5 319.17 PTS
-0.32 %
5 308.00
-0.40 %
SBF 120 PTS
4 234.88
-0.39 %
DAX PTS
12 993.73
-0.41 %
Dowjones PTS
23 368.39
-0.38 %
6 315.65
-0.37 %
Nikkei PTS
22 396.80
+0.20 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Marchés / bilan hebdomadaire : le CAC40 de retour sur ses niveaux de 2008!

| Boursier | 101 | Aucun vote sur cette news

Mario Draghi a su parler aux marchés...

Marchés / bilan hebdomadaire : le CAC40 de retour sur ses niveaux de 2008!
Credits Reuters

Mario Draghi a su parler aux marchés. En panne depuis plusieurs mois, le CAC40 a fortement accéléré cette semaine après que la BCE eut annoncé le prolongement de son programme de rachat d'actifs (le fameux QE), jusqu'en septembre 2018, au moins, tout en ramenant à 30 MdsE le montant mensuel de ses achats d'actifs à compter de janvier. L'Institution a aussi gardé ouverte l'option d'une augmentation du montant et/ou d'une prolongation de la durée de son programme en cas de besoin.

L'indice parisien a également été soutenu par les nouveaux records enregistrés par Wall Street tandis que le Congrès américain a adopté jeudi la résolution sur le budget 2018, qui permettra à Donald Trump de lancer sa grande réforme fiscale...

La cote a aussi été animée par une avalanche de publications d'entreprises diversement appréciée. STMicroelectronics, Kerring, Ipsos ou encore Total se sont distingués. A l'inverse, Nokia, SES, Eutelsat ou Showroomprivé ont été durement sanctionnés.

Au final, également aidé par la baisse de l'euro suite au discours de Mario Draghi, le CAC40 s'adjuge 2,27% sur cinq séances, à 5.494 points, de retour sur ses niveaux de janvier 2008.

ECO ET DEVISES

D'après les chiffres gouvernementaux, le PIB américain du troisième trimestre, en première estimation, ressort en croissance de +3%, contre un consensus de +2,5%, et une croissance de +3,1% en lecture finale pour le second trimestre 2017. L'indice de prix rattaché au PIB a augmenté sur un rythme de +2,2%, contre +1,6% de consensus. La composante de consommation réelle des ménages a grimpé sur un rythme de +2,4% au troisième trimestre, contre un consensus de +2,3%.

D'après la National Association of Realtors américaine, l'indice des promesses de ventes de logements pour le mois de septembre est ressorti stable en comparaison du mois antérieur, contre un consensus de place de +0,4% et après une baisse de -2,8% au mois de août. L'indicateur ressort à 106 en septembre.

D'après un rapport gouvernemental aux États-Unis, les commandes de biens durables pour le mois de septembre se sont inscrites en progression de +2,2% en comparaison du mois antérieur, contre un consensus de place de +1%.

L'indice flash PMI composite américain du mois d'octobre 2017 est ressorti à 55,7, selon l'évaluation de Markit. Le consensus était de 54,8.

Les ventes de logements neufs aux États-Unis pour le mois de septembre sont ressorties au nombre de 667.000, contre 555.000 de consensus de place et 561.000 un mois auparavant, d'après un rapport gouvernemental.

L'Indice PMI Flash Composite de l'activité globale dans l'Eurozone s'inscrit à 55,9 en octobre (56,7 en septembre), sur un plus bas de deux mois. Le consensus tablait sur un indice à 56,5.

La croissance britannique a atteint 0,4% au troisième trimestre, soit légèrement mieux que la hausse de 0,3% attendue par le marché. Le PIB avait progressé de 0,3% au trimestre précédent.

Sur le marché des changes, l'euro vaut désormais 1,158$, en repli d'environ 1,7% sur la semaine. Du côté du pétrole, le baril WTI s'affiche à environ 53,8$ et le Brent ressort à 60,3$. L'once d'or s'échange autour des 1.267 dollars (-0,8%).

LES VALEURS

* STM bondit de 18,3%, dopé par le relèvement de son objectif de chiffre d'affaires annuels après un solide troisième trimestre. Le fabricant de semi-conducteurs a dégagé 2,14 milliards de dollars de revenus sur les trois mois clos fin septembre, en hausse de 11,1% par rapport au trimestre précédent et de 18,9% sur un an, alors qu'il visait une progression de 9,0%. La firme a également amélioré de 120 points de base sa marge brute par rapport aux trois mois précédents à 39,5%, contre 39,0% attendu au point médian.

