En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 580.38 PTS
+0.31 %
5 528.00
+0.48 %
SBF 120 PTS
4 415.60
+0.30 %
DAX PTS
12 222.39
+0.57 %
Dowjones PTS
26 519.69
-0.15 %
7 708.35
+0.24 %
1.126
+0.14 %

Le CAC40 aligne une troisième semaine de hausse

| Boursier | 160 | Aucun vote sur cette news

Troisième semaine consécutive dans le vert pour le marché parisien...

Le CAC40 aligne une troisième semaine de hausse
Credits Reuters

Troisième semaine consécutive dans le vert pour le marché parisien. Une progression plus limitée que les dernières mais qui permet au CAC40 de franchir symboliquement les 5.500 points grâce à une hausse hebdomadaire de 0,48% (à 5.503 pts ce vendredi soir). L'actualité des derniers jours a été riche avec le statu quo de la BCE sur les taux et le ton toujours accommandant de Mario Draghi, la publication des minutes de la dernière réunion de la Fed qui a confirmé que la Réserve fédérale devrait laisser ses taux d'intérêt inchangés cette année, sans oublier le report du Brexit. Les chefs d'Etat et de gouvernements européens ont en effet convenu de reporter la date de sortie du Royaume-Uni de l'UE au 31 octobre, offrant à la Première ministre britannique Theresa May un délai plus long qu'elle ne le demandait pour résoudre l'impasse actuelle à Londres concernant l'accord de retrait.

Sur le front du commerce entre les Etats-Unis et la Chine, les discussions se poursuivent toujours dans le bon sens. Enfin, la micro a repris le dessus ce vendredi avec les premières publications de résultats trimestriels à Wall Street. Des comptes de bonne facture pour JP Morgan et Wells Fargo... En France, LVMH et Sodexo ont lancé les hostilités avec, là aussi, des résultats bien accueillis par les opérateurs.

Les valeurs

* Virbac bondit de 7,1% après avoir dévoilé un chiffre d'affaires trimestriel de 217,5 ME, en progression de +12,4%, impacté favorablement par les changes. À parités constantes, la croissance ressort encore à +10,9%, liée à une activité soutenue sur le début de l'année dans l'ensemble des régions avec en particulier une forte contribution des États-Unis. Virbac anticipe pour 2019 un ratio de résultat opérationnel courant avant amortissement des actifs issus d'acquisitions sur CA en progression d'environ 1 point à change constant.

Nexans monte de 6,3%. Le câblier a notamment profité des difficultés actuelles de son concurrent italien Prysmian, qui a prévenu qu'il avait rencontré un nouveau problème sur le câble sous-marin à haute tension WesternLink reliant l'Ecosse occidentale au nord du Pays de Galles. Ces difficultés soulèvent de nouveaux doutes sur l'infrastructure du fabricant italien de câbles coté à Milan, qui avait déjà été contraint de provisionner lourdement l'année dernière sur ce même projet. Exane BNP Paribas a par ailleurs réitéré son conseil 'acheter' sur Nexans tout en portant son objectif de 28 à 34 euros.

* Fnac Darty (+5,6%). Barclays a repris couverture du dossier avec une recommandation 'surpondérer' et un objectif fixé à 90 euros.

* Crédit Agricole avance de 5,2%. La banque verte a indiqué qu'elle souhaitait réduire les coûts de sa BFI. Contrairement à la banque de la Défense, le CA ne compte pas pour autant y restructurer ses activités. Xavier Musca, le directeur général délégué de la banque verte, a ainsi déclaré à la presse : "Nous allons devoir réduire les coûts mais il ne s'agira pas d'une restructuration comme d'autres ont pu l'annoncer". Le dirigeant, qui a rappelé que la banque avait déjà restructuré ses activités de BFI en 2011 et 2012 après les crises financières de 2008 puis de 2011, a souligné que le groupe financier allait présenter un plan stratégique à moyen terme le 6 juin prochain, tout en précisant que ce plan ne comprendrait pas de changement radical. "Nous avons un bon 'business model' et nous n'allons pas en changer".

* Société Générale s'adjuge 5%. La banque a dévoilé d'importantes mesures stratégiques afin d'améliorer la rentabilité structurelle de ses activités, notamment dans sa banque d'investissement. Une réorganisation qui devrait déboucher sur la suppression de près de 1.600 postes dans le monde, dont environ 750 en France.

* Ekinops (+4,6%) a stoppé ses discussions avec Nokia ! Le groupe avait annoncé le 18 octobre 2018 avoir entamé des discussions préliminaires avec Nokia Corporation concernant une éventuelle acquisition d'Alcatel Submarine Networks (ASN). Depuis cette date, Ekinops a étudié la possibilité de rapprocher les deux entreprises et a discuté des termes de cette éventuelle opération avec Nokia. Aucun accord n'a cependant été conclu et les discussions avec Nokia sont maintenant arrêtées.

