En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 429.20 PTS
+0.43 %
5 435.50
+0.56 %
SBF 120 PTS
4 346.62
+0.32 %
DAX PTS
12 540.73
+0.38 %
Dowjones PTS
25 019.41
+0.38 %
7 375.82
+0.13 %
Nikkei PTS
22 597.35
+1.85 %

Marchés / bilan hebdomadaire : encéphalogramme plat pour le CAC40

| Boursier | 322 | Aucun vote sur cette news

La star de la semaine est sans conteste la volatilité... ou plutôt son absence totale des marchés...

Marchés / bilan hebdomadaire : encéphalogramme plat pour le CAC40
Credits Reuters

La star de la semaine est sans conteste la volatilité... ou plutôt son absence totale des marchés. Vous en voulez une preuve. Sur les 43 précédentes séances de bourse, le CAC40 n'a affiché qu'une seule variation supérieure à 1%! Et sur les cinq dernières, la variation n'a jamais excédé 0,2% à la clôture. Résultat, l'indice vedette parisien affiche une timide baisse de 0,15% sur la semaine, à 5.352 points ce vendredi soir. Crise politique en Espagne, victoire en demi-teinte d'Angela Merkel en Allemagne, menace nord-coréenne, incertitude sur l'avenir des politiques monétaires des grandes banques centrales... Rien ne semble pouvoir sortir les indices de leur torpeur.

Les publications trimestrielles y parviendront peut-être alors que la saison vient de débuter à Paris avec une nouvelle solide performance de LVMH. D'autres poids lourds de la cote française comme Carrefour, Michelin, Danone ou Thales seront surveillés de près la semaine prochaine.

Aux Etats-Unis, les publications commencent à s'enchaîner alors que Wall Street a atteint de nouveaux sommets ces derniers jours. Les résultats des grandes banques sont déjà passés au crible par les opérateurs alors que l'opérateur télécoms AT&T a jeté un froid en émettant un avertissement sur ses résultats.

ECO ET DEVISES

L'indice des prix à la consommation aux Etats-Unis pour le mois de septembre est ressorti en progression de 0,5% en comparaison du mois précédent, contre +0,6% de consensus. Hors alimentation et énergie, le 'CPI' a augmenté de 0,1%, contre +0,2% de consensus. En glissement annuel, le CPI grimpe de 2,2% (+1,7% hors alimentation et énergie).

D'après le rapport gouvernemental américain, l'indice des prix à la production du mois de septembre est ressorti comme attendu en progression de 0,4% en comparaison du mois antérieur. Hors alimentaire et énergie, le 'PPI' a également grimpé de 0,4%, alors que le consensus était de +0,2%.

L'indice préliminaire du sentiment des consommateurs américains pour le mois d'octobre, mesuré par l'Université du Michigan, est ressorti à 101,1 contre 95,1 pour sa lecture antérieure. L'indicateur était attendu à 'seulement' 95,4.

La production industrielle, corrigée des variations saisonnières, a augmenté de 1,4% dans la zone euro en août après avoir progressé de 0,3% le mois précédent. En glissement annuel, la production industrielle affiche une hausse de 3,8%. Le consensus tablait respectivement sur une progression de 0,5% et 2,6%.

En France, les prix à la consommation sont repartis à la baisse en septembre. Selon les données définitives de l'Insee, l'IPC affiche un repli de 0,2% le mois dernier après un redressement de 0,5% en août. Cette baisse est surtout liée au repli saisonnier des prix des services et, dans une moindre mesure, au léger recul des prix de l'alimentation. Les prix de l'énergie ralentissent un peu. En revanche, les prix des produits manufacturés accélèrent, précise l'Insee. Sur un an, les prix à la consommation accélèrent en revanche pour le deuxième mois consécutif : +1% après +0,9% en août et +0,7% en juillet.

Sur le marché des changes, l'euro vaut désormais 1,184$, en hausse d'environ 1% sur la semaine. Du côté du pétrole, le baril WTI s'affiche à environ 51,3$ et le Brent ressort à 57$. L'once d'or s'échange autour des 1.299 dollars (+2%).

LES VALEURS

Kering gagne 5,8%. Les analystes continuent à ajuster leurs objectifs de cours à la hausse, en amont de la publication du chiffre d'affaires du troisième trimestre du groupe, le 24 octobre prochain. Les bureaux d'études peinent à suivre le rythme effréné de l'action en bourse, dont les gains se chiffrent à 68% cette année

LVMH (+5%) a dégagé une croissance organique de 12% au 3ème trimestre 2017, pour un consensus à 9,1%. Si le luxe poursuit sa forte hausse, le Cognac Hennessy a souffert au 3ème trimestre à cause de soucis d'approvisionnement. Le groupe vise toujours une croissance supérieure à celle de son secteur cette année.

Elis grimpe de 3,8%, soutenu par une avalanche d'ajustements du côté des brokers en amont de la publication du chiffre d'affaires du troisième trimestre.

Ubisoft avance de 3,7%, et évolue sur des plus hauts historiques en bourse. Ce ne sont pas tant les performances financières de la société que les à-côtés qui dopent actuellement les cours. Non que la société démérite côté finances, bien au contraire. Mais plutôt parce que le compteur tourne concernant la participation de Vivendi au capital...