* Bigben (+15,4%) a réalisé 62,9 ME de chiffre d'affaires au deuxième trimestre de son exercice 2017-2018, en progression de 34,2% Les trois métiers du Groupe participent à cette performance avec en particulier une forte hausse des ventes en Gaming.

* TechnipFMC gagne 11,2% malgré des résultats en repli au troisième trimestre. Les opérateurs se focalisent en effet sur le relèvement des prévisions de chiffres d'affaires et de marge du groupe parapétrolier pour son segment Onshore/Offshore en 2017. Le chiffre d'affaires de cette activité devrait atteindre 7,7 milliards de dollars, contre 7,3 milliards de dollars annoncés précédemment, avec une marge d'Ebitda (hors charges et crédits) d'au moins 9,5% contre 8% auparavant.

* Soitec prend 10,6%. Déjà grand gagnant de la semaine passée dans le sillage de la publication de ses résultats semestriels et du relèvement de ses objectifs 2017/2018, Soitec affiche une nouvelle performance hebdomadaire de choix. A 67 euros, la valeur se négocie sur ses niveaux de 2011.

* Kering progresse de 10,1%, dopé par le nouveau trimestre explosif de Gucci. Le groupe a dépassé toutes les attentes au troisième trimestre grâce à la poursuite de la performance hors normes de Gucci, qui devrait permettre à Kering de signer des résultats record en 2017 malgré des effets de change négatifs.

* Ipsos bondit de 8,2%. Les investisseurs plébiscitent le regain de croissance organique constaté au troisième trimestre. Au 3e trimestre, le chiffre d'affaires du spécialiste des études par sondage s'est élevé à 434 ME, en progression de 0,5% par comparaison à la même période de l'exercice 2016 mais en hausse de 4,9% à périmètre et change constants, soit la meilleure performance trimestrielle depuis 2011.

* Safran (+5,9%) après son point trimestriel. L'équipementier a relevé son objectif de revenus annuels mais a aussi revu à la hausse l'impact de la transition entre les moteurs CFM et LEAP produits par CFM International, sa coentreprise avec General Electric.

* Air Liquide prend 4,1% après avoir rehaussé ses objectifs de synergies liées au rachat de l'Américain Airgas. Le géant du gaz industriel a par ailleurs fait état d'un chiffre d'affaires trimestriel de 4,94 MdsE, en hausse de +3,5 % en données comparables, et s'est dit confiant dans sa capacité à réaliser une croissance du résultat net en 2017.

* Total gagne 3,2% après un solide troisième trimestre. Le géant pétrolier voit sur la période son résultat net ajusté progresser de 29% à 2,7 milliards de dollars, alors que le Brent n'a augmenté que de 14%. Le résultat opérationnel net ajusté des secteurs bondit de 31% à 3,06 Mds$ pour un chiffre d'affaires de 43 Mds$. La production d'hydrocarbures a atteint 2,581 millions de barils équivalent pétrole par jour au troisième Trimestre, en hausse de près de 6% sur un an.

* Technicolor gagne 2,8%, les investisseurs se montrant rassurés par la confirmation des objectifs annuels de la société. Lors d'un point non chiffré sur son activité, la société a réitéré ses objectifs d'EBITDA ajusté (entre 420 et 480 ME) et de flux de trésorerie disponible (supérieur à 150 ME) pour 2017.

* Vinci grimpe de 2,3%, dans le sillage d'un point d'activité du troisième trimestre robuste caractérisé par une progression des ventes de 6,6% à 10,67 MdsE en consolidé. La croissance organique s'est élevée à +6%, au-dessus des attentes malgré une performance un peu terne dans les concessions autoroutières.

* Orange (+2,2%). Le chiffre d'affaires s'élève à 10,274 milliards d'euros au 3ème trimestre, soit une hausse de +0,9% à base comparable, qui s'inscrit dans la continuité du 1er semestre (+1,1%). L'impact de la nouvelle régulation européenne, avec la fin des frais de roaming pour les clients lorsqu`ils voyagent en Europe, est pour une large part compensé par la croissance des revenus de l`interconnexion avec les opérateurs étrangers européens (roaming visiteurs), générée par la forte progression des usages de leurs clients sur les réseaux d`Orange en Europe.

