En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 358.59 PTS
+0.18 %
5 362.5
+0.27 %
SBF 120 PTS
4 309.99
+0.31 %
DAX PTS
12 138.40
+0.35 %
Dowjones PTS
26 130.49
+0.26 %
7 508.00
+0.99 %
1.169
+0.10 %

Le CAC40 abandonne près de 3% sur la semaine

| Boursier | 167 | Aucun vote sur cette news

Semaine à oublier pour le marché parisien...

Le CAC40 abandonne près de 3% sur la semaine

Semaine à oublier pour le marché parisien. Toujours plombé par les tensions commerciales mondiales et par la situation économique et monétaire de certains pays émergents (Turquie, Argentine ou encore Afrique du Sud), le CAC40 abandonne 2,86% sur cinq séances, à 5.252 points ce vendredi soir. La période de consultation étant officiellement close, l'administration Trump peut décider à tout moment de relever les droits de douane sur des produits importés de Chine pour un montant de 200 milliards de dollars, au risque de pousser Pékin à des mesures de représailles. Parallèlement, le Japon serait désormais dans le viseur du président américain...

Les excellents chiffres de l'emploi américain dévoilés ce vendredi augmentent par ailleurs la probabilité de voir la Fed rehausser encore deux fois ses taux d'intérêt d'ici la fin de l'année. De quoi renforcer un peu plus la vigueur du dollar. En Europe, les signes de coup de mou de l'économie allemande se multiplient alors que l'incertitude politique en Italie est toujours bien présente dans les salles de marché.

Sur le front des valeurs, de gros écarts sont à signaler. Du côté des bonnes nouvelles, on relèvera l'envolée de Safran suite au rehaussement de ses objectifs annuels, ou encore la forte hausse de Scor après une offre de rachat, certes repoussée, de l'assureur Covéa. A l'inverse, Altran, Sodexo ou encore Bolloré ont été secoués après leurs derniers résultats.

Les valeurs

* Scor grimpe de 6,4% après avoir repoussé une offre de rachat de l'assureur Covéa, connu notamment pour ses marques MAAF, MMA et GMF, à hauteur de 43 euros par titre.

* Safran gagne près de 5%, sur de nouveaux sommets boursiers, après avoir nettement relevé ses prévisions de résultats annuels grâce au dynamisme de ses activités de propulsion, d'équipements aéronautiques et de défense. L'équipementier pour l'aérospatiale et la défense vise désormais un bond d'environ 20% de son résultat opérationnel courant contre une hausse de 7%-10% auparavant et une croissance organique de son chiffre d'affaires ajusté de 7-9% contre de 2%-4% précédemment.

* Edenred avance de 2,8%. Ce sursaut est à relier avec une note favorable de broker : Kepler Cheuvreux est en effet passé de "conserver" à "acheter" sur le dossier qui est au passage revalorisé de 29 à 39 euros.

* bioMerieux grignote 0,7%, porté par le relèvement de ses objectifs annuels et une solide publication intermédiaire. Le groupe table désormais sur une croissance organique d'environ 9,5%, à taux de change et périmètre constants, et sur un résultat opérationnel courant contributif compris entre 340 et 350 millions d'euros. Il visait auparavant une hausse des ventes de 8 à 9% et un ROP allant de 325 à 345 ME.

* Société Générale (+0,5%) a indiqué être dans la dernière ligne droite pour trouver un accord avec la justice américaine dans le dossier du litige concernant la violation d'embargos américains. Le différend, lié à des transactions réalisées en dollars impliquant des pays sous sanctions américaines, a fait l'objet d'une provision d'environ 1,1 milliard d'euros dans les comptes de SocGen, une enveloppe incluse dans la provision pour litiges s'élevant au total à 1,43 milliard d'euros. A ce stade, l'établissement rouge et noir a précisé s'attendre à ce que le montant des amendes dans cette affaire soit presque intégralement couvert par cette réserve.

