5 319.17 PTS
-0.32 %
5 307.50
-0.41 %
SBF 120 PTS
4 234.88
-0.39 %
DAX PTS
12 993.73
-0.41 %
Dowjones PTS
23 358.24
-0.43 %
6 314.51
-0.39 %
Nikkei PTS
22 396.80
+0.20 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Marchés / bilan hebdomadaire : malgré Trump et Barcelone le CAC40 s'offre un beau rebond

| Boursier | 453 | Aucun vote sur cette news

Malgré une fin de semaine plus agitée, le CAC40 parvient à reprendre 1,05% sur cinq séances, à 5...

Marchés / bilan hebdomadaire : malgré Trump et Barcelone le CAC40 s'offre un beau rebond
Credits Reuters

Malgré une fin de semaine plus agitée, le CAC40 parvient à reprendre 1,05% sur cinq séances, à 5.114 points ce vendredi soir. Le torchon brûle entre Wall Street et Donald Trump. Les financiers américains ont de plus en plus de mal à excuser les écarts de leur président. Ce ne sont pas tant ses déclarations à l'emporte-pièce que sa capacité à faire le vide autour de lui qui inquiète. La chute la plus marquée en trois mois de Wall Street jeudi soir a ainsi pesé sur le marché parisien ce vendredi, tout comme les terribles attaques terroristes en Espagne. Sur le plan géopolitique, la 'bonne nouvelle' vient de la désescalade des tensions entre les Etats-Unis et la Corée du Nord après plusieurs journées pour le moins tendues.

Au niveau macroéconomique, le compte-rendu de la dernière réunion de la BCE a confirmé que les membres de l'Institution s'inquiétaient d'une hausse excessive de l'euro qui annulerait les effets bénéfiques de sa politique monétaire accommodante. Aux Etats-Unis, les responsables de la Réserve fédérale sont de plus en plus préoccupés par la faiblesse de l'inflation et certains ont appelé à interrompre la hausse des taux tant qu'il n'y aurait pas de signes clairs que la tendance est passagère, selon les 'Minutes' de la Fed.

Enfin, l'actualité entreprises est restée très calme en cette semaine du 15 août, trêve estivale oblige. Quelques rumeurs ont néanmoins animé la cote à l'image des spéculations entourant Danone et Altice.

ECO ET DEVISES

L'indice préliminaire du sentiment des consommateurs américains pour le mois d'août est ressorti à 97,6, alors que le consensus des économistes de la place n'était que de 94. L'indicateur progresse par ailleurs assez fortement en comparaison du mois antérieur.

L'indice manufacturier 'Empire State' de la Fed de New York a bondi de 15 points en août, pour atteindre un sommet de près de 3 ans, à 25,2. Le consensus tablait sur une stabilité de l'indice à 9,8 pts.

Les ventes de détail aux États-Unis pour le mois de juillet ont quant augmenté de 0,6% en comparaison du mois antérieur, contre +0,3% de consensus et +0,3% pour la révision du mois de juin 2017.

D'après la Fed, la production industrielle américaine pour le mois de juillet a progressé de 0,2% en comparaison du mois antérieur, contre un consensus de +0,3%. La production manufacturière est même en repli de 0,1% en juillet, alors que les économistes tablaient sur une augmentation de 0,2%. Enfin, le taux d'utilisation des capacités de production est ressorti à 76,7%, comme prévu.

La croissance dans la zone euro a bien légèrement accéléré au deuxième trimestre, à +0,6%, après +0,5% au cours des trois premiers mois de l'année. Eurostat, qui confirme son estimation du début du mois, précise que le PIB, corrigé des variations saisonnières, enregistre une hausse de 2,2% sur un an après +1,9% au premier trimestre 2017. Des données en ligne avec les attentes du marché.

Le taux d'inflation annuel de la zone euro s'est établi à 1,3% en juillet, stable par rapport à juin, a annoncé Eurostat. Un chiffre en ligne avec la première estimation du service de statistiques de la zone euro. En séquentiel, les prix à la consommation affichent un repli de 0,5%, comme attendu par le marché. L'inflation annuelle 'core' est confirmée à 1,2% contre 1,1% le mois précédent.

La production industrielle est retombée de 0,6% dans la zone euro en juin après avoir progressé de 1,2% le mois précédent.

Sur le marché des changes, l'euro vaut désormais 1,175$, en recul d'environ 0,6% sur la semaine. Du côté du pétrole, le baril WTI s'affiche à environ 47$ et le Brent ressort à 51$. L'once d'or s'échange autour des 1.293 dollars (+0,5%).

LES VALEURS

*EDF gagne 9,2%. L'Autorité de sûreté nucléaire va serrer la vis, conformément à ce qui avait été annoncé précédemment. Dans un document rendu public, qui servira de base à sa décision définitive, le superviseur du nucléaire en France prescrit à l'énergéticien un examen de l'ensemble des dossiers de fabrication des équipements installés sur ses réacteurs en fonctionnement provenant de l'usine du Creusot. Il va devoir transmettre à l'ASN son programme de revue au plus tard le 31 décembre. Les résultats sont attendus au plus tard le 31 décembre 2018. Par ailleurs, l'énergéticien finlandais TVO a bon espoir de mettre en production l'EPR d'Olkiluoto 3 fin 2018, conformément au calendrier mis à jour à de multiples reprises, puisque le chantier a pris dix ans de retard.

