5 319.17 PTS
-0.32 %
5 307.50
-0.41 %
SBF 120 PTS
4 234.88
-0.39 %
DAX PTS
12 993.73
-0.41 %
Dowjones PTS
23 358.24
-0.43 %
6 314.51
-0.39 %
Nikkei PTS
22 396.80
+0.20 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Marchés / bilan hebdomadaire : le CAC40 limite les dégâts, Carrefour chute

| Boursier | 203 | Aucun vote sur cette news

Cette dernière semaine d'août avait mal débuté mais elle se termine finalement très bien avec un CAC40 qui parvient à grappiller 0,37% sur cinq...

Marchés / bilan hebdomadaire : le CAC40 limite les dégâts, Carrefour chute
Credits Reuters

Cette dernière semaine d'août avait mal débuté mais elle se termine finalement bien avec un CAC40 qui parvient à grappiller 0,37% sur cinq séances, à 5.123 points ce vendredi soir. L'actualité s'est avérée très chargée entre une vague d'indicateurs de conjoncture de part et d'autres de l'Atlantique, l'ouragan Harvey au Texas et en Louisiane et ses diverses conséquences sur l'économie et les cours du brut, les nouvelles intimidations de la Corée du Nord suite à un nouveau tir de missile, la présentation de la nouvelle loi travail en France et quelques résultats d'entreprises à l'image de ceux de Bouygues, Vivendi, Gemalto, Carrefour ou encore Iliad. L'euro a par ailleurs renoué avec la barre des 1,20$ avant de retomber quelque peu en fin de semaine.

Dès la semaine prochaine, les Banques centrales seront à nouveau au coeur des débats puisque une réunion de la BCE est prévue jeudi. Les opérateurs n'anticipent pas de grandes annonces dans la mesure où il faudra sans doute attendre octobre pour voir l'Institution réduire ses rachats d'actifs.

ECO ET DEVISES

D'après le Département américain au travail, les créations d'emplois non-agricoles aux États-Unis pour le mois d'août sont ressorties au nombre de 156.000, contre un consensus de place logé à 180.000. Le taux de chômage s'est élevé à 4,4%, alors qu'il était attendu à 4,3%. Les créations d'emplois dans le secteur privé sont évaluées à 165.000 en août, alors que le consensus était de 180.000.

D'après le rapport gouvernemental américain, les dépenses de construction du mois de juillet ont décliné de 0,6% en comparaison du mois antérieur, contre +0,6% de consensus de place et -1,4% pour la lecture révisée du mois de juin 2017. En glissement annuel, toutefois, les dépenses de construction du mois de juillet 2017 augmentent de 1,8%.

D'après la deuxième estimation gouvernementale, le PIB américain du second trimestre 2017 a progressé sur un rythme de 3%, contre une évaluation antérieure logée à +2,6% et un consensus de +2,8%. La composante de consommation réelle des ménages a grimpé sur un rythme de 3,3% au second trimestre, contre une estimation antérieure de +2,8% et un consensus de +3%. L'indice de prix rattaché au PIB a augmenté sur un rythme de 1%, en ligne avec les attentes du consensus.

L'indice de confiance des consommateurs américains mesuré par le Conference Board pour le mois d'août est ressorti à 122,9, contre un consensus de place de 120,6 et un niveau révisé à 120 pour le mois antérieur.

D'après la National Association of Realtors américaine, l'indice des promesses de ventes de logements pour le mois de juillet est ressorti en repli de 0,8% en comparaison du mois antérieur, contre un consensus de place de +0,4% et après une progression de +1,3% au mois de juin. L'indicateur ressort à 109,1 en juillet.

Sur le marché des changes, l'euro vaut désormais 1,187$, en recul d'environ 0,5% sur la semaine. Du côté du pétrole, le baril WTI s'affiche à environ 47$ et le Brent ressort à 52,7$. L'once d'or s'échange autour des 1.327 dollars (+2,5%).

LES VALEURS

Amoeba flambe de 8,8%. La société a signé une Lettre d'Intention (LOI) avec la société Momar Inc, en vue d'un accord définitif qui porterait sur la distribution de son produit Biomeba aux Etats-Unis, et sous réserve de l'autorisation de mise sur le marché (AMM).

bioMérieux bondit de 6,6%. Après un solide premier semestre, dont le chiffre d'affaires avait déjà été annoncé en juillet, le groupe a profité de la publication de ses résultats intermédiaires pour relever ses objectifs financiers 2017, comme le pressentaient tous les analystes. Il table désormais sur une croissance organique comprise entre 9 et 10%, tandis que le résultat opérationnel courant contributif sera compris entre 330 et 345 ME.

Air France KLM gagne 5,2%. Outre le repli du pétrole, le transporteur a été soutenu par une note d' UBS qui a profité de la publication d'une étude sur l'activité de maintenance, réparation et révision (MRO) pour confirmer son conseil "acheter" sur la valeur et son objectif de 15,75 euros.

Wendel prend 5%. La société de portefeuille peut remercier la Société Générale, qui a relevé de conserver à acheter sa recommandation. Le bureau d'études apprécie les efforts du management pour réduire la dette et accroître le poids des actifs non cotés dans les investissements.

Vivendi progresse de 4,6%. Le groupe a annoncé des résultats du premier semestre 2017, très bien accueillis par les analystes. En particulier, la division musicale (UMG) continue de déjouer les pronostics, malgré des attentes placées relativement haut, et les performances de Canal+, toujours en convalescence, ont été jugé rassurantes, notamment au niveau de la rentabilité qui est à peu près en ligne avec ce qui était attendu. Lors de la conférence de présentation, les dirigeants ont laissé entendre que la dynamique d'UMG s'est confirmée pendant l'été et que les recrutements pour les chaînes à péage sont solides.

