5 420.58 PTS
+1.33 %
5 415.5
+1.38 %
SBF 120 PTS
4 324.40
+1.35 %
DAX PTS
13 312.30
+1.59 %
Dowjones PTS
24 792.20
+0.57 %
6 513.27
+0.73 %
Nikkei PTS
22 901.77
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Marchés / bilan hebdomadaire : le CAC40 consolide, le Bitcoin flambe

| Boursier | 1198 | Aucun vote sur cette news

Le CAC40 a cédé aux prises de bénéfices cette semaine, perdant 1,36% sur cinq séances, à 5...

Marchés / bilan hebdomadaire : le CAC40 consolide, le Bitcoin flambe
Credits Reuters

Le CAC40 a marqué une pause cette semaine, perdant 1,36% sur cinq séances, à 5.317 points ce vendredi soir. Les prises de profits à Wall Street après de nouveaux sommets ont quelque peu pesé en fin de semaine tout comme les faux espoirs sur l'adoption de la réforme fiscale de Trump qui n'a toujours pas passé l'écueil du Sénat. Le projet, qui doit ouvrir la voie à la plus importante réforme fiscale américaine depuis 1986, sous la présidence de Ronald Reagan, ambitionne de réduire les impôts pesant sur les entreprises et sur les particuliers. L'actualité a également été marquée ces derniers jours par de solides indicateurs de conjoncture en Europe, mais aussi par l'envolée du Bitcoin et quelques résultats de small et midcaps. L'OPA d'Allianz sur sa filiale Euler Hermes, les déboires boursiers d'Altice et la nouvelle rumeur d'un rapprochement entre Carrefour et Fnac Darty ont également fait couler beaucoup d'encre tout comme la prolongement de l'accord encadrant la production de pétrole de l'Opep et de 10 pays producteurs jusqu'à la fin 2018.

ECO ET DEVISES

D'après le rapport gouvernemental aux États-Unis, le PIB du troisième trimestre est ressorti en croissance de 3,3%, en ligne avec le consensus de place, selon sa seconde estimation (lecture dite 'préliminaire'). L'indice des prix rattaché au PIB affiche une augmentation de 2,1%, contre +2,2% de consensus. Les dépenses réelles de consommation, enfin, s'apprécient de 2,3% au troisième trimestre, contre +2,5% de consensus.

L'indice de confiance des consommateurs américains pour le mois de novembre, mesuré par le Conference Board, est ressorti à 129,5 contre 125 de consensus. La lecture révisée du mois d'octobre s'établissait à 126,2.

D'après le rapport gouvernemental américain, les revenus personnels des ménages pour le mois d'octobre sont ressortis en augmentation de 0,4% en comparaison du mois antérieur, contre +0,3% de consensus. Les dépenses personnelles de consommation pour le mois d'octobre ont quant à elles progressé de 0,3% en comparaison du mois précédent, en ligne avec le consensus. Conformément aux attentes, l'indice ajusté des prix ('core PCE') a augmenté de 0,2% par rapport au mois de septembre.

Nouvelle amélioration sur le front de l'emploi européen. Le taux de chômage, corrigé des variations saisonnières, s'est établi à 8,8% dans la zone euro en octobre, contre 8,9% le mois précédent et 9,8% un an plus tôt. Il s'agit du taux le plus faible enregistré dans la zone euro depuis janvier 2009. Le consensus attendait une stabilité à 8,9%.

L'inflation annuelle au sein de la zone euro a progressé moins que prévu en novembre. Selon l'estimation préliminaire d'Eurostat, les prix à la consommation ont augmenté de 1,5% sur la période après +1,4% en octobre, et contre une hausse de 1,6% anticipée par le marché. L'inflation 'core' resterait stable, à 0,9%.

La croissance française a été confirmée à +0,5% au troisième trimestre après +0,6% au trimestre précédent. Une évolution en ligne avec les attentes du marché. Sur un an, le PIB affiche une hausse de 2,2%, un niveau sans précédent depuis 2011.

