En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 025.20 PTS
-0.17 %
5 026.5
+0.19 %
SBF 120 PTS
4 013.27
-0.22 %
DAX PTS
11 341.00
-0.11 %
Dowjones PTS
25 413.22
+0.49 %
6 867.02
-0.34 %
1.142
+0.00 %

Le CAC40 s'offre un beau rebond sur la semaine

| Boursier | 361 | Aucun vote sur cette news

Belle semaine de rebond pour le CAC40 qui s'adjuge 1,91% à 5...

Le CAC40 s'offre un beau rebond sur la semaine
Credits Reuters

Belle semaine de rebond pour le CAC40 qui s'adjuge 1,91% à 5.353 points ce vendredi soir. Le balancier semble repartir dans le sens d'un apaisement et de l'optimisme sur le front du conflit commercial Etats-Unis/Chine. L'annonce par l'administration américaine d'un nouveau cycle de négociations à venir avec la Chine, redonne espoir au marché qui constate, dans l'immédiat, que la taxation de 200 Mds$ de produits supplémentaires est repoussée. Si rien n'est joué compte tenu du caractère imprévisible du président américain, la perspective de pourparlers a permis aux secteurs les plus sensibles à la montée des barrières douanières (automobile, hautes technologies, matières premières) de retrouver des couleurs.

Du coté des banques centrales, la BCE a, comme prévu, laissé ses taux inchangés et revu légèrement à la baisse ses prévisions de croissance pour 2018 et 2019. La Banque d'Angleterre n'a également pas touché à son taux d'intervention et a mis en avant les craintes de plus en plus prononcées des marchés financiers face à l'échéance du Brexit, un mois après avoir relevé ce même taux pour la deuxième fois depuis plus de 10 ans. Enfin, la Banque centrale turque n'a pas eu peur de froisser le pouvoir en relevant son principal taux directeur, de 17,75% à 24%, dans un contexte d'envolée de l'inflation et de chute de la livre, tout en déclarant qu'un nouveau resserrement de sa politique monétaire aurait lieu si nécessaire.

Sur le front des valeurs enfin, on notera les belles envolées de Casino (propos rassurant du patron), Hermes (solides résultats), TF1 (spéculations dans le secteur) ou encore Korian (relèvement des objectifs). A l'inverse, Rubis et Altran ont connu une semaine agitée.

Les valeurs

* Claranova. Profitant d'une actualité porteuse, la valeur signe la hausse de la semaine sur le SRD avec un gain qui dépasse les 22%. Outre un partenariat avec la division IoT d'Alibaba Cloud, la branche spécialisée dans le cloud du géant chinois Alibaba, l'ex-Avanquest a également annoncé une collaboration avec l'opérateur américain Sprint et le grossiste Ingram Micro pour fournir des solutions IoT clef en main à un large éventail d'entreprises. Enfin, Claranova a annoncé la poursuite de la mise en oeuvre d'un programme de rachat d'actions. Fort d'une trésorerie de plus de 65 ME à fin juin 2018, le Groupe a en effet décidé de renforcer sa part d'auto-contrôle afin de diversifier et optimiser ses capacités de financement. Le plan de rachat de titres pourra atteindre jusqu'à 5 millions d'euros au total.

* GTT bondit de 15,3%, sur un plus haut de quatre ans. Outre une nouvelle commande coréenne, le spécialiste des systèmes de confinement pour le transport maritime et le stockage de GNL a bénéficié d'une note de Raymond James qui a initié le suivi de la valeur avec un conseil 'achat fort'. L'objectif est fixé à 71 euros.

* Casino gagne plus de 16% après avoir été fortement secoué au cours des dernières semaines sur fond d'inquiétudes liées à l'endettement du distributeur et à sa maison-mère Rallye. Lors d'une conférence organisée par Kepler Cheuvreux, Jean-Charles Naouri a indiqué que les performances de Casino France étaient bonnes et que les 20 hypermarchés Géant déficitaires allaient être cédés ou fermés. "Ce serait la première marque à fermer des hypermarchés en France et ça serait positif pour le marché", selon le broker. Le PDG du distributeur n'a pas donné de détails mais a écarté le scénario d'une fusion entre Casino et Rallye. Le cas de Rallye est en discussion mais il est trop tôt pour en parler, a précisé le dirigeant.

* Korian (+14,8%) après avoir relevé ses objectifs annuels. Le groupe prévoit désormais une croissance de son chiffre d'affaires proche de 6% (contre plus de 5,5% précédemment) et un taux de marge opérationnelle stable (contre un taux en "retrait limité") compte tenu de la bonne discipline en matière de coûts au S1 et des bénéfices attendus de la politique immobilière "asset smart".