A l'inverse, *Altran chute de 15,6%, après sa publication semestrielle. Les investisseurs se sont montrés particulièrement déçus par le Free Cash-Flow, ressorti négatif à hauteur de -225 ME, principalement impacté par la transaction Aricent et les variations du besoin en fonds de roulement. Mais le management a indiqué que ce chiffre ne reflète pas le niveau prévu pour l'ensemble de l'année... Suite à cette annonce, plusieurs analystes ont revu leur copie sur le dossier à l'image d'Invest Securities qui a dégradé la valeur de 'neutre' à 'vendre' tout en réduisant sa cible de 1 euro, à 7,30 euros.

* Marie Brizard Wine & Spirits chute de 11,5% après un énième avertissement.

* Bolloré plonge de près de 10% après la publication de comptes semestriels qui n'ont pas convaincu les investisseurs. Bolloré a dévoilé vendredi dernier une hausse d'un tiers des résultats opérationnels de l'ensemble de ses activités au premier semestre mais son résultat net a baissé de 70%, à 97 millions d'euros. Un repli qui s'explique notamment par une base de comparaison défavorable suite à l'intégration globale de Vivendi.

* Bourbon trébuche de 8,6% après des résultats semestriels de mauvaise facture. Suite à cette publication, Gilbert Dupont a dégradé le titre d'"accumuler" à "alléger". Mais l'avis le plus cinglant est sans doute celui de Portzamparc qui a abaissé le curseur sur le prestataire de services maritimes de "conserver" à "vendre", en mettant en avant une situation tendue tant en opérationnel que sur la structure financière.

* ST Microelectronics perd 8,5%. Le secteur des semi-conducteurs a fortement baissé ces derniers jours. L'indice de Philadelphie des semi-conducteurs a par exemple chuté de 2,6% jeudi après une conférence organisée par Citigroup, qui a mis en évidence un risque de ralentissement du secteur au 2ème semestre 2018. Les intervenants de cette conférence ont indiqué que le rebond attendu des ventes de "semis" au 2ème semestre serait sans doute plus modeste que prévu. Les tensions commerciales pèsent également fortement sur l'industrie.

* Sodexo abandonne 4% après avoir fait part de prévisions décevantes. Le groupe, qui tenait une journée destinée aux investisseurs à Paris, anticipe une croissance organique de plus de 3% d'ici l'exercice 2019-2020. Il tablait encore en début d'année sur une croissance annuelle moyenne du chiffre d'affaires, hors effet de change, comprise entre 4% et 7% à moyen terme...

* Legrand (-4,9%), Rexel (-3,6%), et Schneider Electric (-8,2%) ont été chahutés alors que les trois entreprises ainsi que Sonepar sont dans le viseur de la justice française pour une possible entente illicite. Selon une source judiciaire citée par l'agence 'Reuters', les sociétés ont été l'objet jeudi de 12 perquisitions dans le cadre d'une enquête ouverte le 7 juin dernier. Ces entreprises sont soupçonnées d'entente illicite, de faux et usage de faux, d'abus de confiance, d'abus de biens sociaux, de blanchiment de fraude fiscale, de corruption d'agents privés et de corruption d'agents publics, ont précisé plusieurs sources à l'agence.

* Iliad redonne 3,6% après la présentation de comptes semestriels dégradés et la perte d'abonnés à la fois dans le fixe et dans le mobile. Le titre de l'opérateur s'est toutefois offert un beau rebond ce vendredi après qu'Oddo BHF eut évoqué un possible rachat de l'opérateur suite à la réorganisation des intérêts de l'actionnaire majoritaire et fondateur, Xavier Niel.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/09/2018

Nouvelle séance de forte hausse pour le distributeur...

Publié le 18/09/2018

  Gestion de la Relation Client / CRM : une priorité pour ORAPI Group   Entretien avec Charline Lamy, Chef de projet CRM       En quoi consiste votre…

Publié le 18/09/2018

Apple progresse en début de séance à Wall Street...

Publié le 18/09/2018

Responsable mondial Immobilier & Hospitality...

Publié le 18/09/2018

Air France-KLM (+2,11% à 8,91 euros) effectue un vol sans nuage aujourd’hui sur la place parisienne, à la faveur d’une double actualité. Le groupe aérien est en effet porté par les propos…