrant ainsi, sur l'ensemble du deuxième trimestre 2017, sa plus forte expansion depuis plus de 6 ans", commente Markit après son enquête préliminaire sur les directeurs d'achat. Des données qui laissent entrevoir une accélération de la croissance du PIB à 0,7% après 0,6% au 1er trimestre, estime l'institut.

La France se reprend

Les directeurs d'achat français ont le moral. L'indice flash composite de l'activité globale dans l'hexagone en juin, un indicateur avancé également compilé par Markit, a atteint 55,3 points. S'il est en baisse par rapport à mai (56,9), il n'en reste pas moins confortablement en zone d'expansion. La composante de l'industrie manufacturière progresse même à 55 points. Il s'agit de la 12ème croissance mensuelle consécutive pour le secteur privé français. Parmi les statistiques remarquables, Markit signale le taux de création de postes, qui atteint son plus haut niveau depuis près de 10 ans. "Cette tendance arrive à point nommé pour le nouveau gouvernement qui a fait de la réduction du chômage l'un de ses objectifs prioritaires", commente l'économiste Alex Gill...

L'indice français du climat des affaires progresse d'un point en juin à 106, sur un plus haut depuis juillet 2011 et six points au-dessus de sa moyenne de long terme, de 100. Dans le détail, l'indice augmente de quatre points dans le commerce de détail, où il est au plus haut depuis début 2008. Il gagne un point dans le bâtiment, à un niveau sans précédent depuis six ans. Il est quasi stable dans l'industrie, bien au-dessus de sa moyenne de long terme. Il est stable dans les services, mais là aussi au-dessus de sa normale, souligne l'Insee.

Pétrole en berne

Les cours du pétrole ont poursuivi leur descente aux Enfers cette semaine, rechutant au plus bas depuis la mi-septembre 2016. Le cours du baril de 'light sweet crude' (WTI) a plongé sous les 43$ sur le contrat pour livraison en août sur le Nymex.

Le pétrole WTI a désormais abandonné 20% depuis son plus haut annuel de février dernier, lorsqu'il avait dépassé les 54$ le baril. Une chute de 20% signifie que l'or noir est désormais passé d'une phase de correction à celle d'une véritable tendance baissière ('bear market'). Les marchés doutent chaque jour davantage de la capacité de l'Opep et de ses alliés à éponger l'excédent d'offre qui caractérise le marché mondial depuis plus de deux ans.

Ainsi, malgré les efforts de l'Opep pour réduire sa production, l'excès d'offre mondiale perdure, matérialisé par des stocks élevés et une hausse de la production de pétrole de schiste aux États-Unis... En outre, la Libye, mais aussi le Nigéria, qui ont été exemptés des quotas fixés par l'Opep, sont en voie d'augmenter fortement leur production dans les prochains mois.

Wall Street (presque) au sommet

Wall Street a affiché cette semaine une relative bonne tenue, toujours très proche de ses meilleurs niveaux historiques, malgré le durcissement graduel de politique monétaire de la Fed. Le Dow Jones reste ainsi logé à près de 21.400 pts, tandis que le S&P500 gravite sur les 2.400 pts. Le Nasdaq se maintient pour l'heure sur les 6.200 pts.

LES VALEURS

Soitec (+13% sur la semaine). La prochaine assemblée générale mixte de Soitec, prévue le 26 juillet prochain au siège de Bernin, permettra d'apporter une nouvelle pierre à l'édifice de normalisation de la situation de la société. Aux termes de la 26ème résolution, les actionnaires seront appelés à constater que les capitaux propres ont été reconstitués au-dessus de la moitié du capital social à l'issue de l'exercice clos le 31 mars.