Légère hausse de l'inflation annuelle en novembre en France. Selon les données provisoires de l'Insee, les prix à la consommation augmenteraient de 1,2 % sur la période, après +1,1% le mois précédent. Cette hausse de l'inflation, la quatrième consécutive, proviendrait d'une accélération des prix de l'énergie et des services et d'un moindre recul des prix des produits manufacturés. L'accélération des prix du tabac y contribuerait également, mais dans une moindre mesure.

Sur le marché des changes, l'euro vaut désormais 1,191$, quasi stable sur la semaine. Du côté du pétrole, le baril WTI s'affiche à environ 58,6$ et le Brent ressort à 64$. L'once d'or s'échange autour des 1.1280 dollars (-0,5%).

LES VALEURS

* Euler Hermes s'est logiquement envolé de 20,5% après qu'Allianz eut annoncé vouloir lancer un projet d'offre publique d'achat simplifiée à hauteur de 122 euros par action. L'offre, qui porte sur 24,20% du capital de la filiale française du géant allemand de l'assurance, représente une prime de près de 21% sur le cours de clôture du 24 novembre d'Euler. Allianz a par ailleurs déjà trouvé un accord avec des actionnaires représentant 11,34% du capital d'Euler Hermes pour porter sa participation à 74,34%.

* Touax (+18,8%) va signer, de façon irrévocable, le 8 décembre, la vente de Touax Solutions Modulaires au fonds TDR Capital via la société ad hoc WH Bidco, après des mois de négociations. Le prix retenu est de 165 ME en valeur d'entreprise. Le différend entre les parties relatif à la transaction a également été réglé.

* TechnipFMC prend 8,3% après le relèvement de son objectif de synergies. Le groupe parapétrolier vise désormais 450 millions de dollars à horizon 2019 contre 400 M$ précédemment. Le groupe, qui organisait mardi une journée investisseurs à Houston, a précisé avoir déjà atteint l'objectif de 200 M$ de synergies de coûts qu'il s'était fixé pour l'ensemble de 2017.

* Casino (+7,3%) s'est renforcé dans le commerce en ligne. Le distributeur stéphanois a signé un accord avec Ocado Group en vue du développement pour la France de la plateforme Ocado Smart Platform ("OSP"). Ocado est le leader mondial de la distribution alimentaire en ligne, avec livraison à domicile. Il bénéficie d`une avance technologique incontestée, selon le groupe français. Sa solution OSP, évolutive et modulaire, est une réponse unique aux opportunités et aux défis posés par l`accélération des ventes en ligne dans la distribution alimentaire.

* Fnac Darty gagne 6,5% avec Carrefour (+6,5%), dopés par de nouvelles rumeurs concernant un éventuel rapprochement entre les deux acteurs. Selon BFM Business, les deux acteurs discutent d'une alliance pour mutualiser leurs achats dans les produits électroniques et électroménager en France. "Une telle alliance serait très importante pour Fnac Darty puisqu'elle concernerait l'ensemble de ses achats", précise le site de la radio. "Elle le serait moins pour Carrefour, étant donné sa taille, mais tout de même stratégique dans la mesure où ses grands concurrents ont déjà noué de tels partenariats."

* Ingenico avance de 6,2%. Le titre du spécialiste des terminaux et solutions de paiement a bénéficié du soutien de Morgan Stanley qui a rehaussé "sous-pondérer" à "pondération en ligne" sa recommandation tout en portant son objectif de cours de 70 à 86 euros. La banque estime que les livraisons de commandes devraient repartir sur le marché américain au quatrième trimestre et permettre le retour d'une croissance à deux chiffres pour cette région sur les trois derniers mois de l'année. "Nous pensons également qu'il existe de nombreux autres marchés qui sont toujours sur la voie d'une transition du cash vers le paiement électronique, notamment l'Europe de l'Est et la Russie".