Bouygues (+3,7%). Le groupe a fait progresser nettement sa rentabilité au premier semestre, comme l'espéraient les analystes. Il a profité des bons chiffres de Bouygues Telecom et de TF1. Toutes les activités devraient connaître une progression de rentabilité cette année.

Altice grappille 3,6%, soutenu par l'annonce d'un plan de rachat d'actions d'un milliard d'euros. Le holding de Patrick Drahi en a fait l'annonce ce matin, en précisant que les rachats porteront sur des actions ordinaires de classe A et de classe B cotées à Amsterdam, qui ont vocation à être annulées ou à être conservées en auto-détention.

Iliad avance de 3,5%. Les résultats semestriels sont en hausse, malgré les investissements consentis pour lancer l'activité en Italie. Le groupe recrute toujours bien dans le mobile, mais le fixe ralentit au second trimestre sur fond de guerre des tarifs. Les objectifs de long terme sont réitérés...

PSA Peugeot s'adjuge 1%. La vigueur du marché français ne s'est pas démentie au cours du mois d'août, une période traditionnellement calme pour les transactions dans le secteur. Le Comité des constructeurs français d'automobiles a annoncé ce matin que 130.820 véhicules légers neufs (voitures particulières et utilitaires légers) ont été immatriculés lors du mois écoulé, soit une progression de 10,48% par rapport au même mois de 2016.

Eurofins Scientific termine stable. Le groupe a maintenu sa marge d'EBITDA au cours du premier semestre 2017, malgré une politique d'expansion intense, qui a vu la création de 30 laboratoires et le rachat de 29 sociétés à travers le monde. Les objectifs de court et de moyen terme ont été réitérés mais pas relevés, contrairement à ce que certains analystes attendaient. La publication reste robuste, mais il faut garder à l'esprit que les attentes sont toujours très élevées sur le dossier.

A l'inverse, Carrefour plonge de 15,7%. Le groupe fondé voilà près de 60 ans a publié des résultats semestriels décevants et lancé un avertissement sur ses objectifs 2017, comme certains le redoutaient... Alexandre Bompard, qui vient de reprendre les commandes, a promis de redresser la barre. Les marchés attentent avec impatience sa nouvelle stratégie mais plusieurs analystes ont abaissé leurs recommandations en attendant.

CGG chute de 12,4%. Auparavant, une fièvre haussière s'était emparée du titre, qui a évolué entre 2,92 euros au plus bas le 22 août en séance et 6,27 euros en pleine spéculation le 25 août. Portzamparc a choisi la raison cette semaine en abaissant de conserver à vendre sa recommandation, alors que son objectif de cours de 4,30 euros a été allègrement dépassé. Le bureau d'études ne croit pas à la rumeur d'un rachat par Sinopec, compte tenu de l'état d'avancement de la restructuration, des intérêts stratégiques en jeu pour l'Etat français et de l'origine des fuites (Twitter).

Gemalto trébuche de 7,7%. Le groupe, dont le titre a perdu près de 20% en six mois à cause de plusieurs avertissements, a dévoilé ses résultats semestriels, après en avoir déjà donné la teneur en juillet. L'entreprise est frappée de plein fouet par le ralentissement de ses activités historiques, les cartes SIM et le paiement, qui pèse sur les résultats. Les objectifs revus en baisse il y a un mois ont été réitérés.

Casino rend 3,8%, dans le sillage de Carrefour.

TF1 (-3,6%) avec M6 (-6,9%), victimes de l'avertissement de l'Allemand ProSiebenSat.1. Le PDG de TF1 s'est néanmoins montré rassurant jeudi sur le niveau des investissements publicitaires sur les chaînes de télévision françaises.

Pernod Ricard rend 2,9%. La firme de spiritueux a amélioré ses résultats annuels grâce au retour à la croissance de sa vodka Absolut et de son cognac Martell et table sur une nouvelle accélération de ses performances opérationnelles pour l'exercice en cours.

Alstom cède 0,7%. Le groupe serait allié à Kawasaki Heavy pour le gros contrat mis en jeu par l'autorité en charge des transports new-yorkais pour renouveler son matériel roulant. On parle d'un bon millier de rames de métro, pour un total de l'ordre de 3,2 milliards de dollars. Bombardier, en consortium avec le chinois CRRC, a concédé en début de semaine ne plus être dans la course.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/11/2017

Affine a acquis auprès de la société belge Banimmo (dont elle détient 49,5 %), le marché Vaugirard, situé à Paris 15ème face à la gare Montparnasse. Cette galerie commerciale, ouverte sur le…

Publié le 17/11/2017

Gaussin Manugistique, spécialisée dans l'audit des process de manutention, a annoncé la réception usine par son distributeur Blyyd de 2 véhicules ATM (Automotive Trailer Mover) Full Elec. Les ATM…

Publié le 17/11/2017

Résultats trimestriels...

Publié le 17/11/2017

Article L. 233-8-II du Code de commerce et article 223-16 du Règlement général de l'AMF Dénomination sociale de l'émetteur :             Atos SE Name and…

Publié le 17/11/2017

Conformément à la réglementation relative aux rachats d'actions, Atos SE déclare ci-après les opérations d'achats d'actions propres pour un montant de 13,8 millions…

CONTENUS SPONSORISÉS