5 372.38 PTS
+0.08 %
5 371.00
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 288.39
+0.13 %
DAX PTS
12 991.28
+0.01 %
Dowjones PTS
23 328.63
+0.71 %
6 108.82
+0.27 %
Nikkei PTS
21 457.64
+0.04 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Marchés / bilan hebdomadaire : marche arrière pour le CAC40, victime de la vigueur de l'euro

| Boursier | 2036 | Aucun vote sur cette news

Les gains enregistrés la semaine passée sur le marché parisien sont partis en fumée ces derniers jours.

Marchés / bilan hebdomadaire : marche arrière pour le CAC40, victime de la vigueur de l'euro
Credits Reuters

Les gains enregistrés la semaine passée sur le marché parisien sont partis en fumée ces derniers jours. Sur cinq séances, le CAC40 rend 2,25% à 5.118 points ce vendredi soir. La forte progression de l'euro, de retour sur ses niveaux de l'été 2015 face au dollar, a fortement pesé sur la tendance.

Le point d'orgue de la semaine était la réunion de la BCE. Comme attendu, l'institution a décidé de maintenir sa politique monétaire inchangée tout en laissant la porte ouverte à une augmentation des rachats d'actifs si la conjoncture venait à se dégrader. Après avoir évoqué la perspective d'un tour de vis le mois dernier, le président Mario Draghi a signalé que tout changement n'interviendrait que progressivement, préparant le terrain à une possible discussion en septembre concernant le très attendu dénouement progressif du programme de rachat d'actifs.

Le rythme des publications trimestrielles a également accéléré avec des résultats diversement accueillis. Côté positifs, Mersen, Ubisoft et Publicis ont rassuré. A l'inverse, les comptes de Valeo, Korian ou encore Sartorius Stedim ont déçu.

ECO ET DEVISES

Les mises en chantier de logements aux Etats-Unis, pour le mois de juin 2017, sont ressorties au nombre de 1,215 million, contre un consensus de place de 1,170 million et 1,122 million pour le mois de mai. Les permis de construire, quant à eux, se sont établis à 1,254 million d'unités, contre 1,206 million de consensus et 1,168 million un mois plus tôt.

L'indice des indicateurs économiques avancés américains mesuré par le Conference Board pour le mois de juin 2017 est ressorti en croissance de +0,6% en comparaison du mois antérieur, contre +0,4% de consensus.

L'indice manufacturier 'Empire State' de la Fed de New York pour le mois de juillet 2017 est ressorti à 9,8, contre un consensus de place de 15 pts et un niveau de 19,8 rapporté un mois auparavant.

Le taux d'inflation annuel de la zone euro a bien ralenti à 1,3% en juin, contre 1,4% en mai. En glissement mensuel, les prix à la consommation restent stables. L'inflation annuelle 'core' s'établit comme attendu à 1,1%

L'indice ZEW ressort inférieur aux attentes en juillet, à 86,4 points pour la situation actuelle et 17,5 points pour les attentes, contre un consensus respectivement fixé à 88 et 18 points. L'indice ZEW est compilé chaque mois auprès d'environ 350 experts financiers. Il représente la différence entre la portion d'analystes optimistes et la portion d'analystes pessimistes pour le développement économique allemand à 6 mois.

Les ventes au détail britanniques ont fortement accéléré en juin, affichant une hausse annuelle de 2,9% après +0,9% au mois précédent. Le consensus tablait sur un rebond limité à 2,5%. Les ventes 'core' augmentent sur un an de 3% contre +2,5% de consensus. Les ventes de vêtements ont tiré les volumes vers le haut, à l'inverse des ventes de nourriture.

Sur le marché des changes, l'euro vaut désormais 1,165$, en hausse d'environ 1,6% sur la semaine. Du côté du pétrole, le baril WTI s'affiche à environ 46,2$ et le Brent ressort à 48,6$. L'once d'or s'échange autour des 1.250 dollars (+2%).

LES VALEURS

Virbac s'envole de plus de 11% après avoir dévoilé des revenus trimestriels en hausse de 7,5% à 234,8 millions d'euros (dont +5,7% de croissance organique). Gilbert Dupont parle d'une publication supérieure à ses attentes et réitère son conseil "accumuler" avec un cours cible de 165 euros.

Rubis gagne 6,8% après avoir fait part de l'acquisition des sociétés du groupe Galana à Madagascar, premier distributeur de produits pétroliers du pays. L'intérêt stratégique est réel pour le groupe déjà présent à Madagascar dans la distribution de GPL et à la Réunion depuis le rachat de la SRPP en février 2015, note Gilbert Dupont. Elle permet notamment d'élargir ses débouchés en s'adressant à la distribution de produits pétroliers et profiter d'une massification de ses approvisionnements grâce à des positions commerciales sensiblement renforcées sur la zone de l'Océan Indien (doublement des volumes).

