5 386.83 PTS
-0.23 %
5 385.50
-0.26 %
SBF 120 PTS
4 295.28
-0.19 %
DAX PTS
13 123.65
-0.23 %
Dowjones PTS
24 353.97
+0.10 %
6 376.22
+0.50 %
Nikkei PTS
22 938.73
+0.56 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Marchés / bilan hebdomadaire : le CAC progresse en direction des 5.400 pts

| Boursier | 149 | Aucun vote sur cette news

Du mieux qui se confirme

Marchés / bilan hebdomadaire : le CAC progresse en direction des 5.400 pts
Credits Reuters

Sans excès, l'indice CAC 40 a poursuivi sa progression cette semaine, avec un gain hebdomadaire d'environ 0,6%, malgré sa consolidation de fin de semaine dans le sillage des chiffres de l'emploi américain. Les données économiques françaises et européennes sont ressorties assez convaincantes dans l'ensemble durant la semaine... Le CAC clôture ce vendredi à 5.360 pts, après une consolidation de 0,36%.

Indices PMI solides en France

L'Indice PMI IHS Markit pour l'industrie manufacturière en France s'est redressé de nouveau en septembre, de 55,8 en août à 56,1, atteignant son plus haut niveau depuis avril 2011. Le consensus tablait sur un indice à 56, soit un niveau identique à l'estimation préliminaire.

Après avoir perdu en vigueur le mois dernier, la croissance de l'activité du secteur des services français s'est accélérée en septembre. L'indice final IHS Markit de l'activité de services s'établit en effet à 57 (54,9 en août).

Parallèlement, l'indice final IHS Markit Composite de l'activité globale, mesurant l'activité combinée du secteur des services et de l'industrie manufacturière, s'est redressé fortement, de 55,2 en août à 57,1, atteignant ainsi un plus haut de 76 mois en septembre.

'Stats' robustes en Europe, sauf pour la consommation

Le secteur manufacturier de la zone euro a enregistré sa plus forte croissance depuis plus de 6 ans et demi en septembre. L'indice PMI final IHS Markit pour l'industrie manufacturière s'est établi à 58,1, un niveau très proche de son estimation Flash (58,2), et du consensus (58,2). A 57,4, la moyenne de l'indice sur l'ensemble du 3ème trimestre affiche en outre son plus haut niveau depuis le 1er trimestre 2011. La hausse de la production et les contraintes de capacité se renforcent, entraînant une croissance record de l'emploi.

L'indice final composite de l'activité globale dans l'Eurozone s'établit à 56,7 en septembre (contre 55,7 en août), identique à son estimation flash. Il indique une 51ème hausse mensuelle consécutive de l'activité dans la région. L'indice relatif à l'activité de services s'établit de son côté à 55,8 (contre 54,7 en août, et une estimation flash à 55,6).

Les perspectives d'activité restent également bien orientées, le degré de confiance des entreprises privées de la zone euro se redressant à son plus haut niveau depuis 4 mois, souligne IHS Markit.

Le taux de chômage dans la zone euro, corrigé des variations saisonnières, s'est maintenu au plus bas depuis février 2009 en août, à 9,1%. Le marché tablait sur un recul à 9%. Un an plus tôt, le taux de chômage était encore de 9,9% sur le Vieux continent.

Les ventes au détail sont ressorties néanmoins décevantes en août dans la zone euro. Selon les données d'Eurostat, les ventes, corrigées des variations saisonnières, ont diminué de 0,5% après avoir déjà reculé de 0,3% le mois précédent. Le consensus tablait sur une hausse de 0,3%. En glissement annuel, les ventes affichent une hausse de 1,2% contre 2,3% en juillet et 2,6% attendu.

Signal positif en Allemagne

Les commandes nouvelles à l'industrie manufacturière allemande ont quant à elles décollé en août, avec un bond de 3,6% par rapport à juillet (consensus +0,7%). La progression a été tirée à la fois par les commandes domestiques (+2,7%) et par les commandes étrangères (+4,3%). En revanche, les commandes nouvelles en provenance de la zone euro se sont contractées de -1%, la dynamique venant des autres régions du monde avec une nette augmentation de 7,7%. Par segments de l'industrie, les biens intermédiaires ont enregistré une hausse de 6,7%, les biens d'équipement de 1,6% et les biens de consommation de 4,8%.