* Nicox prend 6%. Enième rebondissement dans le dossier de certification du site de Bausch + Lomb de Tampa en Floride, puisque la maison-mère du laboratoire, Valeant, a annoncé que l'agence américaine du médicament allait sans doute donner une suite positive à ses inspections. La FDA devrait émettre une "VAI" (Voluntary Action Indicated), ce qui signifie que l'agence a constaté certains problèmes mais qui ne sont pas suffisamment importants pour remettre en cause les exigences réglementaires.

* Air France KLM rebondit de 5% malgré le coup de mou de ce vendredi suite aux attaques terroristes à Barcelone. L'actualité du secteur a été marquée par la faillite d'Air Berlin. Le transporteur allemand, qui a été lâché par son principal actionnaire Etihad après plusieurs injections de fonds, va pouvoir poursuivre ses vols grâce à une aide d'urgence de l'Etat allemand, sous forme d'un prêt-relais de 150 ME. La Lufthansa, Condor Airlines et d'autres entreprises du secteur négocient pour reprendre une partie des activités du transporteur.

* Unibail-Rodamco (+2,5%). Le groupe va mettre en oeuvre un programme de rachat d`actions pour un montant total maximal de 750 ME (hors frais et charges). Le plan devrait avoir lieu jusqu'au 10 octobre 2017. La réalisation de ce programme de rachat opportuniste dépendant des conditions de marché, le montant total pourrait ne pas être atteint. Ce programme n'affecte pas le niveau de confort de la Société sur son ratio d`endettement d`environ 40%, précise la foncière, qui annulera tous les titres rachetés.

* Danone avance de 1,8%, porté par un nouveau mouvement de spéculations. Alors que le 'New York Post' a indiqué au cours du week-end dernier que le groupe agroalimentaire français pourrait bientôt être la cible d'une offre de rachat, Bloomberg a révélé que le fonds activiste Corvex Management détient pour quelque 400 M$ d'actions Danone, soit environ 0,8% du capital. Corvex juge le titre significativement sous-évalué et estime que sa performance (par rapport aux concurrents) rebondira si la direction améliore ses opérations et réussit à bien positionner l'activité de la société pour bénéficier de la tendance porteuse dans la santé et le bien-être. Le fonds new-yorkais n'a cependant pas l'intention, pour l'instant, de demander publiquement une évolution ou des changements dans la gestion de Danone, ni d'engager une procédure pour peser sur ses décisions, mais sa position pourrait évoluer, précise Bloomberg, citant des sources proches du dossier.

* Schneider s'adjuge 1,8%. Le Crédit Suisse a réitéré son conseil "surperformer" sur la valeur tout en portant son objectif de 73 à 78 euros. Le broker continue à trouver le titre attractif compte tenu de la reprise des marchés finaux clés pour le groupe (construction et industrie) et de l'historique de la société en matière d'allocation de capital.

* Renault progresse de 1,1%. Le groupe au losange a été recherché alors que Fiat Chrysler est l'objet de rumeurs de rachat par un constructeur chinois.

A l'inverse, Altice rend 3,8%. Rien n'est encore concret, mais le groupe plancherait bien sur un éventuel rachat de Charter Communications, le second câblo-opérateur américain. Bloomberg a révélé au cours du week-end dernier que Patrick Drahi envisagerait de demander le soutien du fonds de pension canadien, Canada Pension Plan Investment Board, et de BC Partner, pour financer l'opération. Selon les personnes proches des discussions citées par l'agence, il est difficile de connaître le montant exact que pourrait demander le patron d'Altice à ses deux potentiels alliés. Altice n'aurait d'ailleurs pas encore officiellement approché les deux fonds et pourrait encore renoncer à faire une offre sur un groupe qui pèse plus de 120 Mds$ en bourse.

* CNP Assurances cède 1,6%. Le dossier paie au prix fort l'abaissement de la recommandation de JP Morgan, qui a ramené de neutre à souspondérer son avis, après que le titre eut franchi son objectif de 19 euros. L'assureur affiche désormais 63% d'avis négatifs, ce qui le classe parmi les dossiers les moins en vue de la cote parisienne.

* Thalès perd 0,8%. Le groupe a pourtant signé un très gros accord au Canada avec la Marine royale. Le contrat "AJISS" (pour "Offshore Patrol Ships and Joint Support Ships") porte sur le soutien en service des navires de patrouille côtiers et arctiques et de soutien interarmées. Il pourrait durer 35 ans pour des revenus de 3,5 MdsE.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/11/2017

Affine a acquis auprès de la société belge Banimmo (dont elle détient 49,5 %), le marché Vaugirard, situé à Paris 15ème face à la gare Montparnasse. Cette galerie commerciale, ouverte sur le…

Publié le 17/11/2017

Gaussin Manugistique, spécialisée dans l'audit des process de manutention, a annoncé la réception usine par son distributeur Blyyd de 2 véhicules ATM (Automotive Trailer Mover) Full Elec. Les ATM…

Publié le 17/11/2017

Résultats trimestriels...

Publié le 17/11/2017

Article L. 233-8-II du Code de commerce et article 223-16 du Règlement général de l'AMF Dénomination sociale de l'émetteur :             Atos SE Name and…

Publié le 17/11/2017

Conformément à la réglementation relative aux rachats d'actions, Atos SE déclare ci-après les opérations d'achats d'actions propres pour un montant de 13,8 millions…

CONTENUS SPONSORISÉS