* Air France KLM s'adjuge 5,3%. Suite au renforcement de l'alliance entre la compagnie franco-néerlandaise et Jet Airways, Natixis réitère son conseil 'acheter' sur le titre et son objectif de cours de 16 euros. L'offre low-cost long courrier de Level ne semble pas menaçante à court terme, selon la banque, qui note que la compagnie du groupe IAG propose pour le moment seulement 3 à 4 vols par semaine au départ de Paris.

* Euronext (+4,5%). Les informations de l'Irish Times n'ont pas tardé à se vérifier. L'opérateur de marché paneuropéen va racheter la bourse irlandaise pour 137 millions d'euros, dans un mouvement de consolidation qui va ajouter une nouvelle corde à l'arc du groupe, déjà opérateur des places de Paris, Amsterdam, Bruxelles et Lisbonne. Dublin présente l'avantage d'être à la fois un centre majeur pour la dette, les fonds et les ETF, et une plateforme idéalement située alors que se profile le Brexit.

A l'inverse, Soitec plonge de 10,8%, emporté par la baisse des technos aux USA. Victoire de Margerie va par ailleurs quitter son poste de président du conseil d'administration et d'administratrice de la société.

* STMicroelectronics chute de 10,6%, plombé par la baisse du Nasdaq aux Etats-Unis. Les investisseurs ont pris leurs bénéfices sur les technos après la folle performance des derniers mois.

* Europacorp trébuche de 9,7%. Suite à diverses rumeurs à son sujet, le groupe a indiqué envisager différentes options en vue de restaurer son bilan. Outre une réduction de ses coûts généraux et d'éventuelles nouvelles cessions d'actifs, la société étudie une éventuelle recapitalisation et/ou restructuration de sa dette.

* PSA Groupe (-6,7%). General Motors s'est-il débarrassé d'Opel /Vauxhall en omettant de révéler à l'acquéreur, PSA, l'ampleur de la désorganisation de la marque allemande et de son alter-ego britannique au niveau des émissions de polluants ? Plusieurs sources laissent penser que les dépassements de normes sont tels chez Opel / Vauxhall que le groupe français pourrait s'exposer à des amendes européennes plus lourdes que ce qui était escompté.

* Altran (-5,4%). Après une longue traversée du désert et un redressement réussi, le groupe de conseil a annoncé une acquisition à 2 Mds$, celle d'Aricent, une entreprise indienne à forte consonance américaine, bâtie à partir de l'ancien Flextronics Software. Altran s'est mis d'accord avec le propriétaire, le fonds KKR, sur une valeur d'entreprise de 1,7 MdE. L'opération devrait aboutir dès le 1er trimestre 2018.

LDC concède 0,4%, dans le sillage de la publication de résultats semestriels légèrement inférieurs aux attentes. L'élément principal retenu par les investisseurs est le retrait de la marge opérationnelle courante du pôle volaille France, revenue à 5,8% (-30 points de base) à la suite d'efforts marketing pour soutenir la consommation et la conquête de parts de marché.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/12/2017

Montée en puissance du procédé de production de Deinove et sélection de la SAS Pivert comme partenaire pour assurer la mise à l'échelle industrielle du procédé de fermentation...

Publié le 18/12/2017

Un voyage immersif unique à chaque trajet grâce à l'intégration des données de navigation en temps réel...

Publié le 18/12/2017

La décision même de privatiser ADP n'est pas prise, a indiqué une source gouvernementale à l'agence 'Reuters'.

Publié le 18/12/2017

En 2017, Cibox a renforcé ses positions sur ses marchés stratégiques

Publié le 18/12/2017

  Paris, le 18 décembre 2017, 20h   Transfert du contrat de liquidité de la société KEPLER CHEUVREUX à PORTZAMPARC Société de Bourse     AdUX (Code ISIN : FR0012821890…

CONTENUS SPONSORISÉS