Wall Street au plus haut historique

La cote américaine a maintenu le cap cette semaine, inscrivant de nouveaux records. La tendance est à une légère consolidation ce vendredi, suite aux chiffres de l'emploi. Néanmoins, S&P500, Dow Jones et Nasdaq ont clôturé hier jeudi sur leurs meilleurs niveaux historiques...

Les chiffres de l'emploi américain publiés aujourd'hui par le Département US au travail ressortent assez déconcertants, puisque le taux de chômage recule à 4,2% en septembre (consensus 4,4%), alors que les États-Unis auraient pourtant détruit 33.000 postes le mois dernier avec l'impact des ouragans. Le Département américain au travail fait donc état de 33.000 destructions de postes en septembre, alors que le consensus était de... 100.000 créations. Les créations d'emplois du mois d'août ont été revues à 169.000, contre 156.000 précédemment évalué.

Les destructions d'emplois dans le secteur privé américain en septembre ressortent au nombre de 40.000, contre +117.000 (créations) de consensus et +164.000 un mois avant.

Le taux de chômage se tasse à 4,2%, contre 4,4% de consensus et 4,4% un mois auparavant. Le taux de participation à la force de travail se monte à 63,1%, contre 62,8% de consensus.

Le Bureau des statistiques du Département US au travail évoque aujourd'hui un fort recul de l'emploi dans les services alimentaires et les débits de boissons, ainsi que des tendances inférieures à la normale dans certaines autres industries, "reflétant probablement l'impact des ouragans Irma et Harvey".

L'indice ISM manufacturier américain du mois de septembre 2017 est ressorti à 60,8, contre 58 de consensus de place et 58,8 un mois auparavant. L'indicateur ressort donc à haut niveau, supérieur au consensus, et traduit une accélération de l'expansion de l'industrie manufacturière nationale. L'indice IHS Markit PMI manufacturier final américain du mois de septembre 2017 est ressorti à 53,1, en ligne avec le consensus des économistes de la place (53) et en très faible hausse en comparaison de l'estimation initiale 'flash'.

L'indice ISM américain des services ('non-manufacturier') pour le mois de septembre 2017 s'est établi au niveau - très élevé - de 59,8, contre un consensus de place de 55,5 et une lecture antérieure de 55,3. L'indice IHS Markit PMI final des services américains pour le mois de septembre 2017 est ressorti très proche des attentes, à 55,3 contre un consensus de 55,1. Le niveau antérieur était également de 55,1. L'indicateur composite américain final du mois de septembre se monte ainsi à 54,8.

LES VALEURS

DBV Technologies (+15% sur la semaine). Le titre s'est distingué cette semaine sans actualité notable. Le prochain événement financier est prévu pour le 31 octobre 2017, avec la publication de la position de trésorerie du groupe du 3ème trimestre 2017.

Air Liquide (+12% sur la semaine). Goldman Sachs a réveillé la valeur, passant à l'offensive en début de semaine en recommandant à ses clients d''acheter' Air Liquide. La banque américaine juge que le marché sous-estime la croissance attendue à court terme (montée en puissance des projets en Grande Industrie, reprise des prix et des volumes dans le reste du monde), tandis que les inquiétudes à plus long horizon seraient injustifiées.

GS voit la société comme un bénéficiaire de second ordre de la transformation naturelle des économies du Moyen-Orient dans un environnement de faible prix du pétrole. L'objectif est accru de 27% à 120 euros.

Worldline (+12% sur cinq jours) avait conservé quelques belles annonces pour sa journée investisseurs. La filiale d'Atos a dévoilé en début de semaine l'acquisition de la plateforme de paiement indienne MRL PosNet pour 89 millions d'euros et détaillé ses objectifs sur la période allant de 2017 à 2019.

Côté prévisions, le management vise une croissance organique de ses revenus de 3,5% à 4% cette année (conformément à l'objectif relevé en juillet), avant 5% à 7% en 2018 et 6% à 8% en 2019. L'excédent brut d'exploitation devrait dépasser 22,5% en 2019, tandis que le flux de trésorerie disponible se situera entre 230 et 245 ME en 2019. La progression des comptes s'appuiera sur la position européenne solide, sur le développement de la plateforme omni-commerce et sur le transfert de l'expertise vers les nouveaux marchés de mobilité et de services web transactionnels.