* TF1 prend 8,3%, porté par les spéculations dans le secteur après que l'administrateur délégué de Madiaset eut indiqué travailler sur un important accord de fusion et d'acquisition dans le secteur de la télévision en Europe.

* Michelin s'adjuge 2,9%. Après revue des principaux éléments exogènes que sont les marchés, le cours des matières premières et les parités de change, le groupe clermontois a confirmé viser en 2018 une croissance des volumes en ligne avec l'évolution mondiale des marchés, un résultat opérationnel sur activités courantes supérieur à celui de 2017, hors effet de change, et une génération d'un cash-flow libre structurel supérieur à 1,1 milliard d'euros.

* LVMH remonte de 3%. Le titre du groupe de luxe a notamment été soutenu par une note de RBC qui a réitéré son opinion 'surperformer' et son objectif de 325 euros. Les 'méga-marques' de LVMH disposent de stratégies claires et de ressources adaptées pour étendre leur position de leader sur un marché chinois en rapide évolution, alimenté par une clientèle jeune et dynamique.

* Dassault Systèmes (+2,2%) va remplacer Solvay au sein du CAC40, le 24 septembre.

* Natixis (+2,1%), alors que la banque pourrait céder pour un total de 2,7 milliards d'euros d'activités à sa maison-mère BPCE. Une opération qui pourrait se traduire par "le versement aux actionnaires de Natixis d'une distribution exceptionnelle pouvant atteindre 1,5 milliard d'euros, sauf projet d'acquisition importante d'ici à la clôture de la transaction", qui est attendue d'ici la fin du premier trimestre 2019. L'accord aurait pour effet de porter le ratio de solvabilité core Tier One de Natixis à 11%, contre 10,5% à la fin du deuxième trimestre. Le groupe mutualiste a précisé que la "capacité de croissance externe" de Natixis sera portée à 2,5 milliards d'euros pour la période 2018-2020, contre une précédente enveloppe prévue de 1 MdE.

* Hermès gagne 2,1%. Le groupe a enregistré une marge opérationnelle record sur les six premiers mois de l'année, à 34,5% (+0,2 point) alors que son résultat opérationnel courant a progressé de 6% à 985 millions d'euros. Le consensus tablait sur une marge de 34,4%. Le résultat net consolidé part du groupe a quant à lui augmenté de 17% à 708 ME. Le management a réitéré son objectif "ambitieux" de progression de son chiffre d'affaires à taux de changes constants malgré les incertitudes économiques, géopolitiques et monétaires.

A l'inverse, Rubis plonge de 11,4%. La société spécialisée dans l'aval pétrolier et chimique a notamment décroché de plus de 10% jeudi suite à une publication semestrielle décevante. Notamment pénalisé par les sanctions américaines à l'égard de l'Iran, annoncées en mai, qui ont contraint le groupe à se désengager du pays et à dénouer des partenariats régionaux liés (Inde), Rubis a vu son bénéfice net reculer de 7% au premier semestre malgré un chiffre d'affaires en hausse de 32% à 2,403 MdsE.

* Altran Technologies rend 6,6%. Sous pression la semaine dernière après une publication semestrielle mitigée, le groupe n'a pas tardé à devenir une cible de choix pour les hedge funds. Trois de ces fonds spéculatifs sont d'ailleurs sortis du bois cette semaine pour déclarer à l'AMF des positions nettes vendeuses supérieures à 0,5% du capital du groupe de R&D externalisé.

* Akka Technologies perd 2,8%. Suite à la publication semestrielle de la société de conseil et d'ingénierie en hautes technologies, Oddo BHF a dégradé le dossier à 'neutre' tout en ajustant sa cible de 67 à 65 euros.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/11/2018

 CRÉDIT AGRICOLE S.A.   Société anonyme au capital de 8 559 311 468 EUROS Siège social : 12, Place des Etats-Unis - 92127 Montrouge Cedex France 784608416…

Publié le 16/11/2018

    Information mensuelle relative au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social Monthly information relating to the total number of…

Publié le 16/11/2018

    CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital de 167 886 006,48 EUR Siège social : 1, Cours Antoine Guichard 42000 Saint-Etienne 554 501 171 R.C.S.…

Publié le 16/11/2018

  Raison sociale de l'émetteur : Société Générale S.A. - SA au capital de 1 009 897 173,75…

Publié le 16/11/2018

TIVOLY Société Anonyme au capital de 11 079 900 euros Siège Social : 266 route Portes de Tarentaise - 73790 Tours-en-Savoie R.C.S. Chambéry : 076 120 021   Communiqué de…