Mersen prend 5%, porté par le relèvement de ses objectifs annuels. Le groupe de spécialités électriques et de matériaux avancés anticipe désormais cette année une marge opérationnelle courante en progression de 80 à 130 points de base et une croissance organique de 3% à 5%. La firme prévoyait jusqu'à maintenant un chiffre d'affaires en croissance organique de 0 à 2% pour 2017, ainsi qu'une marge opérationnelle courante en croissance de 50 à 100 points de base.

Ingenico avance de 4,2%. Les investisseurs ont salué la confirmation des objectifs annuels de la société et le rachat de la société suédoise Bambora auprès de Nordic Capital pour un montant total de 1,5 milliard d'euros. L'opération aura un impact relutif sur le bénéfice par action de 5% en 2018 (avant synergie et PPA). Les synergies sont, quant à elles, estimées à 30 ME à horizon 3 ans, assurant une relution de +13% sur le bpa. La confirmation des objectifs 2017 est rassurante et l'acquisition de Bambora assure à la fois de la relution des EPS et une moindre exposition structurelle aux Terminaux de paiement, affirme Oddo.

Soitec progresse de 3,4%. Le groupe a annoncé un chiffre d'affaires consolidé de 69,6 ME pour le 1er trimestre de l'exercice 2017-2018, en hausse de 26% et de 22% à taux de change constants. Oddo reste à l'achat sur le dossier en visant un cours de 65 euros et en parlant de début d'exercice "très satisfaisant" avec une forte accélération de la croissance confirmée au T1 et un quasi doublement des ventes dans le 300mm. Le broker souligne le maintien des objectifs 2018 par la direction.

Publicis avance de 3,2%, après avoir dévoilé un chiffre d'affaires trimestriel de 2,52 milliards d'euros, en croissance organique de 0,8%, traduisant une amélioration par rapport à la baisse de 1,2% observée en début d'année. En dépit de la faiblesse persistante des ventes, le groupe français est parvenu à améliorer sa marge de 20 points de base au premier semestre à 13,2%, la preuve selon le nouveau président du directoire Arthur Sadoun que les changements mis en oeuvre par son prédécesseur Maurice Lévy au cours des 18 derniers mois commencent à porter leurs fruits.

TF1 gagne 2,2%. Le groupe a obtenu le feu vert du Conseil supérieur de l'audiovisuel pour l'introduction de coupures publicitaires dans ses journaux télévisés. Le CSA a souligné que ces coupures publicitaires pourront être mises en place dans le respect du plafond de 12 minutes de publicité par heure. L'autorité de contrôle du secteur audiovisuel a en revanche rejeté la demande de TF1 qui souhaitait diminuer ses obligations de diffusion d'émissions d'information

Plastic Omnium grignote 0,6% après une nouvelle publication de qualité. Au 1er semestre, le groupe a dégagé un résultat net de 210,3 millions (+35,4%) et une marge opérationnelle de 325 millions (+21,5%), soit 9,4% de son chiffre d'affaires. L'équipementier automobile vise un chiffre d'affaires économique supérieur à 10 milliards d'euros en 2021, avec une amélioration de sa profitabilité et un niveau de free cash-flow significatif.

A l'inverse, Axway plonge de 22% après un sévère avertissement sur résultats. Plombé par son activité de licences, la société estime que son taux de résultat opérationnel d'activité devrait désormais se situer entre 3% et 5% du chiffre d'affaires pour le semestre contre 11,3% sur la même période de l'exercice précédent.

Air France chute de plus de 13%, victime de prises de bénéfices dans une actualité très chargée. Les pilotes adhérents du SNPL Air France, principal syndicat de pilotes au sein de la compagnie nationale, se sont majoritairement prononcés en faveur du projet 'Boost': 78,2% ont en effet voté en faveur du texte ouvert à signature par la direction d'Air France alors que le taux de participation s'établit à 82,8 %. Un plébiscite donc.

Le titre de la compagnie française, qui a également dévoilé l'identité de sa future compagnie ('Joon') qui doit exploiter à coûts réduits de 15% à 18% des lignes actuellement déficitaires du transporteur national, a souffert des commentaires prudents de plusieurs acteurs du secteur pour la fin d'année (easyJet notamment) et de la publication d'un rapport interne. Révélé par le 'Guardian', ce document affirme que la différence culturelle entre Air France et KLM et l'incapacité des deux entités à se comprendre est telle que l'entreprise pourrait devenir impossible à diriger...