Quant à l'acquisition de MRL PosNet, elle offrira une rampe de lancement en Inde. Le montant payé, sur trésorerie, correspond à une valorisation basée sur un multiple d`EBO estimé pour 2017 un peu en dessous du multiple de valorisation actuel de Worldline. L'entreprise basée à Chennai emploie environ 140 ingénieurs. Elle exploite une plateforme de gestion des terminaux de paiement "particulièrement innovante permettant le déploiement à moindre coût et la gestion efficace de nouveaux terminaux". MRL PosNet traite actuellement les transactions de paiement pour le compte de 18 banques indiennes, et gère environ 100.000 terminaux de paiement. Actuellement, l'entreprise génère une marge d'EBO supérieure à celle du Français. La transaction sera immédiatement relutive, avant prise en compte des synergies.

Ubisoft (+8% sur la semaine). Berenberg a légèrement relevé son objectif de cours, de 65,60 à 66 euros, sur Ubisoft, après l'annonce d'un programme de rachat portant sur 4 millions de ses propres actions, qui sera mené d'ici au 29 décembre prochain. Les titres ont vocation à être annulés. Pour le bureau d'études, cette annonce montre que le management a confiance dans les perspectives et dans la génération de free cash-flow de la société. Le programme de rachat n'est pas particulièrement impressionnant, mais il envoie un signal positif, résume Berenberg, qui reste acheteur du titre.

TF1 (+7% sur cinq jours). La filiale de Bouygues a profité notamment en fin de semaine de la confirmation de la recommandation 'surperformance' du bureau d'études MainFirst. Ce dernier a relevé de 14 à 16 euros son objectif de cours sur TF1.

Bic (-9% sur la semaine) a lourdement chuté, après son avertissement. Le groupe a ajusté ses perspectives annuelles 2017 de chiffre d'affaires. La croissance organique devrait être légèrement inférieure à 2%, en-dessous de la fourchette de +3% à +4% précédemment communiquée. A ce niveau de croissance du chiffre d'affaires, le groupe prévoit un recul de la marge d'exploitation normalisée 2017 inférieur à 100 points de base.

Cette révision des perspectives de croissance organique du CA annuel 2017 est liée notamment à une performance plus faible que prévu aux États-Unis dans les briquets et les rasoirs pour le reste de l'année. A mi-septembre, le marché du briquet était en légère croissance en valeur et la part de marché de Bic ressortait stable. Toutefois, "plusieurs clients importants réduisent leurs niveaux de stocks, ce qui affecte les ventes aux distributeurs", constate le groupe, précisant que "le marché du rasoir continue d'être fortement perturbé". Bic ajoute que sa part de marché s'est stabilisée sur les 4 et 13 dernières semaines, mais "cela ne suffira pas à atteindre les objectifs initiaux".

Le chiffre d'affaires est aussi affecté par un ralentissement plus fort que prévu en Amérique latine. Ce ralentissement affecte principalement le Brésil où les détaillants réduisent leurs stocks dans les 3 catégories pour s'adapter à la baisse de la consommation.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 11/12/2017

Akuo Energy, producteur indépendant français d’énergie renouvelable, la Banque Européenne d’Investissement (BEI) et Natixis Energeco ont annoncé la signature d’un accord tripartite pour le…

Publié le 11/12/2017

La société ABC arbitrage vous informe des principales échéances de sa communication financière pour l'exercice 2018.     Annonce des résultats annuels…

Publié le 11/12/2017

Conformément à l'article 14. § 1 de la loi du 2 mai 2007 relative à la publicité de participations importantes. Vanguard International Growth Fund a informé la FSMA et…

Publié le 11/12/2017

JCDecaux, numéro un mondial de la communication extérieure et leader mondial du vélo en libre-service, a remporté le contrat de location et de stationnement vélos de Nantes Métropole (Nantes,…

Publié le 11/12/2017

Information relative au nombre total des droits de vote et d'actions composant le capital social de Tarkett au 30 novembre 2017   Paris, le 11 décembre…

CONTENUS SPONSORISÉS