La semaine dernière, les investisseurs avaient 'vendu la nouvelle' de la forte amélioration des comptes du groupe. L'entreprise iséroise publiait son premier résultat annuel positif en dix ans, après avoir soldé le douloureux épisode de la diversification dans le solaire. Le groupe anticipe une croissance d'environ 25% à taux de change constants de son chiffre d'affaires sur l'exercice en cours avec une marge d'EBITDA de l'activité Électronique attendue à un niveau de 20% minimum.

DBV Technologies (+11% sur cinq séances). Quatre abstracts ont été présentés lors du Congrès de l'EAACI (European Academy of Allergy and Clinical Immunology) d'Helsinki, en Finlande, du 17 au 21 juin. Ces abstracts ont été publiés sur le site Internet du congrès de l'EAACI. "C'est un moment important pour DBV, puisque nous ne sommes plus qu'à quelques mois d'obtenir nos résultats de phase III pour Viaskin Peanut", a déclaré le Dr Pierre-Henri Benhamou, PDG de DBV Technologies.

Les présentations, sous forme de posters, comprenaient une analyse des données immunologiques collectées au cours de l'essai clinique de phase IIb VIPES de Viaskin Peanut auprès de patients allergiques à l'arachide. DBV présentait également des données issues d'une étude préclinique portant sur le potentiel thérapeutique de Viaskin Egg, le 3e produit candidat de la société pour le traitement de l'allergie à l'oeuf, ainsi que des données mécanistiques précliniques concernant l'immunothérapie épicutanée (EPIT).

Europcar (+6% sur la semaine) a annoncé la signature d'un accord avec Investindustrial pour l'acquisition de Goldcar. Goldcar est l'un des principaux acteurs low-cost en Europe, et ce, notamment grâce à son fort ancrage en Espagne et au Portugal et à sa capacité à opérer un modèle d'exploitation purement low cost simple et efficace. En 2016, Goldcar a généré environ 240 millions d'euros de chiffre d'affaires de location ainsi qu'un corporate EBITDA ajusté estimé d'environ 48 millions d'euros. L'acquisition reste soumise à des conditions suspensives usuelles, et devrait être réalisée au cours du second semestre 2017.

La transaction, qui devrait générer près de 30 millions d'euros de synergies de coûts par an d'ici 2020, repose sur une valeur d'entreprise corporate de 550 millions d'euros et un multiple de transaction post-synergies d'environ sept fois le corporate EBITDA ajusté. Selon Europcar, la transaction devrait avoir un effet relutif significatif sur le bénéfice par action dès la première année complète.

Un crédit-relais dédié a été signé avec un important syndicat de banque international pour soutenir l'offre ferme réalisée par le Groupe Europcar et pour couvrir les besoins de refinancement tant au niveau corporate qu'au niveau de la flotte.

Par ailleurs, le groupe a bouclé aussi cette semaine une augmentation de capital de 175 ME à 12 euros pièce. Eurazeo a souscrit 2.500.000 actions ordinaires nouvelles dans le cadre de cette augmentation de capital et détiendra 39,22% du capital de la société à l'issue de l'opération. Eurazeo a également consenti à l'égard des Coordinateurs Globaux de l'opération un engagement de conservation des actions de la société pour une durée de 90 jours, sous réserve d'exceptions usuelles.

Ipsen (+4% sur cinq jours). Ipsen a annoncé que les autorités réglementaires américaines (Food and Drug Administration, FDA) avaient étendu les indications autorisées de Dysport (abobotulinumtoxinA) Injection pour le traitement de la spasticité chez l'adulte, au traitement de la spasticité des membres inférieurs (supplemental Biologics License Application, sBLA).

Ipsen et son partenaire Exelixis ont annoncé par ailleurs cette semaine, que l'analyse menée en aveugle par un comité d'évaluation radiologique indépendant (CRI) avait confirmé le critère d'évaluation principal, à savoir la survie sans progression (PFS) évaluée par l'investigateur, de l'étude randomisée de phase 2 Cabosun. L'étude comparait le cabozantinib au sunitinib chez des patients atteints d'un carcinome avancé du rein (RCC) non précédemment traité, à risque intermédiaire ou élevé selon l'IMDC (International Metastatic Renal Cell Carcinoma Database Consortium).