Sartorius Stedim Biotech trébuche de près de 10%, pénalisé par une publication trimestrielle inférieure aux attentes du marché. Cette publication incite plutôt à la prudence et ne crée pas d'effet momentum, affirme Oddo.

Korian rend 8,2% après une publication trimestrielle jugée décevante.

HighCo cède 8,2%, sanctionné après son avertissement sur résultats. Suite à un deuxième trimestre plus faible qu'escompté ainsi qu'aux perspectives attendues sur le second semestre, la direction a indiqué ne plus viser qu'une croissance de la marge brute supérieure à 1% contre plus de 4% espéré précédemment. Grâce à une bonne maîtrise de ses coûts, l'objectif d'une amélioration de la marge opérationnelle ajustée supérieure ou égale à 50 points de base est maintenu.

Valeo trébuche de 7,2% en dépit d'une publication semestrielle solide et globalement en ligne avec les attentes du marché. Les objectifs annuels ont par ailleurs été confirmés. Suite à cette annonce, Oddo reste "acheteur" avec un objectif de 67 euros.

Tarkett (-6%) alors que le fabricant de revêtements de sols va accuser une perte nette en 2017 en raison d'une provision de 150 millions d'euros liée à une enquête en France de l'Autorité de la concurrence menée depuis 2013 à l'encontre de plusieurs acteurs du secteur. Le groupe précise que cette provision, qui sera inscrite à ses comptes du premier semestre, ne remet toutefois pas en cause les objectifs financiers du plan stratégique 2020 présenté en octobre 2016. "Compte tenu de la solidité du bilan de Tarkett, ce montant n'aura pas d'impact sur la capacité du Groupe à respecter ses engagements financiers (financial covenants)", ajoute également la société.

Carrefour recule de 3,7% alors que sa filiale brésilienne a fait son entrée en bourse de Sao Paulo en bas de la fourchette de prix indicative. Atacadão SA, la société mère de toutes les activités du Groupe Carrefour au Brésil, a arrêté un prix de 15 réals par action pour son IPO pour une fourchette indicative de 15 à 19 réals. Le distributeur et ses actionnaires ont levé au global 5,12 milliards de réals (1,41 milliard d'euros) avec cette opération. La filiale de Carrefour a récemment pris la place de leader de la distribution diversifiée au Brésil, devant GPA, en termes de ventes.

Nokia (-2,9%). L'équipementier télécoms fait les frais de la mauvaise publication d'Ericsson, dont les résultats ont une nouvelle fois déçu. L'équipementier télécoms suédois anticipe par ailleurs désormais une contraction de 5% à 9% du marché des infrastructures mobiles cette année contre un repli de 2% à 6% attendu précédemment.

Rémy Cointreau (-2,2%). Le groupe de spiritueux a pourtant fait état d'une très forte accélération de sa croissance organique au premier trimestre de son exercice décalé, porté par un bond en avant des ventes de son cognac Rémy Martin en Chine. Mais la valorisation est très élevée... Mais la valorisation est exigeante.

Orpea perd 2%. Au 1er semestre, le chiffre d'affaires a atteint 1, 526 MdE, en croissance de +10,5%, dépassant ainsi en seulement 6 mois, le chiffre d'affaires annuel de 2012. Fort de la solide performance de ce 1er semestre, Orpea confirme avec une grande confiance l'objectif annuel d'un chiffre d'affaires supérieur à 3,125 MdsE (+10% par rapport à 2016).

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/10/2017

Orège a annoncé ses comptes pour le 1er semestre 2017 clos fin juin...

Publié le 20/10/2017

                                               Communiqué de Presse   Voisins le Bretonneux, le 17 octobre 2017   Activité…

Publié le 20/10/2017

Paypal évolue sur ses plus hauts depuis son entrée en Bourse en juillet 2015. L’action du spécialiste du paiement en ligne progresse de 4,89% à 70,58 dollars à la faveur d’une performance…

Publié le 20/10/2017

  DESCRIPTIF PROGRAMME DE RACHAT D'ACTIONS AUTORISE PAR L'ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DES ACTIONNAIRES DU 27 JUIN 2017   Paris, le 20 octobre 2017   Conformément aux…

Publié le 20/10/2017

WORLDLINELe spécialiste des systèmes de paiements publiera son chiffre d'affaires du troisième trimestre.source : AOF

CONTENUS SPONSORISÉS