Edenred progresse de 2,7% après avoir confirmé ses objectifs annuels. LE groupe a publié un chiffre d'affaires total du troisième trimestre 2017 en croissance de 11,5% à 310 millions d'euros, reflétant une hausse du chiffre d'affaires opérationnel de 12,4%, dont 7% en organique. Le groupe a maintenu son objectif d'EBIT compris entre 420 et 445 ME pour l'ensemble de l'année 2017, contre 370 ME en 2016.

Groupe ADP prend 2,4% après les dernières informations dévoilées par le quotidien 'Le Monde' au cours du week-end dernier.

AccorHotels grignote 0,5%. La société a signé un accord en vue du rachat du groupe australien Mantra (127 établissements) pour l'équivalent de 900 ME. L'opération doit encore être validée par les actionnaires de Mantra, mais le conseil d'administration a apporté son soutien unanime à la proposition. Mantra opère plus de 125 hôtels en Australie, en Nouvelle-Zélande et en Indonésie, soit plus de 20.000 chambres.

A l'inverse, Genfit perd 8,2% après l'annonce d'une émission de 180 millions d'euros d'obligations convertibles de type OCEANE, d'échéance 2022. Les fonds obtenus avec l'OCEANE doivent permettre de boucler le développement clinique de phase III d`elafibranor dans la NASH et de poursuivre le plan d'investigation pédiatrique dans cette pathologie.

Eutelsat trébuche de 8,1% dans le sillage de son concurrent SES.

SES chute de 7,7%. Morgan Stanley est passé de pondération en ligne à sous-pondérer sur le dossier, pour une valorisation de 18,30 à 16,50 euros. Natixis a pour sa part abaissé de 22 à 19 euros son objectif et reconduit son opinion prudente sur la valeur ("neutre") en considérant que SES devrait connaître une année 2017 difficile.

Airbus cède 5%.Tom Enders a averti les salariés. Le géant européen de l'aéronautique pourrait traverser une "période turbulente et déroutante" en raison des enquêtes anti-corruption menées en France et au Royaume-Uni. Dans une lettre adressée au personnel de l'avionneur et dont Reuters a eu possession, le patron d'Airbus exhorte ses salariés à soutenir leur direction et leur conseil d'administration, défendant le signalement des anomalies par le groupe lui-même aux autorités britanniques, une décision à l'origine des enquêtes.

Casino redonne 4,2%. La spéculation liée à une éventuelle arrivée du géant américain de l'Internet Amazon dans la distribution physique en France est retombée cette semaine. Les analystes craignent également un troisième trimestre difficile pour Casino et Carrefour.

Virbac (-4,1%) a vu son chiffre d'affaires du troisième trimestre chuter de -9,4% à changes constants, à 192,7 ME, avec une situation toujours difficile aux Etats-Unis. Les objectifs sont confirmés. Oddo estime que le recul du CA est plus sensible qu'anticipé avec le déstockage des distributeurs US. Pour le broker, "le point bas semble touché, mais la visibilité sur le timing et surtout l'ampleur du rebond restent délicats", de quoi rester réservés sur la valeur...

Société Générale perd 3,3%. La banque aurait abandonné l'idée de vendre sa filiale italienne de crédit à la consommation, car les propositions que la banque avait reçues ont été jugées trop faibles, rapporte l'agence Bloomberg. Fiditalia, qui dispose d'un réseau de 130 agences et de 3,2 milliards d'euros d'encours, avait été mise en vente il y a un an.

Axa (-2,4%) aurait commencé à consulter des banques conseil en vue de l'introduction en bourse d'une partie de ses activités américaines, une opération dont la rumeur est revenue à plusieurs reprises ces derniers mois. Selon Bloomberg, l'assureur français pourrait placer environ 20% de sa division américaine sur le marché au second trimestre 2018.

Air France KLM (-2,2%). La compagnie française va créer une coentreprise avec Vietnam Airlines et renforcer sa collaboration avec Jet Airways.

Dassault Aviation recule de 2%. Le Falcon 5X devrait encore connaître un retard supplémentaire à cause d'un nouveau souci sur le moteur Silvercrest de Safran. Les livraisons de 2020 pourraient être compromises.

Faurecia se replie de 0,8%, victime de prises de profits malgré la publication d'un chiffre d'affaires pour le troisième trimestre jugé globalement solide par les observateurs. Le groupe a enregistré des ventes de 3,79 milliards d'euros, en croissance organique de +10,7 %, soit 870 points de base au-dessus de la croissance de la production automobile mondiale (+2%). La croissance en données publiées est de +7,3%, reflétant un effet de change négatif de 3,3 points de pourcentage.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

LES SUMMER DAYS

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 16 juillet 2018

CODE OFFRE : SUMMER18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/07/2018

GAUMONT       Informations relatives au nombre total de droits de vote et d'actions du capital social prévues par l'article L. 233-8-II du code de…

Publié le 13/07/2018

L'ANR de liquidation dilué grimpe à 2,2 euros (1,49 euro au 31 mars 2017)...

Publié le 13/07/2018

  Aujourd'hui, la Cour d'appel d'Amsterdam a déclaré contraignant l'accord de transaction Fortis conclu entre Ageas, Stichting FORsettlement et les…

Publié le 13/07/2018

Officiis Properties rappelle avoir cédé l'immeuble Salengro le 19 décembre 2017...

Publié le 13/07/2018

SOFRAGI Société Française de Gestion et d'Investissement       SICAF au  Capital de 3.100.000 euros Siège Social : 37, avenue des Champs Elysées - 75008…