TF1 progresse de 4%. Le Groupe offrira au public français en clair l'ensemble des 48 matchs de la Coupe du Monde de Rugby 2019. Pour la première fois, un seul groupe média diffusera la compétition en intégralité en clair. TF1, TMC, TFX seront les canaux de diffusion.

* Sodexo gagne 2,8%. Le groupe de restauration collective a dévoilé une croissance de son chiffre d'affaires semestriel supérieure aux attentes, avec une accélération au deuxième trimestre, et a confirmé ses objectifs tout en prévenant que sa marge d'exploitation devrait se situer cette année dans le bas de sa fourchette de prévision.

* LVMH grimpe de 1,9%, sur de nouveaux sommets. Les investisseurs ont salué la nouvelle publication de choix du numéro un mondial du luxe qui a encore une fois dépassé toutes les attentes au premier trimestre. Le groupe dirigé par Bernard Arnault a réalisé des ventes de 12,5 milliards d'euros sur la période, en progression de 16%. Le consensus tablait sur des revenus de 12,2 MdsE. La croissance organique s'établit à 11%, contre une hausse de 8,8% attendue par les analystes. La mode-maroquinerie, qui loge Vuitton, principal contributeur aux profits du groupe, a vu sa croissance organique encore grimper de 15%, dépassant largement les 11% prévus malgré une base de comparaison très élevée, les ventes ayant bondi de 16% il y a un an. Les autres segments ne sont pas en reste avec notamment une croissance organique de 9% pour les Vins & Spiritueux et les Parfums & Cosmétiques.

A l'inverse, * Rubis perd 5,1%, plombé par le placement d'environ 5,24% du capital de la société par Crédit agricole CIB. La banque a en effet annoncé le succès du placement d'actions Rubis par voie de construction accélérée d'un livre d'ordres, réservé aux investisseurs institutionnels, pour le compte d'Orfim. La cession de cette participation représente un montant total d'environ 237 millions d'euros. Les titres ont été placés au prix de 46,5 euros.

* Sanofi rend 3,9%. Le laboratoire a annoncé qu'il réduirait aux Etats-Unis à 99 dollars (88 euros) par mois le prix des traitements d'insuline pour les patients ne disposant pas d'une assurance médicale. Le groupe, vivement critiqué pour le prix élevé de ses traitements du diabète, a fait cette annonce quelques heures avant qu'un de ses dirigeants ne soit auditionné par une commission du Congrès américain sur la question. Le coût de l'insuline pour traiter un diabète de type 1 aux États-Unis a presque doublé en cinq ans.

* Dassault Aviation recule de 3%. Un flux vendeur qui trouve son origine dans une information provenant d'Inde. Revenant sur une de ses décisions prises en fin d'année dernière, la Cour suprême locale a indiqué qu'elle allait examiner la demande d'ouverture d'une enquête sur les conditions entourant le contrat Rafale conclu entre le gouvernement indien et Dassault Aviation pour 8,7 milliards de dollars. Les juges ont estimé que de nouveaux éléments publiés dans des journaux justifiaient ce revirement, a expliqué le président de la Cour, le "Chief Justice" Ranjan Gogoi, qui fixera ultérieurement le calendrier des audiences.

* Safran cède 2,75%, pénalisé par l'annonce de la réduction de la production du 737 MAX de l'avionneur américain. Boeing a annoncé qu'il allait réduire de près de 20% la production de son monocouloir, dont toute la flotte déjà en service est pour l'heure clouée au sol. La production mensuelle de 737 va ainsi être diminuée à 42 avions à partir de la mi-avril, au lieu de 52, a indiqué la firme basée à Seattle, sans préciser la durée de cette mesure.

* Groupe ADP (-1%). Objet de nombreuses spéculations, la vente d'une partie ou de la totalité de la participation de l'Etat dans le gestionnaire des aéroports parisiens pourrait être mise à mal. Le groupe socialiste a en effet annoncé avoir réuni les 185 signatures de parlementaires nécessaires pour engager la procédure d'organisation d'un référendum d'initiative partagée contre la privatisation d'ADP. Il ne s'agit toutefois que d'une première étape puisque l'organisation d'un tel référendum suppose aussi de réunir plus de 4,5 millions de signatures de Français.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/04/2019

Communiqué de Presse Amundi - Déclaration de transactions sur actions propres Période du 15 au 18 avril 2019       Paris, le 19 avril 2019       Conformément à la…

Publié le 19/04/2019

Crédit Agricole Assurances annonce aujourd'hui la publication de son rapport sur la solvabilité et la situation financière. Depuis l'entrée en vigueur de Solvabilité 2 au…

Publié le 19/04/2019

Les six plus grandes banques américaines ont affiché des bénéfices supérieurs aux attentes des analystes pour le premier trimestre. En revanche les revenus sont ressortis inférieurs au consensus…

Publié le 18/04/2019

Le dividende sera détaché de l'action le 14 mai...

Publié le 18/04/2019

Groupe ADP vient d'inaugurer, le bâtiment de jonction de l'aéroport Paris-Orly, ORLY 3, en présence du Premier ministre Edouard Philippe, de la...