* Nexity grignote 1%. Le groupe a relevé son objectif de croissance de sa part de marché à au moins 1 point (soit une part de marché supérieure à 13,5%) en 2017. La progression du chiffre d'affaires reste attendue de l'ordre de 10% cette année mais le résultat opérationnel courant pourrait désormais dépasser l'objectif précédent de 300 millions d'euros en 2017 et se situer à au moins 325 millions d'euros en 2018.

A l'inverse, Showroomprivé plonge de 27%. Le double avertissement provoque logiquement de lourds dégagements sur le titre. Le groupe ne vise plus qu'un chiffre d'affaires 2017 d'environ 690 ME contre 690-720 ME précédemment alors que la marge d'EBITDA (hors Saldi Privati) est escomptée à environ 4% contre une fourchette précédente de 5,5%-6%. Les investissements significatifs et les coûts logistiques élevés expliquent ces révisions à la baisse.

* Nokia chute de 18,2%. Le géant européen des équipements réseaux a accusé une perte nette de 192 millions d'euros au troisième trimestre contre 119 ME un an plus tôt pour un chiffre d'affaires en retrait de 7% à 5,5 MdsE (-4% à change constant). Le groupe s'attend à des conditions de marché plus difficiles qu'il ne l'avait anticipé pour son activité réseaux. Il table sur un repli de 4% à 5% de ce marché en 2017 et de 2% à 5% en 2018.

* SES trébuche de 15,9%. L'opérateur satellites a dévoilé des revenus trimestriels décevants tout en revoyant à la baisse son objectif de marge d'EBITDA, désormais attendue globalement conforme au niveau observé depuis le début de l'année 2017.

* Eutelsat plonge de 9,2% après avoir revu à la baisse son objectif de revenus annuels en raison notamment des retards dans le lancement du satellite Al Yah 3. Le chiffre d'affaires pour l'exercice 2017-2018 est désormais attendu entre -1% et -2% contre "quasiment stable" auparavant.

* Publicis (-5%) fait partie de la petite dizaine de valeurs du CAC40 à afficher un bilan négatif sur la semaine. Chahuté la semaine passée dans le sillage de sa publication trimestrielle, Publicis a cette fois été victime de l'avertissement d'Interpublic. Le groupe américain table désormais sur une croissance organique comprise entre 1% et 2% cette année contre +3% à +4% visé auparavant, alors que les clients internationaux limitent leurs dépenses publicitaires.

* Valeo recule de 3,8%. L'équipementier automobile a fait d'un chiffre d'affaires en hausse de 8% à 4,301 milliards d'euros (+5% à périmètre et taux de change constants) et a maintenu ses prévisions 2017 de croissance de son chiffre d'affaires supérieure de cinq points à celle du marché et d'une légère hausse de sa marge opérationnelle avant acquisitions.

* Bic cède 3%, le marché sanctionnant un nouveau trimestre compliqué pour le spécialiste des briquets et autres rasoirs. Le groupe a fait état d'un chiffre d'affaires trimestriel de 465,8 millions d'euros, en baisse de 5% en publié et de 0,9% à base comparable, là où le consensus était placé à 489 ME.

* LafargeHolcim (-1,3%) après avoir revu à la baisse ses objectifs 2017 et annoncé des trimestriels légèrement inférieurs aux attentes des analystes. Le premier cimentier mondial prévoit désormais une croissance de 5% à 7% de son Ebitda opérationnel retraité à périmètre constant sur l'ensemble de l'exercice contre une hausse à 2 chiffres espérée précédemment.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/11/2017

Affine a acquis auprès de la société belge Banimmo (dont elle détient 49,5 %), le marché Vaugirard, situé à Paris 15ème face à la gare Montparnasse. Cette galerie commerciale, ouverte sur le…

Publié le 17/11/2017

Gaussin Manugistique, spécialisée dans l'audit des process de manutention, a annoncé la réception usine par son distributeur Blyyd de 2 véhicules ATM (Automotive Trailer Mover) Full Elec. Les ATM…

Publié le 17/11/2017

Résultats trimestriels...

Publié le 17/11/2017

Article L. 233-8-II du Code de commerce et article 223-16 du Règlement général de l'AMF Dénomination sociale de l'émetteur :             Atos SE Name and…

Publié le 17/11/2017

Conformément à la réglementation relative aux rachats d'actions, Atos SE déclare ci-après les opérations d'achats d'actions propres pour un montant de 13,8 millions…

CONTENUS SPONSORISÉS