En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 372.98 PTS
+0.10 %
5 371.5
+0.17 %
SBF 120 PTS
4 242.41
+0.13 %
DAX PTS
12 097.90
+0.01 %
Dowjones PTS
26 089.61
-0.07 %
7 479.11
+0.00 %
1.121
+0.05 %

Marchés / bilan hebdo : Trump enfonce le clou !

| Boursier | 244 | Aucun vote sur cette news

Semaine encore difficile pour le marché parisien avec un CAC40 qui perd 2,8% sur cinq séances, à 5...

Marchés / bilan hebdo : Trump enfonce le clou !

Semaine encore difficile pour le marché parisien avec un CAC40 qui perd plus de 2% sur 5 séances, à 5.207 points ce vendredi soir. L'indice a été de nouveau pénalisé par la montée des inquiétudes entourant le bras de fer commercial entre les Etats-Unis et la Chine, avec le sentiment de plus en plus répandu chez les investisseurs que cette crise bilatérale est partie pour durer... La Maison Blanche semble en effet bien décidée à resserrer l'étau sur technologie chinoise, quel qu'en soit le prix à payer et l'impact sur la croissance.
Pire, en fin de semaine, Donald Trump a provoqué un nouveau choc avec la décision de taxer tous les produits... mexicains.

ECO ET DEVISES

Le président américain a annoncé dans la nuit de jeudi à vendredi que les Etats-Unis prélèveraient à partir du 10 juin des droits de douane de 5% sur tous les produits importés du Mexique et que ces taxes, progressivement relevées, seraient en vigueur tant que les flux de migrants clandestins traversant le Mexique ne seraient pas stoppés...
Le regain d'aversion au risque a provoqué une nouvelle chute des rendements obligataires de référence.
Le rendement des Treasuries US à 10 ans a cédé jusqu'à plus de 7 points de base pour tomber brièvement sous 2,15%, avant de revenir vers 2,17%.

Sur les devises, le yen a joué son rôle de valeur refuge.
L'euro pointe en légère hausse face au dollar à 1,1140.
La chute s'est confirmée en revanche sur les cours du pétrole, ce qui les conduit vers leur plus forte baisse mensuelle en 6 mois. Le contrat à terme sur le baril de Brent retombe à moins de 65 dollars et celui du brut léger américain (WTI) revient à 55,40 dollars, des plus bas depuis le 8 mars dernier.

Le vice-président de la Fed, Richard Clarida, a indiqué que la banque centrale américaine se tenait prête assouplir sa politique monétaire si la croissance fléchissait plus que prévu. Parmi les statistiques du jour, la croissance du PIB des Etats-Unis a été revue en légère baisse au 1er trimestre, mais elle reste la plus dynamique depuis 4 ans. Cependant, l'intensification de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine pourrait gâter ce tableau à l'avenir, craignent les investisseurs. La Chine a qualifié jeudi de "terrorisme économique" le comportement des Etats-Unis, qui favorise selon elle le conflit commercial plutôt que le dialogue.

Le marché obligataire s'est donc affolé cette semaine après une nouvelle escalade des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, qui font craindre une nouvelle montée des barrières douanières entre les deux plus grandes puissances économique mondiales... En outre, les attaques de Donald Trump contre le fleuron chinois des télécoms Huawei, font craindre des représailles contre les sociétés américaines implantées en Chine. De son côté, Pékin a évoqué mercredi la possibilité de réduire ses livraisons de terres rares aux Etats-Unis en guise de moyen de pression...

VALEURS EN VUE

* Europacorp : +60% sur les signes d'intérêt du Groupe Pathé pour la reprise au moins partielle de la société de Luc Besson en difficulté.

* Rallye : +38% sur des rachats spéculatifs, après la chute de la valeur dans la foulée de la mise sous protection juridique de la holding de Casino (+10%)

* Renault : +7%. Fiat Chrysler Automobiles n'entend pas négocier les conditions financières de sa proposition de fusion entre égaux soumise en début de semaine à Renault, selon 'Les Echos'. Pour faire court, la proposition du groupe basé à Turin serait "à prendre ou à laisser, et rapidement !"
Le projet de FCA prévoit la fusion des deux groupes au sein d'une société-mère de droit néerlandais. Après versement aux actionnaires de FCA d'un dividende exceptionnel de 2,5 milliards d'euros, afin de rééquilibrer la valeur des deux parties, chacun recevrait 50% du capital de la nouvelle entité en actions nouvelles.
Outre la préservation des sites industriels français, Paris exige de son côté que la fusion soit réalisée dans le cadre de l'alliance avec le constructeur japonais Nissan et que les intérêts français soient bien représentés dans la gouvernance du nouvel ensemble, même si la participation de l'Etat s'en trouverait diluée de moitié, à 7,5%...
Côté brokers, UBS s'est penché sur le montant des synergies que le rapprochement entre Fiat Chrysler Automobiles et Renault-Nissan pourrait générer et l'impact de celles-ci pour la valorisation de la firme au losange...
Le bureau de recherche helvète, qui reste "neutre" sur le titre Renault avec un objectif de cours inchangé à 58 euros, voit de nombreuses complémentarités entre les deux groupes, en termes de savoir-faire (voitures électriques pour Renault, activité NA pour Fiat) ou de débouchés géographiques (Russie pour Renault, Amérique Latine pour Fiat).
UBS pense aussi que le montant avancé dans la proposition de fusion de FCA, soit 5 milliards d'euros annuels 6 ans après le 'deal', pourrait s'avérer timoré car aucune fermeture d'usine n'est comptabilisée... Mais en prenant en compte le risque d'exécution, UBS pense que le marché devrait valoriser les synergies seulement entre 14 et 19 euros par action pour Renault.
En attendant que le mariage soit consommé, le courtier reste prudent sur le constructeur tricolore alors que le 1er semestre 2019 s'annonce difficile pour la branche automobile, avant une embellie attendue en fin d'année grâce aux lancements de nouveaux modèles. Pour l'ensemble de 2019, UBS anticipe une légère érosion de la marge opérationnelle, à 6,1%.

* Neopost : +7% après les comptes encourageants du groupe d'affranchissement postal

* EDF :+3% avec Innate, Ubisoft et Esso

* Valeo -10% avec le secteur des équipementiers automobiles dans le sillage du bras de fer commercial entre Américains et Chinois. Faurecia chute de 8%.

* Société Générale : -9% avec Natixis et BNP Paribas (-7%), le secteur bancaire subissant le contre-coup des tensions obligataires en provenance d'Italie.

* Bic : -6% avec Schneider, LafargeHolcim, Kering et Peugeot. Autant de groupes exportateurs qui souffrent de la situation commerciale internationale dégradée...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 30 juin 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/06/2019

Eurazeo Growth annonce la prise d’une participation minoritaire au capital de PayFit, leader de la gestion de la paie et des solutions RH pour les PME. La société d'investissement apporte 35…

Publié le 17/06/2019

Airbus présente l'A321XLR ! Sans surprise, l'avionneur européen officialise le lancement de l'A321neo 'ultra longue portée'...

Publié le 17/06/2019

Spie ICS, filiale française de Spie, leader européen indépendant des services multi-techniques dans les domaines de l'énergie et des communications, a...

Publié le 17/06/2019

Les bruits de couloir autour d'Airbus et de Boeing se multiplient avec l'ouverture de la 53ème édition du Salon de l'aéronautique et de l'espace du...

Publié le 17/06/2019

Holnest sous les 30% des droits de vote