ADP (+4% sur la semaine). Deutsche Bank a rehaussé hier de 'conserver' à 'acheter' sa recommandation sur ADP tout en relevant nettement son objectif, de 91 à 161 euros. Alors que les actions des aéroports européens ont fortement progressé depuis le début de l'année en raison notamment d'attentes de trafic plus élevé et d'anticipations plus faibles de hausse des taux d'intérêt, seul le titre du gestionnaire des aéroports parisiens semble aujourd'hui attractif pour la DB. L'exploitant des aéroports de Roissy et d'Orly est la seule valeur du secteur en Europe pour laquelle l'intermédiaire anticipe ainsi une hausse des bénéfices à moyen-terme.

"Le trafic international se reprend particulièrement bien (+6% en Europe et +5,6% pour le reste de l'international), ce qui conforte la hausse de 2% de notre prévision de chiffre d'affaires par passager dans l'activité de distribution en 2017", souligne la Deutsche Bank.

Alten / Altran. Semaine difficile pour le secteur du conseil en recherche et développement externalisée... Altran (-7% sur cinq jours) corrigeait en particulier hier jeudi, APax Partners et Altamir ayant annoncé le placement de 11,2% du capital à 15 euros l'action. Dans son sillage, Alten chutait également (-7% sur la semaine). La raison de cette pression vendeuse était à chercher dans une dégradation de broker. Dans une note publiée ce hier, Kepler Cheuvreux a abaissé sa recommandation d'achat à conserver sur Alten, tout en maintenant sa valorisation à 80 euros.

Pour le bureau d'analyses, Alten bénéfice de perspectives favorables sur sa 'top line' avec un rythme de croissance organique attendu entre 6 et 6,5% en rythme annuel mais avec des pressions sur les marges. Kepler Cheuvreux estime en outre que la hausse du titre a réduit le potentiel de revalorisation.

Eurotunnel (-5% sur cinq jours). Le Brexit aura eu raison de la recommandation positive de Barclays sur Eurotunnel. Le bureau d'études a abaissé de pondération en ligne à 'souspondérer' sa recommandation, pour un objectif de cours réduit de 18%, de 11 à 9 euros.

Les récentes données macro-économiques décevantes du Royaume-Uni ont conduit Barclays à revisiter son scénario d'investissement. Le spécialiste estime désormais que les risques de déception se sont accrus, compte tenu d'un trafic transmanche en baisse et d'une base de comparaison difficile sur le second semestre, mais aussi d'un certain nombre d'autres éléments, comme les attentats de Londres, qui pourraient peser sur la dynamique de l'Eurostar et la réduction de l'écart des prix de l'énergie entre la France et la Grande-Bretagne, qui réduit la valorisation d'ElecLink.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/11/2017

Affine a acquis auprès de la société belge Banimmo (dont elle détient 49,5 %), le marché Vaugirard, situé à Paris 15ème face à la gare Montparnasse. Cette galerie commerciale, ouverte sur le…

Publié le 17/11/2017

Gaussin Manugistique, spécialisée dans l'audit des process de manutention, a annoncé la réception usine par son distributeur Blyyd de 2 véhicules ATM (Automotive Trailer Mover) Full Elec. Les ATM…

Publié le 17/11/2017

Résultats trimestriels...

Publié le 17/11/2017

Article L. 233-8-II du Code de commerce et article 223-16 du Règlement général de l'AMF Dénomination sociale de l'émetteur :             Atos SE Name and…

Publié le 17/11/2017

Conformément à la réglementation relative aux rachats d'actions, Atos SE déclare ci-après les opérations d'achats d'actions propres pour un montant de 13,8 millions…

CONTENUS SPONSORISÉS